Test – Assassin’s Creed Chronicles : India

Assassin’s Creed Chronicles : India est le deuxième épisode d’une trilogie éditée par Ubisoft Montréal et élaborée par le studio Climax.

Prenant appui sur l’univers étendu de la série, l’histoire se déroule en 1841, alors que la compagnie des Indes orientales renforce sa présence entre l’Inde et l’Afghanistan. Notre héros, l’assassin Arbaaz Mir, se retrouve à devoir protéger Hamid, son mentor et maître assassin, contre les templiers partis à la recherche d’un Diamant sacré : Le Koh-I-Noor, un fragment d’Eden doté d’étranges pouvoirs, volé quelques années plus tôt par Arbaaz.

Ce spin off de la série originale se dote tout comme China avant lui d’une représentation et d’une jouabilité en vue de côté à la manière d’un Prince of Persia sous hormones. L’aventure, divisée en 10 chapitres d’une vingtaine de minutes chacun peut se jouer autant en mode infiltration qu’en mode action. Un classement s’affichera à chaque checkpoint confirmant ainsi votre niveau de compétence (or-argent-bronze) en fonction de votre style de jeu : Ombre — pas de détections, pas de mort/Silencieux – éliminations non létale/Assassin — moyens létaux. En fonction de votre score de fin de mission, vous serez récompensés par un arsenal de plus en plus fourni ou par des améliorations de vos capacités.

Arbaaz verra son inventaire et ses compétences se remplir au fur et à mesure de sa progression dans l’histoire. Les bombes fumigènes ou assourdissantes vous permettront de créer des diversions, les chakrams seront utiles pour couper des liens ou tuer vos ennemis, le grappin vous permettra à de rares occasions de vous accrocher au plafond. Un autre élément de gameplay, les capacités Helix vous aideront à franchir certains passages en profitant de l’instabilité de l’animus. Représenté par une barre de charge à remplir en récoltant des bugs Helix, vous pourrez ainsi profiter de capacités de déplacement, d’offense et de dissimulation améliorées qui seront bien sûr utiles au moment voulu par le développeur.

Pas bien difficile, le jeu disposant de points de contrôle un peu trop fréquent à mon goût, mais suffisamment courts et variés pour sa courte durée, Assassin’s Creed Chronicles : India se parcoure de manière plutôt agréable et fluide. L’histoire et la narration un peu anecdotiques ne sont pas le point fort du jeu, contrairement à son habillage en 2,5D aux couleurs flatteuses et au style épuré mais efficace. En effet, certains effets de style lors des transitions ou de phases de poursuite sont très agréables à l’œil.

Pour ce qui est de l’action, on privilégiera plutôt la partie infiltration tant les combats sont brouillons en l’état. Les commandes répondent plutôt bien, mais les coups ont une fâcheuse tendance à être contrés rapidement. On prendra alors vite l’habitude de de parer les coups pour enchaîner sur un contre…. pour finalement zapper rapidement des combats plus frustrants que plaisants.

Une fois la mission principale complétée, libre à vous de refaire le jeu dans un des deux modes de difficulté supplémentaires, ceci afin d’améliorer votre score et de ramasser les quelques éléments inutiles placés çà et là. Vous pourrez également vous confronter à quelques rares, mais plaisantes salles de défis : contrats — collectes – assassinats. Au nombre de deux pour chaque type, il vous sera demandé, un peu à la manière d’un Batman, de compléter un ou plusieurs objectifs sous conditions dans un minimum de temps.

Doté d’une réalisation simple et efficace, India nous intéressera plus par son côté action/infiltration/plate-forme que par son affiliation à la série des Assassin’s Creed. Un petit casse-croûte suffisamment court pour être plaisant sans tomber dans l’excès, agréable à jouer et plutôt mignon. Reste à comprendre la légitimité d’une telle diversification de la licence sur d’autres plateformes que le mobile quand d’autres jeux du même style, Mark of the Ninja par exemple, étaient nettement plus ambitieux et efficaces.

+ Les plus

  • Réalisation simple et soignée
  • Aventure plutôt bien rythmée
  • Les salles de défis intéressantes ...

- Les moins

  • ... mais pas assez nombreuses
  • Musiques sympa, mais un peu en retrait
  • Trop facile
6

Mot de passe oublié