THQ Nordic: Darksiders 3 sur un bon rythme et une année fiscale explosive

darksiders

Sortez vos calculatrices car l’éditeur THQ Nordic vient de lever le voile sur une année fiscale plutôt fructueuse. Enchainant les rachats de studios et distributeurs, la société atteste d’un retour sur investissement tout bonnement prodigieux pour l’année 2018.

L’éditeur affiche en effet un chiffre d’affaires net de 447,6 millions de dollars, soit une hausse impressionnante de 713 % par rapport aux 55,1 millions de dollars engrangés l’année précédente. Comme pour tous les résultats de THQ Nordic au cours de l’année écoulée, les augmentations significatives d’une année sur l’autre peuvent être largement attribuées à l’acquisition de Koch Media et Deep Silver en février dernier. Ce qui n’est pas sans rappeler un certain Metro Exodus dont la sortie risque de faire beaucoup de bruit demain à sa sortie.

Dans sa déclaration, le PDG Lars Wingefors décrit les trois derniers mois de 2018 comme ” un trimestre stable avec une croissance continue “ et estime que ce succès est dû en partie à la sortie de Darksiders 3. En effet il précise que les ventes auraient déjà permis à l’entreprise de récupérer tous les coûts de développement et de marketing. Désigné comme étant une “licence clé” du groupe, Darksiders 3 bénéficiera d’ajouts de DLC afin de perdurer encore quelques mois.

Le rapport financier de l’éditeur nous donne également un aperçu concernant la taille de l’entreprise. Au 31 décembre, THQ Nordic employait 1 142 personnes contre “seulement” 233 l’année précédente. Autant dire que les choses prennent une ampleur considérable propulsant actuellement l’éditeur sur une autre planète. Il est également important de noter qu’à l’heure actuelle, plus d’une quarantaine de jeux sont encore en développement dont certains devraient d’ailleurs être annoncés dans les prochains mois.

Il ne reste plus qu’à espérer que de telles acquisitions n’engendreront pas trop de difficultés en terme de gestion et qu’un quatrième opus de Darksiders sera fortement envisagé par l’éditeur.

 

 

 

D'abord chez la concurrence, John 117 et Marcus Fenix m'ont fait découvrir une nouvelle dimension à coup de Lanzor et d'Energy Sword sur 360. Même si je reste avant tout gamer sur toutes plateformes, je voue désormais une incommensurable affection pour le X vert.

Vos réactions

Mot de passe oublié