Test – Atomicrops, le mariage de l’agriculture mutante et du roguelike

Voir sur le Microsoft Store

Atomicrops est la dernière production de l’éditeur Raw Fury. Le studio s’est fait connaître avec Kingdom : Two Crowns, Dandara ou plus récemment Mosaic. Ce nouveau titre est donc l’occasion pour les suédois d’expérimenter avec un nouveau genre : le roguelike farming simulator. Mélanger deux genres que tout semble opposer est un pari risqué. L’essai sera-t-il concluant ?

atomicrop-helicopter

Labourer, semer, tuer, éradiquer

Le principe de Atomicrops est assez simple : il faut réunir des graines et les faire pousser pour réunir des noix de cajou qui sont la devise du jeu. L’action se divise en deux temps . Une première phase de jour dure quelques minutes où vous travaillez la terre et vos plantes et partez explorer les zones alentours à la recherche de bonus. Puis une seconde phase, de nuit, où vous devrez défendre vos récoltes contre des vagues d’envahisseurs nuisibles. Ces derniers sont constitués de lapins mutants mitrailleurs, bombardiers ou tireurs d’élite, betteraves explosives. Tous les trois jours, un boss apparaîtra la nuit. Celui-ci est complètement optionnel mais pourra vous rapporter une bonne quantité d’engrais et de la santé. À la fin de cette troisième nuit, la saison se termine et un PNJ fera le bilan de vos récoltes.

En fonction de la valeur totale accumulée, vous obtiendrez des passifs et cornes d’abondance, une ressource vous permettant d’acquérir des bonus permanents entre vos parties. Vous pourrez également faire vos achats auprès des différents marchands de la ville. Vos premières passes seront plus proches de la disette que du festin mais on comprend rapidement comment mieux optimiser ses runs. Une fois que vous réussissez à compléter les quatre saisons, et donc à passer la première année, votre partie se termine. Contrairement à d’autres jeux du même genre, les bonus que vous avez accumulés durant votre partie ne sont pas conservés sur la suivante. On apprend ainsi que ces années correspondent à des modes de difficulté et sont au nombre de dix. Ajoutez à cela une bonne quantité d’objets à récupérer en accomplissant plusieurs défis et la durée de vie du titre s’allonge énormément.

Atomicrops-automne-fin

Twin-stick shooter et agriculture : un défi corsé et divertissant

L’action est omniprésente dans Atomicrops. Notre personnage se déplace avec le stick gauche et la visée est sur le stick droit. Les différents ennemis du jeu ont, pour la plupart, des patterns de tir propre à chacun. Des attaques de zones aux tirs rapides en passant par des frappes prenant la quasi-intégralité de l’écran, une situation peut très rapidement dégénérer si vous laissez les ennemis vivre trop longtemps. Le nombre de projectiles visibles à l’écran peut évoquer d’anciens souvenirs de shoot’em’up. De plus, les armes que vous achetez auprès des marchands ont une petite particularité : elles ne durent qu’une seule journée. Donc, à moins de jouer avec Rye, qui a pour passif de conserver les armes une journée de plus, il faudra bien calculer quand faire vos achats.

Toutefois, bien que le jeu puisse être dur à ses débuts, il se montre généreux lorsque vous réussissez vos actions. L’engrais récolté sur les ennemis permettra de faire muter vos plantations pour augmenter leurs valeurs. Vous trouverez régulièrement des pigeons vous offrant des bonus temporaires tels que l’ensemencement de vos terres, l’irrigation pendant une courte durée ou l’extension de vos terres exploitables. Des tracteurs sont disponibles pour s’occuper des hautes herbes, broyer les ennemis ou arroser vos plantes. Ainsi j’ai rapidement réussi à atteindre et dépasser le dernier palier de récompense de chaque saison, m’assurant un avantage non négligeable pour la suite de mon aventure. D’ailleurs, certaines synergies d’objets vous faciliteront grandement la tâche par rapport à d’autres.

Atomicrops-croc-lapinEst-ce qu’il y a plus à creuser ?

Une fois les premières heures écoulées, on peut se demander si le jeu a plus de profondeur qu’il n’y parait. En effet, les parties étant courtes (si vous survivez une année entière, une partie dure moins d’une heure), le sentiment de progression est assez maigre. Il n’est pas spécialement nécessaire de faire attention à la valeur de vos récoltes et il suffira simplement d’accumuler le maximum de graines dans votre sac. Bien qu’ayant atteint la deuxième série de zones disponibles – au-delà des quatre premières – je n’y ai trouvé que des ennemis plus puissants mais aux récompenses identiques. Le jeu sera sûrement amélioré avec les mises à jour à venir, cependant en l’état, on peut avoir l’impression d’avoir très rapidement fait le tour du jeu. Néanmoins, je n’ai rencontré aucun bug dans mon aventure et la direction artistique est plutôt agréable malgré un léger manque de lisibilité par moment. Les musiques correspondent bien à l’ambiance décalée et colorée du titre mais certains thèmes peuvent vite devenir agaçant.

Conclusion

Atomicrops a tous les éléments d’un bon roguelike : niveau de difficulté élevé, courbe de progression raide, nombreux objets à collectionner, etc. Le gameplay alliant agriculture et meurtre frénétique de lapins tueurs et taupes mutantes fonctionne plutôt bien. Toutefois, difficile de dire si il y a plus de substance derrière celle-ci ou non. En résumé, plusieurs bonnes idées du genre qui auraient mérité d’être poussées jusqu’à leur maturité.

Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Détails TV4K  Jeu fourni par l’éditeurOui
  ConsoleXbox One X  Temps passé sur le jeu16 heures
  Niveau de difficultéN.D  Jeu terminéNon

+ Les plus

  • Un mélange d'agriculture et de roguelike réussi...
  • Une difficulté au rendez-vous
  • De nombreux objets à collectionner

- Les moins

  • ...qui manque de profondeur
  • Une lisiblité complexe au coeur de l'action

Mot de passe oublié