1
Please log in or register to do it.

Pour les éternels optimistes, League of Enthusiastic Losers s’apparente à une courte et douce plongée nostalgique dans la vie quotidienne de deux pauvres hères moscovites dans les années 90. Pour les personnes lucides et cyniques, juste une occasion de se faire 1000G sans aucun effort, sans aucune notion de challenge ni de plaisir, sans solliciter un instant son cerveau. À noter que ce “jeu” ne dispose que de sous-titres en anglais.

Tout est rien qui finit bien

Vitya et Volodya sont potos à la vie à la mort. Ces trentenaires dans la dèche sont menacés d’expulsion de leur petit appart et doivent fissa trouver de la thune. Sauf que à Moscou dans les années 90, apparemment tu n’as pas masse d’opportunités vu que leur premier réflexe est de partir à la recherche d’un trésor. Agissant comme d’éternels adolescents inconséquents, les voici à chercher au hasard dans un parc des préciosités. Bien sûr, comme le titre du jeu le laisse supposer, c’est la lose totale et le duo navrant ne trouve rien de ouf ni de probant. Vu le pitch que je vous en fais, cela aurait pu être une comédie loufoque… Il n’en est rien, l’encéphalogramme du récit reste banalement et tristement plat.

League of Enthusiastic Losers se termine en 30 minutes, trois heures ressenties tellement il n’y a rien à part l’ennui. Les rares “puzzles” n’en sont pas puisqu’il s’agit par exemple de réparer un jouet cassé en assemblant quatre pauvres pièces. Même un zombie lobotomisé à coup de machette trouverait ça nul et excitant comme un tas de feuilles mortes. De leur côté, les dialogues en anglais sont dignes d’une sitcom AB production, José et la cafèt’ en moins. Absolument aucun challenge ou choix, aucune source de satisfaction, aucun plaisir à côtoyer ces deux personnages d’une lenteur et d’une langueur exaspérantes. Il n’y a qu’à voir leur démarche, bras ballant et mine apathique…

Les décors naïvement jolis sont réussis. C’est le rare, voire le seul point, que je retire de League of Enthusiastic Losers. En fait, avec de vrais mini-jeux ou énigmes, un éventuel intérêt à la vie quotidienne moscovite aurait pu émerger. Mais en l’état, il reste à des profondeurs abyssales.


Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle   Déficience Auditive
✘ Contraste élevé (réticule de visée) ✘ Sous-titres avec indications d’ambiance
✘ Taille couleur de police ✔ Identification de la personne qui parle
✘ Marquage des ennemis ✘ Police personnalisable
✘ Interface personnalisable ✘ Couleur de police personnalisable
✘ Couleur minicarte personnalisable ✘ Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
✘ Option daltonisme ✘ Sons ambiants signalés (informe sur présence)
✘ Option Text to speech  
✘ Ralentissement du jeu  

Conditions de test

  Détails TV4K   Jeu fourni par l’éditeuroui
  ConsoleXbox Series X   Temps passé sur le jeu30 min, 3 heures ressenties
  Niveau de difficultéN.A.   Jeu terminéoui
Resident Evil - des Zombies et des hommes Vol.2 annoncé par Third Editions
Le guide des quêtes Xbox Game Pass et Rewards d'octobre 2022 (semaine 1)