Xbox : l’écosystème et les services au cœur de la stratégie

Depuis l’arrivée de Phil Spencer à la tête de Xbox en 2014, la philosophie initiale de la Xbox One a pris une toute autre direction. Initialement présentée comme un appareil multimédia permettant de jouer mais également de consommer d’autres contenus comme la télévision ou la vidéo sur demande, la Xbox est naturellement revenue à sa fonction principale : le jeu. Cela fait maintenant six ans que toutes les initiatives vont dans le même sens et sont intégrées dans une stratégie à long terme tout à fait cohérente. Retour en arrière sur les jalons de ce revirement.

E3 2015 : l’annonce de la rétrocompatiblilté

C’est en 2015, sur la scène du Microsoft Theater que Phil Spencer l’annonce : La Xbox One sera capable de faire tourner des titres Xbox 360 ! Si la nouvelle a été unanimement saluée positivement par tous les joueurs comme une réponse à leurs demandes, elle marque surtout les prémisses d’une stratégie de longue haleine. Désormais, passer sur une console de nouvelle génération ne vous fera pas perdre les jeux que vous aviez précédemment acquis. Porter des jeux de génération en génération n’est pas une tâche facile mais l’équipe en charge de la rétrocompatibilité a fait des merveilles. Avec un rythme d’environ 2 sorties hebdomadaires pendant des années, à ce jour, ce sont plus de 600 titres Xbox 360 qui sont jouables sur Xbox One.

Leurs efforts ne se sont pas arrêtés là. En 2018, Spencer reprend a nouveau la parole lors de l’E3 et annonce que des titres de la Xbox première du nom rejoignent également le catalogue. Un an plus tard, la Project Scarlett, aujourd’hui nommée Xbox Series X, confirme une fois de plus cette direction. La nouvelle console aura en effet une compatibilité à 100% avec les titres Xbox One.

Quand la frontière entre console et PC devient floue

En plus de la disparition progressive des frontières entres les différentes générations de consoles, une autre tendance se dessine : le rapprochement des consoles et du PC. Dès 2016, on peut percevoir la volonté de proposer des expériences de jeux qui ne sont plus limitées à une seul appareil. Grâce au Play Anywhere, certains jeux acquis sur le Microsoft Store seront jouables sur console et sur PC sans toutefois devoir les racheter. De plus, grâce au service Xbox Live commun aux deux plateformes, la progression, les succès et les sauvegardes seront accessibles où que l’on joue. Une partie commencée sur Xbox One pourra se continuer de manière transparente sur PC et inversément. Avec ce rapprochement entre console et PC, on assiste à la naissance de l’écosystème Xbox.

Cet écosystème se développe d’autant plus avec une autre petite révolution notable : des titres jusque-là exclusifs Xbox seront jouables sur du matériel d’autres constructeurs. C’est le cas notamment de Cuphead, Ori and the Blind Forest ou encore le tout récent Minecraft Dungeons. Ces titres ont été portés sur Nintendo Switch et sont également intégrés au service Xbox Live.

Un énorme catalogue sur la console la plus puissante

Avec l’arrivée de la Xbox One X, le message était clair. En plus d’avoir accès à un énorme catalogue de jeux s’étalant sur trois générations, il sera désormais possible d’y jouer sur la console la plus puissante du marché. Avec sa nouvelle machine, Microsoft a frappé fort. Il propose pour la première fois des titres tournant en 4K et/ou 60 images par seconde. Non seulement vous pouvez bénéficier de cette puissance sur des jeux fraîchement développés mais certains titres existants tireront parti de toute la puissance de la bête. En effet, grâce à un processus facile, les développeurs pourront proposer des mises à jour “Xbox One X Enhanced“. Celles-ci permettent d’apporter un support Ultra HD, HDR et un framerate accru aux titres n’en bénéficiant pas jusqu’alors.

La Xbox Séries X dans la continuité

Aujourd’hui, malgré une sortie de la Xbox Series X en fin d’année, beaucoup d’informations déjà annoncées nous montrent que la stratégie initiée des années plus tôt ne fait que se renforcer. Les barrières entre générations ne sont plus aussi nettes qu’avant. En effet, si vous possédez aujourd’hui une Xbox One, que ce soit la Fat, la S ou la X, cela ne vous empêchera pas de jouer aux nouveaux titres des Xbox Games Studios et cela, jusque fin 2021 au moins. C’est Matt Booty, patron des Xbox Games Studios, qui en a fait l’annonce en janvier dernier :

Nous voulons rassurer les joueurs que s’ils investissent dans Xbox entre maintenant et la sortie de la Series X, ils font un bon achat et nous nous engageons à leur fournir du contenu.

Matt Booty

logo-smart-delivery-xbox-series-x

Toujours dans cette optique de transition douce vers la nouvelle génération, le Smart Delivery a également été annoncé. Grâce à ce nouveau service, plus besoin d’attendre que les nouvelles consoles soient disponibles pour se plonger dans les nouveaux jeux. En effet, un titre supportant le Smart Delivery sera jouable sur Xbox One mais également sur Xbox Series X et ça, sans devoir repasser à la caisse. Vous ne possédez le jeu qu’une seule fois et y jouez sur votre plateforme de prédilection. Une fois de plus, c’est bien le choix du joueur qui est au centre de la proposition de Microsoft. En fin de compte, le matériel importe peu. Ce qui est essentiel, c’est d’être sur Xbox.

Les services en support de l’écosystème

Comme beaucoup d’acteurs de l’industrie digitale, la branche Xbox mise énormément sur son écosystème et ses services. Si nous venons de voir que beaucoup de progrès ont été fait au niveau de l’écosystème, les services ne sont pas en reste. L’annonce du Xbox Game Pass a créé une petite révolution dans le monde du jeu vidéo. Annoncé le 1er juin 2017, le Netflix du jeu vidéo s’est largement imposé pour devenir une offre incontournable. Pour 9,99 euros par mois, c’est un catalogue de plus de 200 titres qui est rendu disponible, et pas des moindres ! En plus de jeux tiers et de jeux rétro compatibles, ce sont également tous les jeux first party qui débarquent dans l’offre, dès leur jour de sortie.

De plus, dans un soucis de rationalisation des services et de rapprochement entre console et PC, le Xbox Game Pass Ultimate a également été annoncé. Pour 14,99 euros par mois, ce sont tous les services qui vous sont accessibles, à savoir le Xbox Game Pass, le Xbox Live, mais également le Xbox Game Pass pour PC ! C’est une offre que l’on peut difficilement refuser. Et de fait, habituellement réticent pour dévoiler ses chiffres, Microsoft a néanmoins récemment annoncé que ce sont déjà plus de 10 millions d’utilisateurs qui ont rejoint le service.

Project-xCloud-Liste-Jeux-X019

xCloud est l’autre pilier de la stratégie de Microsoft concernant les services. Outre rendre le catalogue disponible sur Xbox, PC et Switch dans une moindre mesure, l’ambition est également de s’attaquer au monde du streaming et du mobile. Propulsé par l’infrastructure Azure de Microsoft, Project xCloud, actuellement en béta, séduit. A ce jour, plus de cinquante titres sont jouables sur la version de test et, à terme, le service intégrera le Xbox Game Pass. Les barrières entre générations et plateformes semblent être destinées à s’effacer à terme pour ne garder qu’un service qui laisse le choix du moyen de consommation au joueur.

Stratégie gagnante ?

Le travail effectué en quelques années par Microsoft pour réagir à un lancement plutôt compliqué de la Xbox One a été énorme et est remarquable. Lorsque l’on regarde dans le rétroviseur, on peut comprendre aisément quel est l’objectif de Xbox et quels sont les moyens pour y arriver. Console actuelle, de nouvelle génération, PC ou streaming ? Le choix est laissé aux joueurs et des solutions sont proposées. Vous êtes lié aux jeux auxquels vous avez joué il y a bien des années ? Vous pouvez toujours en profiter et de surcroit, dans de bien meilleures conditions. Vous ne voulez pas dépenser 50 ou 60 euros pour un jeu d’une durée d’une vingtaine d’heures ? Pour ce prix, vous avez accès à un énorme catalogue pendant six mois. Vous ne jouez pas assez pour justifier l’achat d’une console ? Passez sur xCloud. Vous êtes un joueur chevronné et voulez jouer dans les meilleures conditions ? La console la plus puissante est une Xbox.

Toutes ces possibilités favorisent l’engagement des joueurs dans l’écosystème Xbox. Le modèle actuel privilégiant l’exclusivité de titres sur telle ou telle plateforme a muté et n’est peut être plus pérenne pour la future génération. Bien sûr, le contenu original et exclusif est important. Pas pour vendre des consoles, qui au final ne rapportent que très peu de revenus, mais pour drainer les joueurs vers des services. Et avec ses 15 studios actuels, Microsoft est très bien placé pour alimenter les services et l’écosystème en contenu exclusif. De plus, grâce à leur savoir-faire en terme de rétrocompatibilité, le catalogue peut s’enrichir de titres déjà reconnus pour leur qualité et cela coûte bien moins qu’un nouveau développement.

Lors de l’événement 20/20 de juin, nous devrions en savoir plus sur l’offre de service de Xbox. Si les volets “Contenu” et “Cloud” de la vision des 3C de Phil Spencer sont déjà bien connus, nous en apprendrons probablement plus sur la partie “Communauté” avec peut-être des annonces concernant Mixer. En effet, malgré les recrutements récents de pointures du streaming, le service ne parvient décidemment pas à décoller.

Est-ce que cette stratégie sera gagnante ? Seul l’avenir nous le dira mais Microsoft a clairement mis toutes les chances de son côté afin d’atteindre ses objectifs.

1

  1. je suis sur le Xbox live depuis plus de 16 années de bonheur et jamais je changerai de constructeur MS a énormément évoluer dans le domaine des jeux vidéos et aujourd’hui le meilleur service qu’un joueur peut avoir c sur Xbox qui le trouveras j’ai toutes les consoles et aucune arrive à la cheville de MS..ma one x reste ma console principal et le restera…

Vos réactions

Mot de passe oublié