Test- Laser League : Tron devient eSport

Après le très bon OlliOlli et Not A Hero, voici que Roll7 s’essaye au jeu multijoueur et va même jusqu’à tenter de jouer sur le terrain de l’esport avec son nouveau jeu Laser League ! Après avoir raflé de nombreux awards à l’E3 2017, voici que le jeu débarque sur nos consoles pour tenter de s’imposer face aux géants qui trustent le top des jeux les plus joués depuis des mois (Rainbow Six, Fifa, Rocket League, Overwatch etc.)

Ah ce bon vieux Georges !

L’éléphant dans la pièce, c’est bien entendu l’influence Tron qui se dégage de Laser League. Design des personnages, ambiance musicale, murs de laser pour détruire ses opposants : tout dans Laser League transpire Tron. Un choix plus que judicieux quand on sait l’influence que l’œuvre de science fiction a pu avoir sur la communauté des joueurs.

Nous sommes en 2150 et de véritables gladiateurs des temps modernes s’affrontent dans une arène avec pour unique et seul but d’éliminer l’équipe adverse. Pour cela, vous affronterez vos adversaires dans 5 stades différents aux multiples configurations et vous aurez à votre disposition plusieurs manières de piéger vos cibles.

Sur le fil du laser

La manière la plus simple, qui constitue la mécanique de base du jeu, est donc l’activation de murs de laser qui une fois actifs se mettent à bouger sur la map. Vous pourrez traverser ainsi les murs de votre propre couleur mais ceux de la couleur adverse seront mortels et donc à éviter coûte que coûte !

Vous aurez ensuite une capacité principale que vous devrez choisir parmi 6 différentes : Choc pour étourdir vos adversaires quelques secondes, Impact pour les projeter vers les murs, Ombre pour passer à travers les murs, Voleur pour changer couleur des murs ennemis et enfin Tir et Lame qui respectivement peuvent tuer les ennemis à distance ou en combat rapproché. Chacune de ses classes dispose également d’un modificateur au choix, comme par exemple booster la vitesse de chargement de la capacité ou son temps d’effet.

Enfin, une multitude de bonus apparaîtront aléatoirement pendant la partie pour pimenter les matchs. Inversion des couleurs, accélération ralentissement ou suppression des murs seront selon la situation autant des atouts que des menaces, il en reviendra à vous donc de les activer ou au contraire d’essayer de les défendre pour empêcher leur activation.

Le sport du futur, l’esport d’aujourd’hui

Avec autant de subtilités, Laser League est définitivement un jeu qui nécessitera de longues heures de jeu pour être maîtrisé. Ne serait-ce que pour connaître sur le bout des doigts les 16 items et les 25 types de map différents. Au delà de la connaissance de chaque aspect du jeu, Laser League requiert aussi des réflexes qu’il faudra affûter si vous voulez devenir le roi de l’arène.

Être constamment en mouvement pour éviter les murs adverses, guetter l’apparition des power-up sur la map, anticiper les attaques fourbes des adversaires… une chose est sûre, les amateurs de Shoot em up ne seront pas dépaysés ! Et pour cause ! Si Laser League se veut simple à prendre en main avec pour seuls boutons un joystick pour se déplacer et une gâchette pour activer les capacités, il n’en reste pas moins un jeu très exigeant.

laser-league-matchTant de marge de progression devrait forcément attirer quelques joueurs professionnels, puis la scène esport sur le jeu. Même si les mécaniques du jeu sont au final assez basiques, les stratégies que mettront en place les  joueurs de haut niveau pourront offrir aux amateurs de streaming des spectacles intenses.

D’ailleurs,  si l’action est difficile à suivre quand on débute en tant que joueur, elle est plutôt lisible et facile à appréhender en tant que spectateur, ce qui ne fait qu’accroître le potentiel “esport” de Laser League. Il n’y a plus qu’à espérer que Roll7 apporte au jeu un mode replay et un mode spectateur afin que l’on puisse profiter pleinement d’un match selon l’angle de vue souhaité !

Petit lasers entre amis

Roll7 a eu le bon goût de profiter des capacités techniques de la Xbox One pour proposer en multijoueur local de pouvoir s’affronter jusqu’à 8 joueurs (4 vs 4). Le mode classique par défaut en 3 contre 3 sera donc jouable même en mode local sans nuire à la lisibilité puisque tous les joueurs partagent le même écran.

Concernant le mode multijoueur en ligne qui propose des modes 2vs2 et 3vs3, son succès reposera sur les qualités de matchmaking.  La capacité à connecter ensemble les joueurs de même niveau pour éviter les rencontres frustrantes est comme toujours un élément primordial pour éviter de  faire décrocher les joueurs. Pendant les quelques heures passées sur le jeu, je n’ai de mon côté pas eu à me plaindre sur ce point, reste à voir sur le long terme.

Quoiqu’il en soit Laser League a toutes les cartes en main pour proposer une expérience multijoueur de qualité, aussi bien en mode en ligne qu’en mode local

 

Conclusion

Un gameplay à la fois simple à prendre en main et bourré de subtilités à comprendre et à apprendre, des parties courtes et parfois intenses : Laser League semble réunir les ingrédients d’un jeu qui donne envie de relancer une petite partie pour faire mieux à chaque fois.

+ Les plus

  • Facile à apprendre, difficile à maîtriser
  • Jusqu'à 8 joueurs en local
  • Orienté eSport
  • Addictif

- Les moins

  • Un petit manque de fun
  • Une longue courbe d'apprentissage
  • Des menus un peu brouillons
8

Nintendosexuel de naissance, je suis tombé dans la marmite Xbox en 2005 avec l'arrivée de la Xbox 360. Depuis, je me suis fait greffer un pad dans les mains et un casque sur la tête en quête de nouvelles expériences indés ou multijoueurs.

3

  1. Dispo dans le gamepass, je vais tester ça.

  2. Un petit compte rendu Mr Mundt même si j’ai pas forcément le temps de m’y plonger un autre avis m’interesse :D

  3. Je ferais pas mieux que la conclusion de Nico. J’ajoute juste que c’est un réel plaisir la coop dans ce jeu. Des tactiques se mettent en place avec ton coéquipier selon les équipements de chacun, c’est top. :laporte:

Vos réactions

Mot de passe oublié