The Outer Worlds : 15 minutes de gameplay et plein d’infos pour le nouveau jeu d’Obsidian

Tout juste dévoilé lors des Game Awards, The Outer Worlds en dévoile déjà un peu plus sur lui. Game Informer a en effet eu la chance de s’essayer au titre et partage aujourd’hui une belle vidéo de gameplay de plus de 15 minutes. Mais ce n’est pas tout ! Le magazine nous en apprend également davantage sur l’histoire et les mécaniques de jeu.

Pour faire bref, dans The Outer Worlds, vous incarnerez un colon qui se réveille à peine d’une lingue hibernation. Après un long voyage interstellaire, vous devrez explorer un système solaire lointain pour tirer au clair une affaire de conspiration. Mais on ne parle pas ici d’une petite conspiration car c’est bien de sauver l’humanité dont il est question !

Au commande du jeu, deux baroudeurs : Tim Cain et Leonard Boyarsky. Si leur nom ne vous disent rien, sachez que nous leur devons en partie la paternité du tout premier Fallout. Ce n’est donc pas pour rien que nous retrouverons certaines similitudes entre les deux jeux mais aussi de nombreuses différences.

Nous voulions faire un jeu de science-fiction, parce que nous sommes tous les deux de grands fans de science-fiction. On peut dire que Fallout est de la science-fiction, mais c’est post-apocalyptique, ce qui est un peu un sous-genre. [Outer Worlds] semble être une bonne occasion d’aller vers la science-fiction pure, alors nous avons commencé à parler des entreprises et de la façon dont elles “markettent” tout. Nous voulions explorer un monde futuriste avec cette idée. Et au fur et à mesure que nous échangions, nous nous sommes dirigés vers les barons du crime de la fin des années 1800 et la façon dont ils contrôlaient la vie des gens. Ca nous a semble être une bonne chose.

L’univers également sera une grande différence entre les deux titres. Car pour ce Outer Worlds, Obsidian a vu les chose en grand. Aux confins de l’univers connu, vous découvrirez le système solaire Halcyon et ses planètes. Leur topologie, leur faune et leur flore seront toutes très différentes et chaque planète aura sa propre identité. Si le tout ne semble pas aussi immense que Mass Effect, il demeure que chaque environnement pourra être entièrement visité. Vous prendrez pour cela votre vaisseau et irez de planètes en lunes en passant par quelques stations spatiales. Un véritable rôle de colon donc !

Mais bien évidemment ce n’est pas tout. Les développeurs nous promettent également une narration travaillée où l’humour aura toute sa place. Un humour qu’on nous annonce plutôt noir à en croire Tim Cain :

Je joue à des jeux qui tendent vers l’humour noir, mais au bout d’un moment, je ne veux plus y jouer. Nous, on aime ce genre d’humour noir où on peut mettre quelque chose dans le jeu qui a simplement l’air stupide, mais quand on y creuse, est en réalité vraiment horrible. […] Traiter de la condition humaine peut être un sujet lourd. Mais si on s’en amuse et qu’on en rit tout en évitant d’être très noir, alors ça sonne mieux.

Obsidian cherche également à apporter de la liberté aux joueurs. Non seulement dans leur découverte du monde comme mentionné plus haut mais également dans le gameplay. On apprend ainsi qu’une même situation pourrait se résoudre par l’affrontement, la fuite ou encore avec quelques bobards distillés intelligemment. La volonté du studio est véritablement de proposer des chemins nombreux et différents et de voir comment les joueurs réagissent. D’ailleurs, ils précisent que nous pourrions bien tuer tous les personnages du jeu que cela n’empêcherait pas de finir l’histoire. Bon, on ressemblerait probablement à un psychopathe, mais c’est possible. Des comportements qui auront d’ailleurs un impact sur la manière dont réagissent nos compagnons.

Vous rencontrez tous vos compagnons dans le premier tiers du jeu. […] Ils sont conçus pour être à l’aise avec la plupart des compétences principales mais ils sont tous différents. De ce fait, il n’y a pas un seul gars vraiment bon pour les attaques à distance et un seul qui est un bon médecin. D’ailleurs, ils réagiront tous de différente manière selon comment joue le joueur. Par exemple, si vous jouez un psychopathe, nous faisons en sortes que tous les compagnons réagissent à leur manière. Si vous êtes vraiment un bon gars, tous les compagnons ne diront pas : “Oh génial, tu es un héros !”

Un premier aperçu très prometteur donc pour ce nouveau RPG made in Obsidian. Et si Game Informer semble emballé par le jeu, ces premiers retours devraient également vous rendre impatients. Bref, vivement 2019 !

Vous pouvez retrouver l’intégralité de l’article de Game Informer, en anglais, sur leur site.

Outer-worlds-image-3Outer-worlds-image-2Outer-worlds-image-1

Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

1

  1. dommage pas coop…

Vos réactions

Mot de passe oublié