Test – Yoku’s Island Express, un jeu qui fait tilt

De mémoire de joueur, on n’avait pas vu de telle tentative depuis Odama sur Nintendo Gamecube. Si à l’époque le jeu de Nintendo prenait le partie d’un jeu mêlant stratégie et flipper, Yoku’s Island Express lui décider d’envoyer les petites billes d’acier sur le terrain du metroidvania. Si ce mélange peut surprendre au premier abord, on se laisse vite prendre au jeu manette en main…

Ori and the boule de flipper

S’il y a bien un jeu qui vient tout de suite à l’esprit durant les premières minutes de jeu, c’est Ori and the Blind Forest. Non seulement à cause de sa structure metroidvania dans laquelle on fera des allers et retours au gré des nouvelles capacités obtenues, mais aussi de par sa patte graphique qui rappelle furieusement la production de Moon Studio.

Comme vous pourrez le constater sur les quelques captures d’écran du jeu, les décors sont particulièrement soignés et une fois le tout en mouvement, manette en main, le travail accompli saute encore plus aux yeux. La végétation bouge au gré du vent, chaque personnage est mignon tout plein et les différents champs de camera sont gérés à merveille pour un rendu très plaisant qui rappellera également à certains Rayman Legends.

Plus agile qu’un dauphin

Côté gameplay, quand il s’agit de progresser dans l’environnement, tout est plutôt simple et rapide, fort heureusement. Tout au long jeu on ramasse des fruits en guise de points, qui sont la seule et unique monnaie du jeu et servent à débloquer certains passages.

En revanche, et contrairement aux apparences, l’aspect « flipper » du jeu est plutôt poussé et nécessite autant de précision que sur une table dédiée. On retrouve ainsi tout au long de l’aventure de véritables phases de flipper dans lesquelles il faudra viser certains endroits. Inutile de préciser que le gros noob au flipper que je suis a eu un peu de fil à retordre avec Yoku’s Island Express, mais avec un peu de persévérance et surtout l’envie de découvrir les secrets que cache le jeu on finit par en venir à bout.

Des secrets à en perdre la boule

Les secrets, parlons-en ! Comme dans tout bon metroidvania qui se respecte, il sera possible de finir l’aventure (ou plutôt devrais-je dire, voir les crédits de fin) avec seulement 50% de complétion de jeu. Reste alors une tonne de secrets à débusquer pour lever le voile sur des lieux intriguant qui attisent la curiosité et donnent vraiment envie de s’investir pour finir le jeu à 100%.

On se retrouve donc après avoir déroulé les crédits avec ce sentiment de n’avoir pas encore découvert la partie la plus intéressante du jeu. Je ne vais pas trop détailler cet aspect pour ne pas gâcher le plaisir de la découverte, surtout qu’à l’heure où j’écris ce test, je n’ai pas encore terminé le jeu à 100%, mais certaines zones du jeu sont entourées avec assez de mystère pour que cela donne envie de réunir tous les items nécessaires pour les débloquer.

Fausse note

Si le tableau de Yoku’s Island Express que je vous peins jusqu’à présent semble idyllique, le jeu n’est malheureusement pas dépourvu de défauts. Commençons par celui qui brise le coeur : la séquence de fin du jeu. Si le jeu dans son ensemble est très agréable à parcourir, les dernières minutes avant l’affichage des crédits de fin ne sont malheureusement pas à la hauteur. On assiste donc à la fin du jeu avec l’impression amère que les développeurs ont bâclé cette partie pour tenir les délais. Pas d’intensité, une musique totalement hors de propos, bref c’est râté et c’est bien dommage !

Ce qui me fait arriver au deuxième point noir du jeu : la musique. Si les bruitages du jeu sont de qualité et le thème principal de la bande originale est sympa et entêtant, on ne peut malheureusement pas en dire autant du reste des musiques durant l’aventure. Au mieux elles seront insipides, au pire elles seront en total décalage avec l’action qui se déroule à l’écran, avec une mention spéciale pour le combat du boss de fin.


Conclusion

Malgré ces quelques fausses notes, on retiendra le tout tous les côtés positifs de Yoku’s Island Express qui a su offrir un jeu plaisant à parcourir de bout en bout et dans lequel on veut passer du temps pour dénicher chaque secret. Vous aimez le flipper et les metroidvania ? Jetez vous sur le jeu sans hésiter une seule seconde !

+ Les plus

  • Un concept qui marche bien
  • Des graphismes tout mignons
  • L'envie de découvrir les secrets

- Les moins

  • La fin du jeu
  • La musique décevante
8

Nintendosexuel de naissance, je suis tombé dans la marmite Xbox en 2005 avec l'arrivée de la Xbox 360. Depuis, je me suis fait greffer un pad dans les mains et un casque sur la tête en quête de nouvelles expériences indés ou multijoueurs.

1

  1. Merci pour le test.

    Il sera mien dans quelques jours / semaines. Le temps de poncer Moonlighter (et la nouvelle league de POE).

Vos réactions

Mot de passe oublié