Test – NFS : HP Remastered, le retour de l’adrénaline à l’état pur !

Voir sur le Microsoft Store

La saga Need For Speed est une des plus anciennes et des plus connues licences de jeux de course automobile. Née dans les années 90, la saga d’Electronic Arts a connu différentes périodes, certaines avec un franc succès, et d’autres où elle semblait s’égarer. Ces dernières années, la franchise a sérieusement perdu de son succès sous l’ère Ghost Games, avec des épisodes plutôt médiocres tels que Need Ford Speed Payback et Heat. Face à cette descente aux enfers, l’éditeur américain a réagi en début d’année en confiant de nouveau la responsabilité au studio britannique Criterion. Celui-ci, particulièrement connu pour la saga des Burnout, avait déjà participé au développement de plusieurs épisodes plutôt appréciés dans les années 2010. En ce mois de novembre 2020, il revient avec une version remasterisée de l’épisode Hot Pursuit de 2010, développée par le studio Stellar Entertainment. Alors, Need For Speed : Hot Pursuit Remastered (NFS : HP Remastered) réussit-il à donner un nouveau souffle à la saga ? À redorer son image en attendant un vrai nouvel épisode ? Découvrez-le dans mon test de NFS : HP Remastered rédigé à fond la caisse !

Need-For-Speed-Hot-Pursuit-Remastered-Contre-La-Montre-McLaren-F1

Tel le phénix qui renaît de ses cendres

Alors que le prochain épisode canonique est attendu pour l’année prochaine, Electronic Arts tente de nous faire patienter avec cette version remasterisée de l’épisode Hot Pursuit sorti en 2010 sur Xbox 360. Globalement, le jeu se présente sous la forme d’une version définitive remasterisée, c’est-à-dire avec le jeu de base et l’ensemble des DLC de l’original, mais améliorée visuellement. Néanmoins, le contenu reste plus que conséquent puisque vous disposez de plus de 70 voitures et plus de 120 missions réparties entre les deux camps. On dénote une certaine répétitivité de ces dernières avec environ cinq types différents et une formule qui demeure inchangée en dix ans. Cependant, pourquoi changer si ça marche ? Alors oui, NFS : HP Remastered n’est pas un monde ouvert comme Underground 2 et Most Wanted 2005 (pour reprendre d’autres épisodes très appréciés de la saga), mais comme son prédécesseur, l’opus 2020 va au cœur des choses et c’est bien là ce qu’on lui demande non ?

Limitée au 1080p à 30 images par seconde par les capacités techniques de l’époque, cette version remasterisée bénéficie du supplément de puissance apporté, que ce soit sur Xbox One ou sur Xbox Series. En effet, il vous est maintenant possible de jouer soit en 4K à 30 images par seconde, soit en 1080p 60 fps. On regrettera juste de ne pouvoir profiter du titre à 60 images par seconde en 4K. Néanmoins, même en full HD, le jeu reste vraiment beau et le taux de rafraîchissement plus élevé de l’image offre une fluidité plus que bienvenue étant donné la nervosité du gameplay.

Si vous comparez NFS : HP Remastered à sa version de 2010, là vous vous rendrez compte de l’upgrade dont le jeu a bénéficié. Les textures des environnements sont bien plus travaillées et détaillées. Évidemment, à la vitesse où on roule, difficile de pouvoir réellement s’attarder en détails des décors, mais on constate tout de même qu’il y a un vrai travail qui a été réalisé. Encore une fois, au-delà de l’amélioration graphique, c’est surtout au niveau de la fluidité que le jeu s’est vraiment amélioré, ce qui est de bon augure étant donné son gameplay qui lui n’a pas pris une seule ride malgré les années.

Need-For-Speed-Hot-Pursuit-Remastered-Essai-Aston-Martin-One-77-Flics-3

Un gameplay toujours aussi efficace

Remettons-nous dans le contexte de l’époque. Au moment de la sortie de l’épisode original, la saga Need For Speed connaît une période de flops. Après un opus Prostreet à mi-chemin entre le tuning et les courses sur circuit, Undercover tente de surfer sur une histoire à base d’opposition entre des pilotes et des forces de police corrompues mais se montre au final peu convaincant. L’épisode Shift qui suit avec son gameplay à la Project Cars tente une nouvelle approche mais fait plutôt tâche au sein de la franchise. Face aux critiques, Electronic Arts décide de miser sur un partenaire de confiance, le studio Criterion. Avec lui, la saga revient à ses fondamentaux. Oubliez le tuning et les ambiances underground. Place à de simples courses opposant des pilotes au volant de puissants bolides face à des forces de l’ordre tout aussi bien équipées. Nul besoin de se soucier de vos gains puisque vous débloquez toutes les voitures et améliorations via la prime gagnée sur le bitume, que ce soit en tant que pilote ou en tant que flic. Un système de progression simple mais efficace, tout comme son gameplay.

À mon sens, je trouve que la formule vis-à-vis du pilotage dans Need For Speed : Hot Pursuit Remastered arrive à conserver ce subtil mélange entre accessibilité et technicité. Je parle d’accessibilité dans le sens où il n’est vraiment pas compliqué d’atteindre des vitesses hallucinantes tout en négociant les virages dans de furieux dérapages. Évidemment, certains véhicules demanderont un peu plus de pratique que d’autres. C’est là où arrive l’aspect technique du pilotage, conjugué à cette nécessité de rester concentré et en alerte du début à la fin pour ne pas risquer un accident, notamment à cause du trafic. C’est sur ce point d’ailleurs qu’on reconnaît clairement la patte Criterion, puisque chacun de ces événements nous gratifiera d’une petite cinématique digne des séquences de takedowns des Burnout. D’ailleurs, un mode Photo est disponible pour nous permettre de garder de jolis clichés. Cependant, pour être clair, je le trouve un peu gadget. En effet, celui-ci n’est accessible que depuis le menu Pause et, à moins que vous ayez le réflexe de tout de suite y accéder au moment où survient un événement, vous risquez de passer à côté de nombreuses scènes mémorables. Pour y remédier, j’aurais vraiment apprécié pouvoir rembobiner la séquence comme c’est faisable dans The Crew 2 par exemple.

Enfin, au-delà de l’upgrade graphique, il y a un point qui aurait mérité d’être sérieusement retravaillé, c’est l’IA ! En effet, peu importe que vous soyez un pilote plus ou moins talentueux, celle-ci réussira systématiquement à vous rattraper, peu importe la vitesse à laquelle vous roulez et les risques que vous prenez. Par exemple, lors d’une course, malgré un gros accident, un concurrent a réussi à se retrouver seulement une seconde derrière moi à peine quelques instants après les faits. Dans le cas inverse, vous seriez déjà à au moins 10 secondes de retard… Alors, je suis d’accord que ça permet de garder l’imprévisibilité des courses, mais bon, quitte à se montrer audacieux au volant, il aurait été appréciable d’en tirer un bénéfice. À l’opposé, lors de certaines séquences, les adversaires ont une façon étrange de piloter et réussissent même à se crasher eux-mêmes…

Need-For-Speed-Hot-Pursuit-Remastered-Duel-Aston-Martin-Mercedes-Benz-SL-65-AMG

L’essence de la compétition

Avec son système de progression dont j’ai parlé précédemment, Need For Speed : Hot Pursuit Remastered réussit à mon goût à réveiller votre instinct de compétiteur afin de gagner un maximum de primes. Tout ceci pour avoir accès à toujours plus de voitures et disposer des équipements les plus efficaces. De plus, cet aspect est littéralement décuplé avec l’utilisation de l’Autolog. Pour rappel, il s’agit d’un système de classement d’Electronic Arts qui met en concurrence les temps que vous réalisez sur les épreuves avec ceux de vos amis. Ce point avait d’ailleurs été largement mis en avant dans le trailer d’annonce du jeu. Vous voulez être le meilleur ? Il va falloir vous démener pour ça !

Petite nouveauté de cet opus 2020, l’ajout du multijoueur cross-plateformes. Ainsi, préparez-vous à affronter de nombreux pilotes et pas seulement ceux sur l’écosystème Xbox, mais bel et bien de toutes les plateformes où le jeu est disponible. Voilà qui devrait apporter une dose de challenge supplémentaire.

Need-For-Speed-Hot-Pursuit-Remastered-Chevrolet-Corvette-ZR1-Flics

Conclusion

Je vais être honnête avec vous, j’ai ressenti dans NFS : Hot Pursuit Remastered des sensations que je n’avais plus connues depuis bien longtemps avec cette licence iconique. Ayant beaucoup joué à l’opus de 2010, le pilotage et mes réflexes sont revenus très rapidement et j’ai ressenti une sacrée dose d’adrénaline. Oui, il ne s’agit pas de l’épisode le plus ambitieux, mais à mon sens c’est l’un des plus efficaces puisqu’il revient aux fondamentaux de la série, avec un gameplay nerveux qui vous maintient scotché au fond de votre canapé. Quel plaisir de retrouver les routes de Seacrest County au volant des bolides les plus puissants, monstrueux et prestigieux de l’époque, de sentir cette tension de filer à très haute vitesse avec un risque omniprésent de s’encastrer dans le décor ou dans le trafic. Need For Speed : Hot Pursuit est un épisode qui pour moi a très bien vieilli et fait littéralement du bien à la franchise et à ses fans, après les déceptions qu’ont été Payback et Heat. Enfin, même si on ne prend pas une claque graphique à proprement parlé, l’upgrade esthétique de cette version remasterisée le rend plus beau que jamais et lui donne un vrai plus qui rend toute cette expérience mémorable.


Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
✘ Contraste élevé (réticule de visée)✘ Sous-titres avec indications d’ambiance
✘ Taille couleur de police✘ Identification de la personne qui parle
✘ Marquage des ennemis✘ Police personnalisable
✘ Interface personnalisable✘ Couleur de police personnalisable
✘ Couleur minicarte personnalisable✘ Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
✘ Option daltonisme✘ Sons ambiants signalés (informe sur présence)
✘ Option Text to speech
✘ Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Détails TV4K  Jeu fourni par l’éditeurNon
  ConsoleXbox One X  Temps passé sur le jeu8 heures
  Niveau de difficultéND  Jeu terminéNon

+ Les plus

  • Un Need For Speed pur jus
  • Gameplay nerveux et dynamique
  • Grand nombre de véhicules pour chacun des deux camps…
  • Tout le contenu du jeu original est là (jeu de base + DLC)
  • L’autolog
  • Aspect multijoueur compétitif + crossplay

- Les moins

  • Un jeu répétitif
  • IA peu réaliste
  • … mais aucun nouveau véhicule par rapport au jeu de 2010
  • Mode Photo
Tel un chasseur traquant sa proie, je suis toujours à la recherche de nouveautés de l'actualité JV pour les partager, quelle que soit la plateforme.

3

  1. J ai essayé, il n y a pas si longtemps le NFS payback… un sous sous sous Forza Horizon. J espere que celui là est mieux car j ai pas fait l ancienne version

  2. J’ai du mal a cautionner certains remaster celui-ci en fait partie (un vrai remaster c’est par exemple le jeu GODS sorti en 2018). Le prix est trop élevé pour ce que c’est.
    Quand on sait que sur XBOX il existe la rétrocompatibilité, on se dit qu’un patch d’optimisation sur la version 360 aurait amplement suffit. Quitte à le faire payer symboliquement 1 ou 2 euros en plus du prix du jeu 360 sur le store.
    Si les éditeurs avaient cette philosophie ils en vendraient par palettes entières, avec moins de travail à fournir que sur une version “remastered”.

  3. Pour en revenir au jeu en lui même il reprends la même tare que la version 2010 (normal c’est un remaster pas un remake) c’est à dire elle manque de sensation de vitesse, même à grande vitesse. Il suffit de simuler une vitesse ordinaire pour voir que c’est lent par rapport au décor. Défaut que n’ont pas les dernières versions de la franchise.

Vos réactions

Mot de passe oublié

Xboxsquad

GRATUIT
VOIR