metal gear survive

Metal Gear Survive

Xbox One

Metal Gear Survive, notre vidéo pour un premier aperçu

Si vous avez pu suivre notre session Mixer de 2h sur Metal Gear Survive, vous avez déjà pu vous faire une première impression sur le jeu de Konami sorti le 22 février. On continue tranquillement notre progression dans le jeu et c’est ainsi qu’on vous propose une vidéo de gameplay qui donne un très bon aperçu du début du jeu.

Un recyclage au rabais ?

Sans Kojima à la tête du projet, certains fans criaient déjà au scandale : ‘Konami surfe sur le succès de Phantom Pain’, ‘C’est pas un Metal Gear’, ‘C’est du pur recyclage’, … Clairement, la première heure de jeu m’a fait pensé exactement la même chose. Entre des cinématiques issues de MGS V et les nombreuses allusions à Big Boss, j’ai eu peur de retomber dans le recyclage dégueulasse d’une licence ayant perdue sa tête pensante. Toutefois, il faut reconnaître qu’une fois passé cette introduction (trop) longue, le scénario prend son envol et Survive se pose comme un jeu avec son identité propre. Cela en raison de l’aspect survival très poussé. Alors oui le gameplay est identique à celui de Phantom Pain et oui le Fox Engine n’a pas bougé d’un iota (malheureusement). S’il ne fallait garder qu’un mot du titre du jeu ce serait Survive en faisant fi de la mention Metal Gear qui est clairement là pour le marketing.

J’ai faim, j’ai soif et je suis perdu

Les débuts sont difficiles : gestion d’une jauge de faim limitant votre barre de vie, gestion de votre soif limitant votre barre d’endurance, appréhension envers l’environnement de jeu, premiers contacts avec les Errants (alias des zombies), cumul de l’énergie Kuman pour gagner en puissance, etc. De nombreux aspects sont présents dans le jeu pour un gameplay au rythme lent mais qui tend à devenir plus nerveux au fur et à mesure de notre progression. C’est là un pari réussi pour l’instant puisque notre avatar s’endurcit et gagne en vélocité, le sentiment de devenir plus puissant à chaque retour à la base est présent et plaisant.

Encore des zones d’ombre

Quid du développement du scénario ? J’en arrive à un point, après une dizaine d’heures de jeu, à me demander véritablement les tenants et aboutissants de toute cette histoire. Heureusement la composante multijoueur est arrivée à point nommé pour relancer l’effet de surprise du titre. Un aspect également très plaisant et qui satisfera tous les amateurs de coopération online. Je vous invite donc maintenant à visionner notre séquence de gameplay d’une trentaine de minutes se situant vers les 4 heures de jeu.

Je suis tombé dans la marmite Xbox en 2003 et depuis je n'ai plus besoin de potion magique pour m'intéresser à tous les jeux qui sortent sur ces belles machines au fil des années. Je suis accessoirement un PGM en mousse.

3

  1. La beta m’avait convaincu, je me languis de le recevoir!

  2. Je reste convaincu qu’ils auraient pu appeler ce jeu autrement que Metal Gear dans le titre. Je ne sais pas si ça va les servir et cela va sans doute décevoir les fans je ne sais pas …. Maintenant Konami mis à part Metal Gear qu’est ce qu’ils font d’autres sur les consoles de salon ?

    • Je suis en partie d’accord avec toi pour le titre. Mais le soucis, à mon avis, c’est que comme le jeu a été créer à partir de MGSV si il se serait appelé différemment une autre polémique aurait quand même vu le jour.
      Du genre: “Le jeu a le même gameplay que Metal Gear et il nous font croire que c’est une nouvelle licence! C’est scandaleux!”, “Moteur graphique de MGSV et on nous parle de nouveauté, prenez-nous pour des cons!”, “On en a gros!”.

Vos réactions

Mot de passe oublié