Test – AVICII Invector, Gonna Love Ya

Voir sur le Microsoft Store

Ne me jugez pas, mais j’aime beaucoup la musique electro. J’aime aussi beaucoup la musique classique (le violon est le meilleur instrument existant, sachez-le), mais aussi le metal, de préférence symphonique (rapport à la musique classique, tout ça, tout ça). Mais revenons-en à l’électro. J’apprécie tout particulièrement tout ce qu’a fait AVICII durant sa vie. C’était un DJ/compositeur particulièrement doué. Et qu’est ce qui nous arrive aujourd’hui ? Un jeu de rythme basé sur ses titres les plus connus ? Il fallait que je teste ça !

 

Heaven

Vous aurez peut être noté que je parle d’AVICII au passé dans mon introduction. Et bien pour la petite histoire, sachez qu’à la suite de problèmes personnels, il s’est suicidé en avril 2018. Je ne m’étendrai pas ici, mais si jamais vous souhaitez en savoir plus, je vous laisse aller regarder l’excellent documentaire Netflix relatant l’histoire de cet artiste un peu hors normes. Retenons simplement qu’AVICII était un fou de musique, prêt à travailler sans relâche sur sa musique. Mais il était aussi un adepte de jeux vidéo.

Il avait donc commencé à travailler avec Hello There Games sur la création du jeu Invector, sorti sur PS4 fin 2017 (et uniquement aux US il me semble). Le projet a été poursuivi par sa famille suite à son décès, et une nouvelle version du jeu arrive ainsi sous la forme de AVICII Invector. A noter enfin que 50% des bénéfices nets générés par le jeu reviendront à la fondation Tim Bergling (le nom réel d’AVICII). Cette fondation a été créée suite à sa mort, afin de sensibiliser sur les problèmes de santé mentale, et sur la dépression en particulier. Bref, un jeu de rythme, les musiques d’AVICII, et une bonne action. Mais il serait peut être temps de parler du jeu non ?

 

Tough Love

Le jeu repose donc sur un principe assez classique pour les jeux de rythme : une sorte de partition défile à l’écran, avec des touches sur lesquelles appuyer au bon moment. Rien de bien sorcier, et les habitués de Rock Band ou autre Guiter Hero seront en terrain quasi conquis. Il y a quelques subtilités toutefois, la première étant que vous dirigez un vaisseau spatial. Si au premier abord ce n’est qu’une représentation visuelle du curseur, cela permet au jeu de proposer 3 types de piste différents:

  • Le premier sera une piste plate classique à 3 couloirs : les touches droite et gauche vous permettent de passer d’un couloir à l’autre, et il suffit ensuite d’appuyer en rythme sur les touches A/B/X/Y ou LB.
  • Le second repose pratiquement sur le même principe, à la différence que vous êtes dans un triangle. Appuyer sur droite ou gauche vous fait alors passer une autre face du triangle, changeant la perspective. La même chose donc… mais un poil plus compliqué à gérer !
  • Dans le dernier type, vous êtes totalement libre de vos déplacements dans un environnement 3D. Votre seul objectif est de passer dans des anneaux. Un peu à la Starfox ou Child of Eden.

Tout cela fonctionne parfaitement, le passage d’une zone à l’autre se faisant de manière parfaitement naturelle. Et les phases en 3D libre, plus simples, permettent de souffler en milieu de morceau, ce qui est toujours appréciable afin de descendre en pression ! Ajoutez à cela la gestion d’un multiplicateur et la possibilité d’obtenir un Boost (qui doublera temporairement votre multiplicateur) et nous avons là tout l’attirail classique du jeu de rythme. On notera toutefois une différence subtile. Plus votre multiplicateur grimpera (jusqu’à 4), plus l’impression de vitesse sera importante… et plus il sera donc difficile de ne pas rater de note.

 

Pure Grinding

Au final, le jeu propose donc suffisamment de possibilités pour rendre la chasse au meilleur score valorisante. Ainsi, la chasse au rang S+ et au top 1 mondial se révèle assez vite une évidence. Certes, j’ai un peu ragé sur certains passages au départ, qui me semblaient impossibles. Mais on apprend vite, et les passages ardus du début m’ont paru très faciles une fois revenu dessus quelques heures de jeu plus tard (même si, on en va pas se mentir, il reste encore des morceaux qui me donnent du mal sur la fin).

De plus, le Game Over n’existe pas ici : quoi qu’il arrive vous pourrez toujours aller au bout d’un morceau. Le déblocage des musiques suivantes se fera par contre en dépassant un certain palier de réussite. Il faudra ainsi réussir 75% des notes d’un morceau afin de le valider. Une limite suffisamment basse pour ne pas rester bloqué. Et si toutefois cela ne suffisait pas, 3 modes de difficulté sont présents. Sans être un expert, je pense qu’on est toutefois en dessous de la difficulté de certains morceaux de Rock Band ou Guitar Hero, même sur les derniers morceaux en difficile.

 

What Would I Change It To

Petit point sur la partie technique : le jeu ne présente à mes yeux aucun défaut à ce niveau. Fluidité sans faille, aliasing absent, temps de chargement quasiment inexistants, … Le tout dans des niveaux lumineux et colorés. Il faut adhérer au style très fluo des effets, mais au delà de ça c’est un sans faute. Mentions spéciale à la DA qui colle parfaitement au sujet. Cela rejoint en partie un autre aspect important dont je n’ai pas encore parlé : la rythmique. Soyez rassurés, celle-ci m’a toujours semblé juste. Chaque note est parfaitement placée par rapport au rythme du morceau. Encore heureux me direz-vous, mais c’est tout de même essentiel de le préciser !

Au rang des regrets, on pourra noter l’absence de tutoriel qui rend la découverte de certaines mécaniques un peu obscure. Rien de grave, le jeu n’étant pas hyper complexe, mais cela pourrait être utile pour comprendre quelques subtilités du scoring. Quant aux néophytes des jeux de rythmes, ils auraient sans doute apprécié une aide pour mieux appréhender le jeu. On pourra également trouver le nombre de morceaux disponibles un peu chiche, avec seulement 25 pistes (dont la liste est un peu plus bas). Mais pour 20€, est-il bien raisonnable d’en attendre plus ? Je salue par contre la (relative) variété des titres. AVICII ayant retravaillé des morceaux d’artistes très différents, on n’a jamais l’impression de jouer la même chose. Enfin, un scénario sert de prétexte à l’avancée dans le jeu, via une dizaine de cutscenes de quelques minutes. Mais c’est vraiment uniquement un prétexte, n’en attendez rien de plus !

 

Fades Away (le meilleur pour la fin)

Vous aimez la musique electro, et en particulier ce qu’a fait AVICII ? Vous aimez les jeux de rythme ? Peu de chance que vous soyez déçus par ce AVICII Invector. Et avec un prix doux de moins de 20€, on ne peut même pas râler sur les “seulement” 25 morceaux que propose le jeu. Ajoutez à ça un mode jouable à 4 en local (non testé faute de partenaire), et le contrat est pleinement rempli. Je vous laisse avec mon talent en image et la liste complète des morceaux !

Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée)Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonismeSons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Détails TVOLED 4K  Jeu fourni par l’éditeuroui
  ConsoleXbox One X  Temps passé sur le jeu7 heures
  Niveau de difficultéNormal et Difficile  Jeu terminéoui

+ Les plus

  • Rythmique sans faute
  • Les meilleurs titres d'AVICII
  • Technique irréprochable
  • Prix doux

- Les moins

  • Un "scénario" sans intérêt
  • Uniquement des titres d'AVICII
  • Absence de tutoriel
Joueur acharné sans distinction de machine ou de marque, aficionado des jeux que personne ne veut : en somme, une sorte d’EJNI (être jouant non identifié)

6

  1. Tu as presque réussi à me vendre le jeu lol.
    Electro, jeu de rythme.je kifferais bien au casque

  2. Il sera mien. Demain normalement

  3. Tu aime aussi Scarlette Johansson… Faut le dire !

    • Pétard, tu le lâches pas hein 🙂 🙂
      Merci pour le test @Klaw, perso je ne connaissais pas du tout l’artiste (mais alors pas du tout), j’essayerai à l’occasion d’aller voir (ou entendre plutôt ) ce que produisais le monsieur.

    • Et Julia Roberts, malgré son âge !

    • Calme toi Klaw, tu va finir par faire un malaise avec toute cette tension.

Vos réactions

Mot de passe oublié