Test – Metal Wolf Chaos Xd ne m’a pas fait rire

Quand un jeu comporte Xd dans son titre on est évidemment tenté d’en faire des blagues à base de LOL et de PTDR. Il faut dire, en plus, que ce Metal Wolf Chaos Xd s’y prête avec son scénario improbable et ses répliques Trumpissimes. Malheureusement, on n’a pas tous le talent d’un certain Bibi pour faire rimer humour et écriture d’autant que, pour être honnête, cela n’aurait sans doute pas rendu justice au sacrifice auquel j’ai consenti en réalisant ce test. Zut, j’avais pas signé pour ça moi !

Metal-Wolf-Chaos-XD-decor

Un Loup au pays des sushis

Sorti en 2004 sur Xbox première du nom, Metal Wolf Chaos était jusqu’ici une exclusivité du territoire nippon. Un jeu de Mechas commandé par Microsoft auprès de From Software afin de séduire les japonais. Sauf que le From Soft de l’époque n’a pas grand chose à voir avec Dark Souls et Sekiro. Au début des années 2000, le studio développe essentiellement des titres comme Armored Core, un autre jeu de Mechas, et ne connaît pas vraiment de succès en dehors de la péninsule asiatique. Cependant, cette exclu Xbox obtient après quelques années un statut d’objet de convoitises. Certains vont même jusqu’à dire que le jeu est une référence dans son genre, mais cela restait jusqu’ici une légende.

Avant de se lancer à corps perdu dans Metal Wolf Chaos Xd il est absolument impératif de savoir tout cela. Pourquoi ? Car tout cela restera à jamais qu’une légende. Le jeu est une commande réalisée pour séduire un public très précis et de niche. Tous les poncifs du genre sont présents, du scénario de série Z aux décors et idées stéréotypées. Vous voilà prévenus, si le titre de From Soft est votre premier contact avec le genre, vous risquez probablement de le bannir de vos consoles. Pour toujours.

Metal-Wolf-Chaos-XD-armes

Metal Naze Xd

Déjà, évacuons d’emblée un problème de taille : oui le jeu est moche. L’éditeur a beau nous avoir vendu des graphismes HD et modernes, on se retrouve en réalité avec un titre qui agresse en permanence nos yeux. Et ce n’est pas juste une question de graphismes puisque (presque) tout dans le design du jeu est insipide. D’une certaine manière, cela était prévisible et va de pair avec l’aspect production de seconde zone que nous offre le titre. Ça en devient presque drôle si l’on oublie l’investissement de 30€. Les décors nous ramènent à une époque bien lointaine, les textures à peine propres sont pauvres à mourir, les soldats ennemis sont des plots que n’aurait pas refusé GI Joe sur PS2 et le tout bouge avec des animations qui ferait passer C3PO pour Mickael Jackson. Oui, j’exagère allègrement mais l’idée est là : techniquement, Metal Wolf Xd est à la ramasse totale. Même pour une Xbox Original.

La technique ne faisant pas tout dans un jeu, on espère alors que le reste compensera. Malheureusement, je dois avouer que ce n’est pas beaucoup mieux. Le scénario fleure bon les années 90 avec tout ce que cela comporte de poncifs et de mauvaises idées. Ainsi vous incarnerez le président des USA devant faire face à un coup d’état visant à opprimer la veuve et l’orphelin. Mais fort heureusement, et probablement inspiré par les exploits modernes de Vladimir Poutine chassant un Ours à mains nues, notre héros ne se laissera pas faire et affrontera une armée entière à lui seul. Et pour l’occasion, vous casserez du méchant avec une arme top secrète : un super Mécha !

Oui, je ne vous l’avais pas encore dit mais c’est Gontran qui a écrit l’histoire du jeu alors qu’il jouait avec ses Transformers. Et au-delà du fait que c’est dégueulasse de faire bosser un enfant de 8 ans, vous m’accorderez que Gontran n’est pas non plus un génie de l’écriture. Toutes les cinématiques sont en effet ridicules, bien aidées par un acting de choix. Les doubleurs font ce qu’ils peuvent, ça se sent, mais leur pedigree affichant sans doute quelques téléfilms allemands bien honteux ne plaident pas en leur faveur. Tout est surjoué et le tout en devient, là aussi, risible. Car oui, on peut être le président du Monde Libre et faire flipper et rire à la fois : #Trump.

NB : Je tiens à préciser ici que ce genre de contexte et de scénar n’est absolument pas ma came. Le naze qui devient drôle a clairement un public qui appréciera cela. Mais comme c’est MA critique de Metal Wolf Chaos Xd, je fais ce que je veux, na !

Metal-Wolf-Chaos-Chinatown

Je mets les pieds où je veux et c’est souvent dans la g*****

Manette en main ce n’est malheureusement pas plus brillant. Non en fait, c’est même carrément mauvais. Alors je suis mille fois désolé pour ceux qui aiment ce jeu (existent-ils ?) mais très sincèrement il n’y a rien à en tirer. Aucune subtilité n’est présente dans le gameplay qui se contente de vous faire tirer sur tout ce qui bouge. Vos actions de résument ainsi à avancer vers vos cibles, détruire à peu près tout ce que vous voyez (enfin, tant que c’est prévu dans le jeu) et améliorer vos armes au début de chaque mission. Le pire étant que le jeu n’est clairement pas facile et que vous devrez vous y reprendre à plusieurs fois pour les missions. Oui, on peut être dans un Mechas de dingue et se faire tuer par de pauvres mercenaires et leur mitraillette.

Et puisque je ne cesse de parler de la finesse affichée par le titre, vous vous doutez bien que les armes à votre disposition feront dans la dentelle. Mitraillettes, lance grenades, missiles, fusil de chasse et autre rayon plasma vous permettront donc de détruire tout ce qu’il y a autour de vous. Hangars, véhicules, tours et autres hélicoptères sont intégralement destructibles. Les blinder de balles donnera d’ailleurs lieu à une explosion du plus bel effet permettant d’admirer la puissance de calcul permise par les consoles 128 bits. Ou pas. Le tout avec une maniabilité rigide et des caméras souvent aux fraises.

Metal-Wolf-Chaos-XD-guirlande

Nippon mais très mauvais

Alors oui, c’est vrai, j’ai probablement été très sévère avec ce Metal Wolf Chaos Xd. Entre l’objet de convoitises pour certains, et la hype parce que “super exclu de la première Xbox” pour d’autres, j’ai finalement joué aux jeux en me demandant en permanence si je n’avais pas franchement mieux à faire ? Et ma foi, si. Il y a tellement de jeux bien meilleurs disponibles un peu partout que je ne vois vraiment pas d’intérêt à jouer à ce titre en dehors de “parfaire sa culture vidéoludique”. Et ce n’est clairement pas un argument suffisant à mes yeux pour dépenser 30€.

Cependant à la rédaction de ces quelques mots je me rends compte comme le jeu est finalement un modèle de cohérence. C’est moche, c’est mal écrit, mal interprété et assez déplaisant à jouer. Une expérience que j’ai déjà vite oubliée et que je vous conseille donc d’éviter. Sauf, bien entendu, si vous êtes fan de série B (voire Z), de gameplay à en jeter une manette au sol et de Trump. Auquel cas, vous trouverez en ce dernier argument un point d’intérêt insoupçonné pour un jeu de méchas.


Critères d’accessibilité

Déficience VisuelleDéficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée)Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonismeSons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

Détails TV4KJeu fourni par l’éditeuroui
ConsoleXbox One XTemps passé sur le jeubeaucoup trop
Niveau de difficulténormalJeu terminénon

 

+ Les plus

  • Enfin une exclusivité japonaise qui arrive sur Xbox One (XD)

- Les moins

  • Absolument tout le reste
  • Et même plus
Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

2

  1. Ton test est bien, après c’est certain que pour arriver au niveau de l’humour de Bibi va falloir se lever tôt :)

  2. Bon test. T’en fais pas, j’ai quand même rigolé. Va surtout falloir arrêter de vous infliger ce genre de séance de torture vidéoludique, ça serait plus simple.

Vos réactions

Mot de passe oublié