Test – Broken Mind, un thriller aussi prenant qu’imparfait

2Bad Games est un studio français de jeu indépendant. Mais le terme “studio” n’est pas vraiment exact, puisque l’équipe est composée d’une seule personne ! Après s’être frotté au beat’em all avec Brutal Rage, et au shooter avec 2urvive, Tony De Lucia s’attaque maintenant au survival horror. Projet solo commencé il y a cinq ans, Broken Mind débarque sur nos consoles.

broken-mind-test-03

Frank Morgan, aucun lien, fils unique.

Vous incarnez l’agent Frank Morgan, un policier au passé trouble. Vous allez rapidement être en charge de l’enquête sur la disparition de Laura Campbell, une adolescente. Cette dernière a été enlevée lors d’une diffusion en direct sur un réseau social. Si les prémisses du scénario ne sont pas très originaux et les ficelles parfois grosses, l’intrigue se suit cependant avec plaisir. Quelques rebondissements viendront tenir en haleine le joueur pendant les quelques heures requises au dénouement de l’aventure.

Broken Mind mélange l’action et le survival-horror, tout en mettant l’accent sur la narration. Narration qui, avec la voix grave et sombre du héros, me rappelait parfois Max Payne. Le titre se joue en vue à la première personne, et le gameplay m’a fait clairement penser aux anciens Doom et Wolfenstein. Heureusement, les graphismes ne sont pas d’époque, puisque le développeur a opté pour des dessins qu’il a réalisés à la main. Cela donne au tout un charme particulier, qui ne plaira peut-être pas à tout le monde, mais que j’ai personnellement trouvé réussi, et bien plus attrayant que le pixel-art un temps envisagé.

2Bad Games a également voulu rendre ce nouveau projet accessible. En effet, il propose trois niveaux de difficulté classiques, ainsi qu’un mode où il n’y aura pas de combats. De plus, les options proposent des aides à la visée, qui permet de placer automatiquement le réticule sur l’ennemi qui vous fait face, ainsi que pour les Quick-Time Events, les rendant plus simples. Enfin, les textes sont tous traduits en français (logique pour un développeur français, me direz-vous).

broken-mind-test-04

Un héros à bout de souffle

Point positif, l’expérience ne se résume pas aux combats qui, avouons-le deviennent rapidement répétitifs. Le jeu est assez varié, puisque s’enchaînent des phases d’exploration, des combats ou encore quelques énigmes. Ces dernières sont malheureusement un peu trop faciles à mon goût, et auraient pu être un peu plus poussées. Il sera possible de récupérer quelques éléments à collecter et voir quelques clins d’œil çà et là aux anciens titres du développeur, voire à la pop-culture en général. Il est cependant dommage de devoir recommencer une partie si l’on en a loupé quelques-uns. Un choix de chapitre aurait été le bienvenu, même si l’aventure n’est pas trop longue.

Le côté sonore est très soigné. Les quelques musiques mettent parfaitement dans l’ambiance, le sound design est réussi et les voix des acteurs habitent bien les personnages. J’ai cependant été sortis à quelques reprises du récit avec des dialogues que j’ai trouvé en dessous du reste, parfois mal joués. Pour ce qui est du gameplay, on subit assez vite les déplacements un peu lents du héros, surtout que sa jauge d’endurance pour la course s’épuise bien trop vite.

Le fait d’avoir des éléments en 2D à l’intérieur d’environnements 3D m’a fait penser à Paper Mario à certains moments. J’ai trouvé que les lieux dans lesquels on évolue étaient, de temps en temps, un peu trop vides : on interagit presque uniquement avec les objets qui nous seront utiles en terme de progression ou de scénario. Mais une fois encore, rien de dramatique.

broken-mind-test-02

Des zones d’ombre dans l’enquête

Il n’y a pas à dire, Broken Mind est un sacré projet pour une seule personne. Si l’aventure est plaisante, elle n’est cependant pas exempte de défauts. À ceux cités précédemment s’ajoutent les allers-retours que l’on doit parfois faire pour progresser. On trouve par exemple une clé dans la pièce A qui nous ouvre la porte de la pièce B. Une fois à l’intérieur, on trouve un élément qui nous débloque un autre accès de la pièce A…

Si parfois, l’ambiance pesante fait passer la pilule, la plupart du temps, on se retrouve frustré, surtout avec la lente démarche du héros. D’un bout à l’autre, il vous faudra quelques heures pour découvrir toute l’histoire de l’agent Morgan. Si cela peut paraître un peu court, l’aventure est au moins rythmée, et le prix de vente est très raisonnable (un peu moins de dix euros).

broken-mind-test-01

Conclusion

Broken Mind est un bon jeu avec cependant quelques défauts. Déjà il représente un travail absolument remarquable pour une seule personne, mais il propose aussi une aventure variée, une patte graphique qui a son charme et une ambiance sonore soignée. Les musiques sont réussies et le prix de vente est juste pour le contenu proposé. Enfin, le titre se veut accessible avec des textes en français et des aides spécifiques dans les options. Cependant, j’ai trouvé que les énigmes manquaient de difficulté et que certains lieux visités laissaient une impression de vide. De plus, les allers-retours étaient parfois pénibles (surtout avec la lenteur du héros) et certains dialogues manquaient de justesse. Ces quelques défauts n’ont cependant pas trop entaché mon expérience de jeu, car j’ai passé un bon moment à suivre l’aventure de Frank Morgan.

 


Critères d’accessibilité

Déficience Visuelle Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

Détails TV OLED 4K Jeu fourni par l’éditeur Oui
Console Xbox Series X Temps passé sur le jeu 6 heures
Niveau de difficulté Moyen Jeu terminé Oui

+ Les plus

  • Les musiques réussies
  • Des situations variées (survie, action, enquête, énigmes, mini-jeux…)
  • Quelques jumpscares efficaces
  • Une patte graphique qui a son charme
  • Un prix juste
  • Des options d’accessibilité
  • Textes en français

- Les moins

  • Les énigmes sont simples
  • Certains lieux font un peu trop vides
  • Doublages parfois en deçà
  • La lenteur du héros
  • Des allers-retours peu dissimulés

Mot de passe oublié

Inscription