Test – Tour de France 2018, petite boucle pour Cyanide

Le Tour de France a débuté avec C. Froome et voilà plus d’une semaine que j’arpente les différentes étapes proposées par le studio Cyanide et Focus Home Interactive qui sont toujours au guidon de la simulation. Forcément, les fans attendent des nouveautés à la pelle pour cet opus 2018 pour espérer davantage de possibilités in-game pour vivre la Grande Boucle comme à la télévision mais surtout pour que le jeu soit au plus proche de l’essence de la discipline. Attention toutefois à ne pas confondre Tour de France 2018 avec Pro Cycling Managerr 2018 car les deux titres n’ont strictement rien à voir dans leur approche.

Allons faire un petit Tour !

Avant de parler plus en détails du nouveau mode de ce cru 2018, petit récapitulatif sur le nouveau contenu introduit par Cyanide avec cet épisode. Pour celles et ceux qui souhaitent prendre le contrôle d’un coureur au sein de l’une des écuries officielles seront aux anges. Les 19 étapes du Tour de France 2018 sont disponibles dans le jeu et constituent déjà un contenu conséquent pour quiconque ne simulera pas les étapes de plaine souvent jugées ennuyeuses. On ne va pas se le cacher, ces dernières ne sont pas ce qu’on appelle des étapes stratégiques et elles se résument souvent à un sprint massif sur la ligne d’arrivée. D’ailleurs, le studio en a pleinement conscience en proposant des commentaires second degré durant ces étapes. Au moins, ils sont en adéquation avec la réalité de la discipline et on peut difficilement leur reprocher quoique ce soit car le but est avant tout de proposer un jeu réaliste.

Il faut donc attendre l’arrivée des étapes de montagne qui se situent, pour ne pas changer, dans les Alpes et les Pyrénées. C’est ici que le Tour se joue et c’est bien le cas dans le jeu vidéo officiel. Mais remportez le Tour de France n’est que la partie émergée de l’iceberg car les développeurs ont introduit un paquet d’étapes inédites telles que le Championnat du Monde (très sympathique) et la mythique étape Paris – Roubaix. Ces ajouts sont appréciables et viennent compléter la proposition initiale du studio : toutes les étapes se déroulant en France sont au fur et à mesure des épisodes introduites.

Le mode Pro Leader, LA nouveauté de TdF 2018

La principale nouveauté en termes de modes de jeu est l’arrivée du mode Pro Leader et le résultat m’a laissé un goût plutôt amer. La promesse est pourtant alléchante : créer son propre coureur et tenter de devenir une légende du cyclisme au fur et à mesure que les saisons défilent. Oui mais finalement le mode se révèle être une copie du mode Pro Team plus ou moins améliorée car en jeu on peut également contrôler ses coéquipiers… A aucun moment, on subit les contraintes de notre directeur de course, du sponsor et de notre rôle au sein de l’équipe puisqu’on contrôle… tout ! Et ce n’est malheureusement pas le seul bémol que j’ai remarqué concernant ce mode Pro Leader.

Tout d’abord l’éditeur est vraiment très succinct, les options de personnalisation sont trop limitées pour nous donner l’impression de créer notre propre avatar virtuel et de s’immerger pleinement dans le mode. Deuxièmement, l’évolution est basée sur des objectifs fixes qui sont trop généraux : terminer x étapes de montagne, terminer x étapes de plaine, etc. ou qui prônent un peu trop l’attaque : terminer en tête de x côtes de catégorie 1, 2, 3, …

Le principal problème reste que les objectifs permettant de faire évoluer notre coureur ne sont pas calqués sur notre leadership ou notre profil. Commencer sa première saison et avoir comme objectif de remporter le Sprint Challenge alors que nous avons à peine 18 ans et un profil typé montagne, c’est plus que limite niveau réalisme. Ainsi j’ai passé ma deuxième et troisième saison à rusher les échappées, même de plaine pour espérer avoir une chance de gagner en galon et pouvoir rivaliser par la suite dans des étapes plus prestigieuses. Toutefois, malgré ces problèmes d’équilibrage, le mode se révèle finalement très chronophage et si Cyanide améliore sa formule par des patchs ou l’année prochaine, on risque de tenir là le principal mode des prochains opus de la licence.

Chute collective sur les nouveautés côté gameplay et technique

Cet épisode 2018 ne sera pas l’épisode qui révolutionnera le gameplay de la saga… Oui Cyanide a très certainement fait des efforts sur l’IA des adversaires car ces derniers ont un comportement (de manière générale, or cas très particuliers) plus réaliste. On note davantage d’attaques individuelles et des stratégies d’équipe qui sont mieux mises en place en fonction du classement général de l’épreuve. Manette en mains, les joueurs de l’épisode précédent ne seront pas dépaysés : il y a toujours un aspect très gestion de nos courses avec la consommation de l’énergie et de d’une jauge d’effort matérialisé par les habituelles lignes bleue et rouge. Il n’y a que le système de l’oreillette permettant de donner des consignes à ses coéquipiers (ou même d’en prendre le contrôle) qui a subi un lifting. Activer l’option met désormais le jeu en pause et permet de mettre en place calmement une stratégie avant un sprint intermédiaire, un col ou d’accélérer la course jusqu’à un point précis.

Tour de France 2018 - Test - XboxSquad (5)

Pour autant, le gameplay a-t-il réellement besoin d’un coup de polish ? Je ne suis pas sûr car Tour de France 2018 permet encore une fois de vivre les courses cyclistes telles qu’elles sont réellement. Le jeu s’adresse clairement aux amateurs du genre et ne vise toujours pas à être destiné à une plus large audience, c’est sûrement sur cet aspect que le studio doit encore travailler. Le joueur non adepte du cyclisme trouvera clairement le jeu ennuyeux et insipide et je ne peux clairement pas conseiller son achat à un néophyte. Malheureusement, les afficionados se révèlent trop pointilleux pour pardonner la moindre erreur à Cyanide et les développeurs doivent entreprendre une grande chasse aux bugs qui émaillent encore trop souvent l’expérience proposée.

Visuellement, le jeu progresse très – trop ? – lentement… La modélisation des coureurs, des paysages ou même du public n’est pas franchement exceptionnelle. Le studio se rattrape sur les animations qui sont bien meilleures que par le passé mais c’est le seul vrai point d’amélioration. Techniquement, Tour de France 2018 pédale encore dans la choucroute avec des saccades récurrentes, beaucoup de tearing même sur Xbox One X et des ralentissements fréquents. Dommage car il y a une potentielle évolution sur cet aspect et il est temps que Cyanide entreprenne ce chantier !

Conclusion

Cyanide continue de travailler dur pour faire progresser la licence Tour de France mais malheureusement les nouvelles épreuves / modes / étapes ne compensent pas une évolution générale qui peine à réellement décoller pour rendre le jeu accessible à un plus grand nombre de joueurs et contenter l’exigence des vétérans. La principale nouveauté, le mode Pro Leader, est décevant car il se révèle être une copie plus ou moins aboutie du mode Pro Team bien que la promesse de départ fût alléchante. Il ne faut toutefois pas bouder notre plaisir, les sensations restent le cœur du jeu et profiteront à tous les amateurs de cyclisme.

+ Les plus

  • Satisfaisant pour les habitués de la licence...
  • Toutes les étapes du Tour de France 2018
  • Des modes de jeu à la pelle
  • Un gameplay toujours aussi sympathique !

- Les moins

  • ... malgré des nouveautés trop timides !
  • Le Pro Leader qui ne tient pas sa promesse
  • Toujours pas de online
  • Visuellement, il est temps de proposer mieux
5

Je suis tombé dans la marmite Xbox en 2003 et depuis je n'ai plus besoin de potion magique pour m'intéresser à tous les jeux qui sortent sur ces belles machines au fil des années. Je suis accessoirement un PGM en mousse.

2

  1. Il ne vaut pas trop ses 49 euros donc… l’inconvénient est que c’est un jeu de mode (au moment des grands tours). Je le prendrais quand il aura baissé dans quelques mois.

    Cyanide fait preuve de trop de fainéantise, que ce soit pour le jeu sur console ou PCM sur PC

  2. 49e c’est chère quand même hein

Vos réactions

Mot de passe oublié