Project xCloud : Digital Foundry livre son analyse détaillée

Nous vous avions donné notre avis il y a quelques semaines sur le futur service de streaming de jeux de Microsoft. Nous étions plutôt enthousiaste mais des points restaient à améliorer (stabilité, performances).

En matière de test technique, plusieurs groupes existent mais c’est l’équipe de Digital Foundry qui s’est penché sur le Project xCloud et nous livre ses impressions.

xCloud : des One S mais pas que..

On apprend que les Xbox One S utilisées comme serveur “sont modifiés pour du 120 Hz”, réduisant la latence pour être sûr que chaque nouvelle image arrive au plus vite à l’encodeur vidéo (qui est externe, celui de la One S était en sommeil). Le CPU de chaque console est overclocké pour gérer la surcharge d’opérations.

Digital Foundry note également que le modèle de votre téléphone a une incidence sur la qualité de l’expérience. En effet, selon le modèle du contrôleur WiFi ou du modem de votre connexion mobile, cela peut ajouter un retard. Il en est de même pour le contrôleur Bluetooth qui communique avec votre manette mais également avec l’écran de votre smartphone qui a sa propre latence. Bref, une expérience sur la dernière génération de Galaxy S de Samsung ne sera à priori pas la même que sur les modèles d’entrée de gamme ou de vieille génération.

Les temps de chargement sont en moyenne plus rapides que sur One S : 52 secondes sur console contre 36 sur xCloud. Il faut bien comprendre que vous jouez essentiellement comme sur votre console standard mais à distance. Qu’en est-il  alors de la qualité d’image et de la latence ?

Digital Foundry définit le xCloud comme étant un “un service toujours a l’essai prévu pour récolter des avis et améliorer le produit final”. Le journaliste avoue que le service n’a pas fonctionné correctement, bien qu’ayant une connexion fibrée. Son fournisseur subissait des pertes de paquets (jusqu’à 2%) quand la connexion saturait. Le xCloud streame un flux 720p 60fps vers votre téléphone avec une tendance “a l’économie au niveau du bitrate”. DF précise aussi que le flux vidéo est prévu pour des petits écrans, ce qui permet de masquer une partie des défauts les plus flagrants. Ils utilisent le terme de “correct”.

Les premiers niveaux de halo 5 sont majoritairement sombres – permettant plus de compression et une qualité d’image moins altérée. Dès que l’environnement s’éclaircit, les défauts ressortent mais bénéficie d’un “Switch effect” – masquant les défauts de qualité au-delà de l’encodeur vidéo.

Sur un jeu qui possède autant de micro-détails, d’effets de particules et d’action nerveuse comme Killer Instinct, les artefacts de compression ont été nettement plus visibles. Nous vous invitons à voir le comparatif photo dans l’article original. Digital Foundry rassure cependant en précisant que le comparatif accentue des défauts qui ne sont pas visibles pour la majorité des joueurs.

La seconde moitié de l’analyse porte sur le temps de latence. Les tests ont été mené sur trois appareils : un Galaxy S9+, un Razer Phone 2 et un Redmagic 3S. Ensuite, une caméra à haute vitesse a capturée l’action d’effectuer une prise sur Killer Instinct et sa retranscription en jeu. La différence peut aller jusqu’à 36 ms entre les trois modèles. (trois dernières lignes du tableau)

Comparatif-xcloud-latence

Des résultats contrastés voire surprenants ?

Le plus intéressant réside dans le comparatif effectué avec une console branchée sur un téléviseur. Un Galaxy S9+ sur xCloud a le même temps de réponse qu’une One S sur un téléviseur Samsung 2019, mode “Jeu” désactivé. Encore mieux, le Redmagic 3S obtient une latence plus faible de 20ms dans la même configuration ! Impressionnant sachant qu’il y a la latence du bluetooth et de l’écran du smartphone intégrées au calcul.

En conclusion, voici les mots de Richard Leadbetter, en charge de cette analyse, sur le xCloud :

La bêta du xCloud est une fenêtre sur l’avenir de l’expérience complète prévue par Microsoft. Avec son line-up de près de cinquante titres à tester, on voit bien que le Game Pass prend une nouvelle dimension par son ajout : avoir accès à autant de jeux dans un format aussi pratique, que l’on peut emporter partout, est tout simplement génial. La force du Game Pass réside dans la quantité et la variété des jeux proposés avec le xCloud, ôtant le dernier hic possible – les téléchargements.

Si le service était lancé tel quel, de nombreux utilisateurs seraient ravis mais, en même temps, mes tests ont mis en lumière que la technologie a beau être mature, Microsoft ne peut pas contrôler l’expérience utilisateur comme il le fait sur une console de salon.

3

  1. Le service m’intéresse beaucoup, je m’équiperai Lors de la sortie en regardant les tests pour profiter un maximum de celui ci

  2. Hâte de pouvoir tester ça. En mode attente.

  3. Ce sera un excellent complément du gamepass et de la console.

Vos réactions

Mot de passe oublié