EA : Près de 5 Milliards de chiffre d’affaires, 75% grâce au dématerialisé

Electronic Arts a publié récemment une note à l’intention de ses actionnaires. Dans celle-ci, le géant américain revient en partie sur sa dernière année fiscale. Cette dernière a connu de nombreux temps forts avec, notamment, le lancement de 2 nouvelles IP que sont Anthem et Apex Legends. Malheureusement cela n’a pas permis à l’éditeur d’atteindre ses objectifs et 2019 est donc la première année depuis 2014 où la société présente un retard sur ceux-ci. Résultat ? Les hauts dirigeants ne percevront pas de primes ni bonus comme évoqué ce matin.

Néanmoins, cela n’est pas la seule information à tirer de ce document. Et si, à l’époque, nous n’avions pas traité les résultats financiers de EA, quelques données nous paraissent pourtant très intéressantes. A commencer par le chiffre d’affaires de l’éditeur américain. Ou plutôt, sa composition. En effet, sur 2018-2019, Electronic Arts a généré près de 5 milliards de dollars de revenus. Plus précisément, ce sont 4,95 milliards de dollars de chiffre d’affaire qu’a enregistré la société. Un montant très important, permettant à la société de se classer second éditeur mondial, derrière Activision Blizzard mais juste devant Ubisoft, troisième acteur au monde.

Ce résultat, EA le doit en grande partie à Fifa 19, jeu le plus vendu en 2018 en Europe. La licence de football a fait mieux que Red Dead Redemption 2, que Call of Duty ou que Battlefield V sur le vieux continent. Mais ce n’est pas tout puisque Apex Legends est également un grand contributeur de ce chiffre d’affaires. Le titre de Respawn a en effet connu un succès retentissant à sa sortie et, si aucune suite n’est prévue, la saison 2 devrait néanmoins assurer quelques billets verts dans les prochains mois. De quoi aborder sereinement 2020 donc.

Le poids du Numérique 

Sur ces 4,95 milliards de dollars engrangés par EA, 75% proviennent du dématérialisé. Oui, 3/4 des revenus de l’éditeur sont bien issus du digital, vous lisez bien. Entre jeux vendus sur le store, dlc, Micro-transactions ou abonnements (EA Access), Electronic Arts génère 3,71 milliards de dollars de revenus via le numérique. Une donnée assez remarquable dans un marché qui, selon GameIndustry.biz, venait à peine en début d’année de basculer sur le dématérialisé.

Mais si le chiffre est fort, cela n’est pas non plus étonnant. La firme de Redwood City a en effet depuis longtemps mis en place ses pions afin de basculer sur un modèle économique tiré par le numérique. En ce sens, l’arrivée de l’EA Access sur PS4 n’est qu’un pas de plus en ce sens et devrait conforter cette domination dans les chiffres.

Cela deviendra-t-il la norme pour l’immense majorité des éditeurs ? Avouons qu’aux portes de l’avènement du xCloud et alors que le Xbox Game Pass est un succès retentissant, la question se pose plus que jamais.

4

  1. Le digital en parallèle du physique ça marche bien. Le digital seul par contre, ça serait moins efficace.

  2. ha quand même

  3. On a une news sur les actionnaires et dans la foulée ,tu apprends 5 milliards par la suite ,mais quoi qu’on pense d’Ea , c’est un Mastodon quand même.

  4. Pas mal, pas mal. Après (et même en prenant en compte la réaction des dirigeants quand à leurs primes), quand tu te renseignes bien, tu t’aperçois que si les résultats ne sont pas à la hauteur de leurs prévisions (ils perdent 190 à 200 millions de revenus par rapport à l’année dernière) , ben en bénéfice net, ils sont quasiment kif kif avec un peu plus de 1 milliards. Ils sont pas à plaindre les bougres, tout va bien.
    Comme dit @Bangy78, on parle d’un mastodonte là !

Vos réactions

Mot de passe oublié