Call of Duty World War II – The Resistance, notre avis

Call of Duty WWII

4K Ultra HD Enhanced Xbox One X HDR Xbox One
Voir sur le Microsoft Store

Call of Duty World War II – The Resistance, notre avis

Disponible depuis le 1er mars au tarif de 14.99€ en achat séparé ou 49.99€ via le Season Pass, nous avons passé une dizaine d’heures en compagnie de la première extension – The Resistance – à destination de Call of Duty : World War II. Clairement, je ne suis pas fan de l’annualisation à outrance d’une Licence, le succès d’Assassin’s Creed Origins est la preuve que se poser les bonnes questions et prendre parfois son temps peut être salvateur, comme dans tous les domaines en fait. Pourtant, nous sommes plusieurs à la rédaction à trouver que ce retour à la seconde Guerre mondiale avec cet opus a fait un bien fou à la série grâce à Activision et Sledgehammer Games.

Et voilà que The Resistance amène une nouvelle division qui porte le même nom, plutôt axée sur le sabotage en brouillant le radar de vos ennemis proches. Cette nouvelle classe est donc plutôt cohérente dans son gameplay avec l’esprit que l’on peut se faire des actions de la Résistance française lors du deuxième conflit mondial. Mais ce qui vous intéresse c’est essentiellement les maps, voyons ce que nous propose ce premier DLC.

Valkyrie

Pour ceux qui ont vu le film du même nom, le nom de cette map vous parlera forcément. L’action se situe dans l’un des nombreux QG d’Hitler durant la guerre, un endroit où il a notamment fait l’objet de plusieurs tentatives d’assassinat. Cette carte se matérialise par sa taille relativement petite dans laquelle on navigue entre trois bunkers avec chacun plusieurs entrées. Selon le mode de jeu, prendre d’assaut l’un de ces bâtiments face à une équipe organisée constitue un bon challenge. La map prône les affrontements directs, sans chichi, puisqu’aucune verticalité n’est proposée.

Occupation

Un Paris occupé par les nazis se livre à nous dans cette carte proposant à la fois de grandes rues qui permettront aux snipers les plus doués de se faire plaisir mais également de nombreux bâtiments étriqués qui feront la part belle au close-combat pour des combats urbains intenses. L’ensemble des modes de jeu fonctionnent sur cette carte qui constitue certainement la carte la plus réussie visuellement. Colorée, lumineuse, on profite même de la Tour Eiffel qui du haut de son sommet assiste à nos frags et morts.

Anthropoid 

Situant son action à Prague en 1942 où l’armée britannique mena une opération pour assassiner un dignitaire nazie, c’est la carte la plus verticale du map pack tout en proposant le schéma classique d’une map multijoueur : trois chemins permettent d’aller et venir aux deux points de spawn des équipes qui s’affrontent. Quelques exploits sont déjà signalés par la communauté, notamment des wall breachs qui semblent assez gênants. En attendant un futur patch, c’est dommage car l’ambiance de la map est franchement réussie.

Mode Guerre

Malheureusement, un problème que je n’explique pas a fait planter la vidéo de gameplay mais sachez que la carte reste classique par rapport aux maps proposées dans le jeu de base. En alternant phase d’attaque et défensive, les deux équipes tentent de prendre d’assaut différents points pour progresser jusqu’à la victoire finale.

Zombies – Le rivage obscur

Bien souvent, la présence d’une nouvelle carte dédiée au mode zombies justifie à elle seule l’achat d’un DLC de Call of Duty. Le rivage obscur fait suite à la map présente dans le jeu de base. Elle prend place sur une île bien mystérieuse où le Dr Straub semble avoir encore frappé. Première nouveauté : les étapes du secret ne sont plus indiquées à l’écran et on note ainsi un retour aux sources du mode, point d’indication il faudra comprendre par vous-même quoi faire pour progresser au sein de la map qui révèle de nombreux secrets.

La carte est régulièrement soumis à un brouillard aveuglant durant lequel une nouvelle créature viendra vous pourrir littéralement la vie car au moindre contact vous serez à moitié mort. Tout le bestiaire de la précédente map est également présent avec les fameuses mouches toutes les 5 vagues. Le level-design et les différents endroits sont très visuels (plage, base sous-marine, bunker d’artillerie) et vous n’aurez besoin que de quelques parties pour vous familiariser avec les lieux. Si vous avez adorer ce que Sledgehammer Games a fait avec la précédente carte, vous n’aurez aucun mal à accrocher de suite à l’ambiance proposée par Le rivage obscur.

1

  1. Intéressant mais je pense attendre une petite promo dessus pour les prendre

Vos réactions

Mot de passe oublié