Assassin’s Creed Gold, un nouveau format pour rester à l’écoute de la licence !

La franchise à succès Assassin’s Creed ne cesse de nous divertir au travers des différents médias, que ce soit des jeux incontournables, des bandes dessinées agréables à lire, des romans palpitants, un film au cinéma suivant les traces d’Aguilar, ou plus récemment un atlas de 192 pages, qui a été le sujet de l’un de nos articles, pour une sortie prévue le 27 novembre. Aujourd’hui un nouveau média va être testé, le format audio.

Annoncé exclusivement sur Audible, une plateforme de livre audio appartenant à Amazon, cet Assassin’s Creed sera simplement appelé : Assassin’s Creed Gold. Il y sera conté les aventures d’Aliyah Kahn, qui est devenue une jeune Assassin suite à une importante dette avec Gavin Banks. Elle devra ainsi revivre les aventures de son ancêtre Omar Khalid, un assassin aveugle du XVII ème siècle. Comme à son habitude cette franchise se place dans l’histoire avec des célébrités ; pour ce format audio la célébrité qui fera l’honneur de son apparition sera Isaac Newton ! L’univers souvent riche en fait historiques sera suivi sur deux temporalités : le présent et The Great Recoinage de 1696.

Ce format sur Audible ne sera pas à proprement parlé d’un livre audio comme la plateforme nous y habitue, mais sera un « Drame Audio ». L’histoire sera jouée par les acteurs Riz Ahmed, Anthony Head, Danny Wallace et Tamara Lawrance. Produit par Ubisoft cette série audio d’une durée estimée à 4 heures et 40 minutes est prévue pour le 27 février 2020 dans un format de sortie encore inconnue (épisodique ?) alors tendrez-vous votre oreille sur cette histoire ?

Article rédigé par Zayow

4

  1. Je suis de la vieille école, je préfère avoir le bouquin entre mes mains. Sentir son odeur…

  2. Idem

  3. Pareil un vrai livre a lire et a ranger dans sa bibliothèque

  4. Déjà je préfère un livre physique mais en plus ils mettent en avant je cite
    “The battle between Assassin and Templar continues” alors que dans le même temps, les jeux se transforment doucement en jeux d’exploration sans ou presque méta-histoire reléguant le conflit entre les Assassins et les Templiers en toile de fond lointaine juste bonne à justifier a présence de monstres et autres divinités fantastiques sans y arriver et surtout permettre aux titres de conserver le nom ‘”Assassin’s Creed” alors qu’ils n’en sont plus depuis longtemps.

Vos réactions

Mot de passe oublié