Le jeu vidéo doit-il tout se permettre ?

Home Xbox Squad Forums Communauté XboxSquad Ça se discute Le jeu vidéo doit-il tout se permettre ?

Ce sujet a 17 réponses, 6 participants et a été mis à jour par  Adaimar.Patabaikhan, il y a 1 semaine et 4 jours.

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)
  • #26197

    18+

    En parallèle à l’article posté sous nos colonnes, je vous propose un espace de débat qui j’espère sera plus agréable à suivre que ne peut l’être la partie commentaires du site.

    Afin de ne pas devoir appliquer à vos textes ce qui peut être condamné dans le jeu vidéo, merci de bien vouloir respecter les règles d’usages et de rester poli et courtois en toutes circonstances. Nous avons bien entendu tous des idées différentes sur le sujet et nous aimerions tous que notre idée soit la norme : du coup même si votre voisin du dessus ou du dessous commence à raconter n’importe quoi, pensez à élever le débat plutôt qu’àl’enfoncer!

    ce topic d’été s’annonçant “caliente” je précise qu’il sera suivi un peu plus attentivement par la team qui ne désire que le bien de tous.

    le débat est ouvert

     

     

    #26201

    ryusanfr
    Squad'teur

    Si on doit ce cantonner au jeux vidéo, je dirais que oui et non, le jeux vidéo doit respecter les mêmes règles que pour les autres média. Ils devraient y avoir la même réglementation que pour les films dans leur ensemble que ce soit de cul, trash violence, etc etc. D’ailleurs la musique vue certain message haineux quelle contient devrait elle aussi subir une refonte des réglementations.
    Et donc non elle ne peu pas non plus tout ce permettre non plus, on ne peu pas faire des jeux ou tu incarnes un violeur, un sérial killer, un pédophile,… bref on se comprend je pense sur ce point. Suffit de regarder le secteur du film et ce dire voilà on doit rester dans ce cadre sans en sortir, mais surveiller des œuvres qui pourrait émerger quand même et qui sous le couvert de l’art irait trop loin (tueur né en jv par exemple, c’est non).

    Voilà pour mon avis ici, pour moi c’est très mineur comme problème, le truc c’est que même en votant des lois on est pas capable de les appliquer. Les gamins qui vont acheter des clopes ça ne pose plus vraiment de soucis. On a plein de réglementation mais plus personne pour contrôler que c’est appliqué. Il me semble a titre d’exemple que pour l’hygiène dans les établissements alimentaires ils sont 4 ou 5 pour toute la France l’administratif inclus… Ca laisse rêveur pour le contrôle sur le jv, vue le démat combien de parent active le contrôle parentale en s’assurant que l’enfant ne pourra pas le faire sauter ? Suffit de créer un autre compte et c’est réglé.

    Bref il y a du boulot pour tout les acteurs du secteur… ET je me restreint a rester dans le JV car c’est surtout un problème société que l’on a.

    Et pour l’histoire du Japon dans l’autre topic, ils ont leur détraqué certes, mais c’est tellement ridicule par rapport a ce que l’on vie en Europe, tellement.

    Cordialement. :lick:

    La vie n'est qu'un jeu où on a droit qu'a un seul crédit.

    2 utilisateurs ont aimés ce message
    #26204

    Elvisdeforme
    Squad'teur

    Tout à fait d’accord avec toi sur l’obligation de signalétique pour le jeu vidéo.
    L’application des mêmes lois que pour le cinéma ou la lecture quant à l’accès aux contenus par les mineurs semble le minimum.
    En revanche il faut se garder d’imposer quoi que ce soit du point de vue de la création pure.
    Si certains franchissent la ligne jaune, alors ce sera traité au cas par cas, les lois régissant la protection de l’enfance sont très largement suffisantes pour y faire face sans rajouter quoi que ce soit.
    D’autant qu’en interdisant les contenus artistiques choquants, il y a censure. Et même si cela semble justifié, le résultat est pire que le mal.

    En revanche j’estime que le rôle des parents est essentiel.
    Ils demeurent le paramètre le plus efficace sur lequel on puisse réellement agir pour garantir la protection des mineurs.
    Voilà pourquoi l’education est l’acte le plus civilisateur de notre monde, et elle se fait à tout âge.
    En éduquant les parents à voir le jeu vidéo comme autre chose qu’un loisir puéril ou pour adulte coincé dans l’enfance, on aura fait un énorme pas en avant.

    2 utilisateurs ont aimés ce message
    #26205

    CRS Bayard
    Squad'teur

    Pour ma part je voudrais aussi parlé de la “qualité” de la censure/protection des mineurs:

    Quand j’étais petit (fin école/début collège) j’adorais regardé des films comme Terminator, Conan ou Alien. Je n’ai JAMAIS fait de cauchemar ou était “hanté” par le xénomorphe sortant de la cage thoracique ou par Schwarzy massacrant un commissariat. La plupart de ces films étaient déconseillés au moins -16 ans si je me rappelle bien. Aujourd’hui encore quand je vais au cinéma avec mon neveu pour voir Star Wars ou que je lui prête les DVD du Seigneur des Anneaux je vois ses parents me demander si ce n’est pas trop violent. Pour moi la violence n’est rien sans un contexte, en l’occurrence dans des univers fantastique très éloigné de la réalité je n’y vois aucun mal. Au final Ellen Ripley affrontant la Reine Xénomorphe à grand coup de lance-flamme n’est rien de plus qu’une relecture moderne de St-Georges terrassant le Dragon. Le combat du bien contre le mal absolue incarné par une créature. La plupart des univers ci-dessus sont comme ça très manichéen et à la fin le bien triomphe du mal.

    À l’inverse j’ai souvenir d’un film qui m’a “traumatisé” étant petit: Le père noël est une ordure. Pourtant tout public. Je l’avais regardé en famille comme un film comique et avait rigolé parce que tout le monde riais mais en faite j’ai pensé à ce film durant plusieurs jours. Je vous rassure depuis je n’ai aucun soucis avec ce film, d’ailleurs j’ai depuis vu la pièce de théâtre que j’adore bien plus “trash” et amusante. L’objet du traumatisme: Déjà ça met en scène un travelo. Enfant je ne comprenais vraiment pas ce phénomène, pourquoi il faisait ça, pas plus que je ne comprenais qu’il se prostitue. Puis il y a le suicide, entouré des autres il va naturellement dans la chambre et se suicide d’un coup alors qu’il nous faisait rire juste avant. Puis pour finir le cadavre est démembré (on ne voit jamais réellement cette violence qui n’est que suggérer à la différence des films cité plus haut) et donné aux carnivores du zoo. À la fin personne n’est inquiétés par la police et tout ce termine “bien” pour eux. Et je crois que c’est bien là le problème dans cette univers il n’y a pas de “gentil” ni de “méchant” que des salops du quotidien. Pas vraiment mauvais dans le fond, ils ont tous une raison plus ou moins légitime de mal se comportés, mais pas des gens biens pour autant. Et pas de “justice” dans le dénouement non plus. Bref c’est une violence réaliste par opposition à celle de fantaisie et donc à mon avis bien plus violente psychologiquement bien que moins gore et sanglante. Je ne parlerais même pas des Valseuses qui lors de son passage télé est seulement en -10ans (il me semble ou bien tout public).

    Pour moi l’explication est simple. Quand on est un jeune enfant (moins de 8 ans) distingué le fictif du réel est impossible. À cette âge Bugs Bunny existe et vie au pays des Looney Tunes. En grandissant notre conscience aussi bien que notre subconscient distingue le réel et le crédible (qui peu arriver) du fictif, une simple histoire, un conte.
    Et c’est pour ça selon moi que le porno est foncièrement différent de la violence en art. Le porno est réel, les acteurs baisent réellement alors que pour les films violents on sait bien que c’est faux. Encore plus dans un univers fictif où les événements ne pourrait pas nous arriver. J’en veux pour preuve les vidéos de violence réel qui sont difficile à regarder par rapport aux fictions. Sans aller jusqu’au site hébergeant des vidéos de guerres, tortures, scènes de crimes ou d’accident. Une simple vidéo d’un accident de voiture ou de scooter même sans mort ou blessé peut-être plus dure à regarder qu’un film d’horreur.

    Les Zelda sont en PEGI 12 parce qu’il y a des armes et que l’on tue nos ennemis. Alors que c’est l’un des univers les plus édulcoré qui soit. C’est un peu comme si on mettait le dessin animé Pokémon en -12 ans car il met en scène la capture et le combat d’animaux sauvages. Tout ça pour dire que je trouve contre-productif de censurer des œuvres qui pourrait banalisé la violence dans des univers totalement fictif et à l’inverse les œuvres amorales sous prétexte de réalisme sont rarement restrictif. Sniper Elite est en PEGI 16 comme Star Wars Battlefront ou certain Call Of Duty (ghosts par exemple). Overwatch est en PEGI 12. Les GTA, Gears of War, Borderlands ou Prey sont indistinctement en PEGI 18. Par avoir jouer à tous ces jeux je trouve ce système de classification vraiment aléatoire…

    #26206

    CRS Bayard
    Squad'teur

    Mince je n’ai pas redimensionné les images :oups: , la flemme de le refaire III._. j’espère que ce n’est pas gênant.

    #26207

    alexpoly74
    Squad'teur

    Vous penser sérieusement que l’éducation des parents ainsi que des pouvoirs publics avec leurs lois (signalétique) sont efficaces ?
    Les gars, enfin voyons….
    Les devs ont leurs part de responsabilité à ce que notre médias gagne en respectabilité, et je ne suis pas convaincu mais alors pas du tout, qu’en développant des jeux allant toujours plus loin dans la violence sous prétexte de “créativité” ou “d’art” ça puisse faire avancer le schmilblick :/

    #26208

    ryusanfr
    Squad'teur

    Les devs ont leurs part de responsabilité à ce que notre médias gagne en respectabilité, et je ne suis pas convaincu mais alors pas du tout, qu’en développant des jeux allant toujours plus loin dans la violence sous prétexte de “créativité” ou “d’art” ça puisse faire avancer le schmilblick

    Mais pourquoi voudrais tu que notre média soit traité différemment des autres média ? L’immersion ? L’implication active et non passive ? Personnellement je ne suis pas d’accord avec ça, je ne vois pas en quoi ce média n’aurait pas de légitimité sous prétexte qu’il proposerait la même chose que les autres médias déjà reconnu comme art.

    Il en faut pour tout le monde, je ne me vois pas être privé de certaines choses sous prétexte que des parents ne font pas leur boulot. Dans ce cas le gamin est déjà éduqué par des films de boule et regarde déjà des films, images d’une violence hautement néfaste pour son développement. Et ça c’est dans le meilleur des cas où il resterait chez lui au lieu de trainer dehors.

    Je vois bien que tu as quelques choses contre la violence dans le jv et c’est ton droit mais personnellement je tiens a avoir toute sorte de contenu mature et aussi enfantin en fonction de mes envies comme je peu le faire a travers des films. Je trouve qu’on subis déjà suffisamment les écarts d’un petit nombre dans la vie de tout les jours pour ne pas le subir dans mes loisirs.

    Peace :ok:

    La vie n'est qu'un jeu où on a droit qu'a un seul crédit.

    1 utilisateur a aimé ce message
    #26209

    CRS Bayard
    Squad'teur

    Vous penser sérieusement que l’éducation des parents ainsi que des pouvoirs publics avec leurs lois (signalétique) sont efficaces ?

    Efficace pour faire quoi ? Pour réduire l’accès des mineurs à des œuvres qui ne sont pas faites pour eux ? En tout cas c’est la seule façon de faire en permettant la liberté individuelle, si c’est aux dév. de le faire alors le même principe s’applique par exemple au cinéma. Imagine un film comme Fight Club ( à tout hasard^^) rendu tout public par notre chère David Fincher. Il n’aurait plus aucun intérêt, que ce soit par son esthétique ou son discours il n’est pas du tout fait pour un jeune public. Ça n’en reste pas moins un chef-d’œuvre. À l’époque du streaming il est plus facile d’accéder à un film de ce genre pour un enfant (2 clics sur n’importe quel moteur de recherche) qu’à un jeu à 60€ où il sera obligé de demander à ses parents pour se le procurer.

    2 utilisateurs ont aimés ce message
    #26210

    alexpoly74
    Squad'teur

    Vous ne m’avez pas compris. Si la violence dans les jeux vidéos fait débat dans les 3/4 des pays du globe, au même titre que le cinéma ou les séries ou la musique d’ailleurs, c’est qu’il y a de quoi se poser des questions c’est tout.
    Et je dis simplement que je ne suis pas d’accord qu’il faut l’accepter parce que nous on est des adultes responsables et qu’il faut que l’artiste laisse libre cours a sa créativité et son art……
    Les parents font pas leurs boulot c’est clair, je repense encore à ce gosse d’à peine 9/10 ans qui voulait son CoD ou dans le même genre plutôt qu’un jeux lego jsaispasquoi, le vendeur le précise à sa mère, présente, mais réponse de l’intéressée : ouais mais bon spa grave. Ok…..

    Pour tout vous dire (j’aurais sans doute du commencer par la en fait), j’ai choisi le métier des armes pendant près de 15ans (aujourd’hui en reconversion) et je vais pas épiloguer la dessus svp. Et même s’il m’arrive de jouer aux fps/tps, je vais pas faire l’hypocrite de service, banalisé la violence (à la gta par exemple) sous pretexte que c’est pour du faux ça me pose un problème je l’assume complètement.
    Donc qu’on se comprenne bien, je suis 101 % d’accord avec vous sur le fait qu’il y en ai pour tout le monde, cela dit, comme je l’explique souvent irl, on est pas tous égaux face à la violence, c’est pour ça que je suis absolument contre le fait que le jeux vidéo doit/peut tout se permettre.

    On restera copain hein ? :D

    #26211

    ryusanfr
    Squad'teur

    Mais vi t’inquiète on a tous nos traumatismes. :nerd:

    Copaing :lick:

    La vie n'est qu'un jeu où on a droit qu'a un seul crédit.

    1 utilisateur a aimé ce message
    #26212

    Elvisdeforme
    Squad'teur

    Je pense qu’on avait tous capté que tu avais un rapport à la violence différent de la moyenne des joueurs. Tu l’avais suggéré dans un comm précédent et bien entendu tu as le droit d’avoir ton opinion sans te justifier pour autant.
    Je suis néanmoins ravi de constater que nous sommes ici tous d’accord quant au rôle essentiel des parents.

    Pour ma part j’estime que désigner le jeu vidéo comme principal facteur à risques pour l’enfant dans son développement et son équilibre est ridicule. À ce propos, hormis l’addiction qui existe bel et bien mais n’est pas l’apanage du jeu vidéo, y a t-il des études démontrant un rapport direct entre des actes de violence réelles commis par des mineurs et certains jeux vidéos auxquels ils jouaient ?
    Je sais qu’on en a parlé pour le massacre de Columbine et de l’addiction des deux tueurs pour Doom et Wolfenstein ainsi qu’au film Tueurs Nés d’Oliver Stone, au point que certains parents de victimes ont poursuivi Sony, Sega, et Time Warner.
    Boucs émissaires une fois encore car ces deux ados évoluaient dans un milieu pro-arme anti-fédéral, la violence étant le socle de ce ces mouvances.

    Pire que le jeu vidéo ou la production cinématographique c’est l’incroyable légèreté de certains parents face aux risques induits par la fréquention non contrôlée des réseaux sociaux par leurs enfants mineurs.

    Mais c’est un autre débat.

    1 utilisateur a aimé ce message
    #26217

    Je poserais la question autrement : “La violence, quelle qu’en soit la forme et le degré, montrée dans un jeu vidéo X ou Y lui apporte-t-elle quelque chose “vidéoludiquement” parlant ?”

    Quelques exemples précis :

    Dans Call of Duty MW2, on incarne un agent de la CIA infiltré dans un groupe terroriste. Un moment, on débarque dans un hall d’aéroport bondé, et là… la boucherie commence. Vous allez me dire :”Oui, mais tu as le choix de ne pas tirer et de ne pas prendre part au carnage !” Oui, et c’est comme ça que j’avais d’ailleurs agi quand j’y avais joué. Du coup, la question qui découle de cette séquence de jeu est la suivante “En quoi cette violence gratuite est-elle “vidéoludiquement” utile et intéressante à moi, en tant que joueur” ? Au pire, n’était-il pas plus simple d’en faire une cinématique ?

    Hatred, un jeu où l’on incarne un psychopathe viscéralement misanthrope et dont le but consiste tout simplement à faire le maximum de victimes au gré de votre promenade initiatique. Même question : “Vidéoludiquement” parlant, Quel est l’intérêt et l’utilité d’un tel jeu ?

    Je pourrais prendre également le teaser de TLoU 2 dévoilée à la PGW. Un studio du talent et de la renommée de Naughty Dogs en terme de maitrise technique et qualité narrative, n’avait-il pas mieux à montrer pour promouvoir son jeu qu’une vidéo de 5 minutes de quasi porn torture, sans aucun contexte ?

    Ceci posé, en réalité, pour moi, le problème de la violence dans les JV c’est qu’elle flirte parfois trop “grossièrement” avec le racolage et la subversion grotesques.

    1 utilisateur a aimé ce message
    #26219

    CRS Bayard
    Squad'teur

    La question que tu soulève s’est posée pour le cinéma dans les années 60 et les comics durant les années 90. Globalement ces deux périodes ont révolutionnés ces deux arts, les plus grands classiques de ces 2 arts datent de ces périodes de changement. À quelques exceptions le cinéma d’avant cette période était chiant et nié. Des films comme If…., Django ou Orange Mécanique reposent sur leurs violences gratuites ce sont aujourd’hui des classiques qui inspirent encore les réalisateurs contemporains.

    Hatred, un jeu où l’on incarne un psychopathe viscéralement misanthrope et dont le but consiste tout simplement à faire le maximum de victimes au gré de votre promenade initiatique. Même question : “Vidéoludiquement” parlant, Quel est l’intérêt et l’utilité d’un tel jeu ?

    Quel est l’intérêt d’un film d’horreur, de ceux de Tarantino, Sergio Leone ou du théâtre Grand-Guignol ? Le divertissement par la violence justement.

    Les jeux ultra-violent comme Serious Sam, Gears of War ou Mortal Kombat n’auraient aucun intérêt sans leur violence gratuite. Gears of War serait bien creux sans ses flots d’hémoglobine et de tripes. Mortal Kombat sans fatality ne serait qu’un jeu de baston tout ce qu’il y a de plus générique.

    Pour ma part je me demande plutôt: pourquoi pas de violence gratuite ? Pour devrait-elle être justifiable ou utile ? Mise à part pour une posture morale je ne vois pas vraiment où est le problème. La banalisation ou une autre répercussion sur la violence réel n’a jamais été démontrer, les jeux et films cités sont sorties dans la plupart des pays du monde. La violence dans le monde est foncièrement différente d’un pays à l’autre.

    1 utilisateur a aimé ce message
    #26220

    Tu es notre bob Ross national en sommes :)

    histoire de rajouter du grain au moulin, vais donner un avis assez loin de la morale judéo-chrétienne (secte ayant refusé mon intégration dans mon jeune âge sous prétexte que je n’était pas baptisé, alors que tout ce que je voulais c’est faire le même truc que ma meilleure pote de l’époque)

    j’ai eu une enfance plutôt heureuse et saine a mon avis, vu mon premier Alien à l’age de 7 ans sous l’influence de mon oncle adolescent qui tenait absolument a me monterr le chestbuster emmergé de l’estomac de ce pauvre Kane, il lui aura fallu 4 essais mais j’ai finis par arrêter de me cacher derrière la canapé pour voir le truc qui faisait du bruit. j’ai également découvert très vite la cachette à vidéo “spéciale” du paternel, tout autant que ses bd’s qui l’était tout autant. puis et venu internet et des références en grand nombre dans les magasines dédiés qui concernait des sites Gore et autre trucs pas très propre. à côté de ça je découvrait des jeux d’anthologies comme splatterhouse sur NEC, Mortal Kombat, et d’autre trucs cool comme Soldier of Fortune qui autorisait le démembrement de pauvre soldats, si possible les bras avant la tête histoiire que ce soit plus marrant….

    dans tout ça, rien de bien choquant à mes yeux si ce n’est les machins qui parlait de poltergeist et autres esprits maléfiques. ça c’était vraiment le truc qui me faisait tripper, mais les tripes répandues, les machins crades, plus s’était gros plus s’était marrant.

    à côté de ça j’ai un peu grandit depuis et ma sensibilité à passablement changé. difficile pour moi de regarder des scènes trop violente si la justification n’est pas a la hauteur de la scene (autrement dire que quand je suis tombé sur les fameuses décapitations à la tronconneuse sur Reddit je ne l’avais pas joyeuse)
    de même que les vidéos de chutes me font systématiquement fermé les yeux quand à côté je suis toujours capable de répandre un ennemi dans un jeu vidéo… la part des choses sans doutes.

    tout ça pour dire que je ne pense pas que la violence, pas plus que la pornographie soit un problème en soit, ce serait plutôt une réponse à des comportements humains qui existent depuis bien plus longtemps que nous. l’homme n’a en effet pas attendu d’avoir un joystick dans les mains pour représenter des éventrements ou nous expliquer avec force détails comment on faisait comprendre à qqn qu’il avait tort il y a longtemps de cela.

    ni comment on doit faire si on a envie de faire un gamin

    malgré tout on continue a mettre la faute sur la jeunesse, sans jamais se souvenir que quand nous étions jeune nous étions pareil, ou presque. et que l’excitation de découvrir de nouvelles choses prévaut toujours sur la morale et la sécurité, forcemment quand on est plus agé.. l’effet de nouveauté s’estompe alors on pars sur des horizons différents ou on reste dans sa comfort zone ce qui est bien aussi.

    par contre la constante depuis ces vingts et quelques années, et celle des bien pensant et des moralisateurs qui viennent nous expliquer que le jeux vidéos rends violent et fait de nous des tueurs en puissance.
    quid du côté exhutoir du média, qui canalyserais la violence contenue dans la vie réelle pour la dirigé vers des avatars numériques pas très différents de la photo du prof affichés sur la cible de flechette?
    quid de la violence du superbeauf de foot en train de menacer de mort cet arbitre qui aura eu tort de siffler une faute?
    https://en.wikipedia.org/wiki/The_Referee_(film)

    Nous ne vivons malheureusement pas encore dans une société complétement exemptée de violence, au contraire, je pense que nous n’en avons jamais été plus loin. nous sommes désormais dans une société complétement omnubiliée par la performance et la compétition, et fabriquons en temps réel une quantité incroyable de laissé pour compte et de personne qui passe leur temps a avoir devant les yeux ce que les plus nantis d’entre nous possède. La frustration n’a jamais été aussi grande et l’emploi tellement précaire qu’on fabrique quantité de bombe humaine prête à craquer.

    dans un contexte pareil il n’est pas étonnant de comprendre pourquoi on voudrais aller au plus facile pour éviter que les gens n’ai ne serait-ce que l’idée de peter un plomb sans prendre en contexte ce qui nous alliène. je pense malgré tout que le véritable problème n’est ni la violence, ni la porngraphie dans le jeu vidéo, mais plutôt le fait d’une société qui n’arrive pas a prendre le problème tels qu’il est, c’est à dire le problème d’une société qui ne sait pas quoi faire pour revenir a un mode de vie ou l’être humain ne soit pas si tendu

    edit:
    ah bah tiens j’adore la synchronicité…

    les comics comme moyen de perversion de la jeunesse et la censure qui s’est embrayée

    4 utilisateurs ont aimés ce message
    #26290

    Elvisdeforme
    Squad'teur

    Ce débat m’amène une réflexion en marge de ces commentaires fort pertinents.

    La violence est inhérente au principe même d’évolution au sein d’une même espèce, la violence intra espèce est naturelle.
    Le stress, et la violence qui en résulte, est une nécessité dans la lutte pour la survie, donc est un facteur d’amelioratIon de l’espèce. Voilà pourquoi, en héritier de millions d’annees d’évolution chez les mammifères, l’homme n’en est pas débarassé aujourd’hui.
    Inutile de prétendre l’erradiquer à la source, la violence humaine est ancrée au plus profond de sa structure, l’héritage de son évolution, la théorie de l’evolution elle même ne tient la route que par l’integration de l’agressivité comme critère évolutif fondamental.

    Si certains anthropologues controversés ont distingué des variantes de la fréquence des agressions selon les sociétés, les systèmes étatiques présentant moins de violence entre individus que les sociétés claniques ou patriarcales, personne ne conteste son essence « naturelle ».

    Il me semble du coup logique que la représentation de la violence dans les œuvres culturelles, de la littérature au jeu vidéo, soit présente partout. Elle fascine. La violence c’est aussi la vie, aussi choquant que cela semble être.

    Cette réflexion me vient tant nos échanges semblent poursuivre le vieux débat initié il y a presque trois siècles par Rousseau. L’homme serait naturellement bon, opposé à l’homme corrompu par les sociétés qui seraient la cause première de la violence des hommes faite aux autres hommes.
    On savait déjà à l’epoque de Jean Jacques qu’il s’etait fourvoyé avec son mythe du « bon sauvage ». Il avait établi sa théorie par les récits des voyages en Polynésie, un paradis naturel sans rites sociétaux corrupteurs de l’âme humaine. Il ignorait à l’epoque que ces mêmes sociétés qu’il admirait pratiquaient l’anthropophagie.

    Bref, il en va ainsi, la violence existera toujours dans le jeu vidéo comme partout ailleurs parce qu’elle fascine les hommes, comme le sexe et le pouvoir pour les mêmes raisons d’héritage évolutif. Cela fait partie intégrante de ce que nous sommes biologiquement.

    Attention cependant je causais de cette prédisposition qui nous anime et en aucune façon je ne cherche à justifier les actes de violence.
    L’homme est aussi un être civilisé qui établit des lois pour se prémunir de celle de la jungle.

    L’Homme, « culture » ou « nature », un autre vieux débat auquel la sociologie et l’anthropologie se sont rejoints pour estimer qu’il y a vraisemblablement un peu des deux.

    2 utilisateurs ont aimés ce message
    #27988

    Histoire de remettre 2 sous dans le juke box, Chièze a organisé et animé, il y a quelques jours, un débat fort intéressant sur la violence dans les JV avec Captain Hishiro, Mérouane de LeCoindesJoueurs et Fabien Soccio en invité.

    N.B. : Otez-moi d’un doute : Fabien Soccio, c’est la même personne qui fait partie du staff du site XboxSquad ? ^.-

    #27990

    tout à fait, il à décidé de s’écarter du chemin du site est c’est d’ailleurs pour cela qu’il est moins présent ici ces derniers temps, mais la famille du jeu vidéo est une grande famille diras-t-on

    #28008

    Ah ok, merci de l’éclaircissement. :ok:

18 sujets de 1 à 18 (sur un total de 18)

Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.

Mot de passe oublié