Face à la diffusion de codes sources, CD Projekt Red contre-attaque

Récemment, CD Projekt Red a été victime d’une attaque informatique. Les hackers ont alors menacé le studio de divulguer des données de l’entreprise si celle-ci refusait de payer une rançon. Cette fuite ne contenait pas d’informations sensibles concernant les joueurs d’après CD Projekt Red qui refusa de payer. 

Peu de temps après, les codes sources de plusieurs créations du studio dont The Witcher 3: Wild Hunt et Cyberpunk 2077 se sont alors retrouvés dans la nature.

Ainsi, c’est celui de Gwent : The Witcher Card Game que certains utilisateurs ont partagé sur le réseau social Twitter. 

CD-Projekt-Red-logo

Deux utilisateurs de Twitter mis en demeure

Le studio n’a évidemment pas apprécié cette divulgation publique. Par conséquent, ils ont utilisé l’outil DMCA (Digital Millenium Copyright Act) de Twitter. 

Pour ceux qui ne le sauraient pas, le DMCA est une loi américaine qui a été adoptée en 1998. Son objectif est de fournir les moyens de lutter contre les violations de droit d’auteur. C’est donc tout naturellement que CD Projekt Red l’a utilisé pour mettre en demeure deux utilisateurs de Twitter qui venaient de partager ce fameux code source.

L’un des tweets en question contenait même un lien torrent pour télécharger le code source de Gwent : The Witcher Card Game.

Plusieurs autres tweets ont ainsi été supprimés par le réseau social. À la place on pouvait lire “ Rendu indisponible du fait d’une plainte par le détenteur des droits.

Espérons que les conséquences de cette fuite de données ne seront pas trop importantes et que le studio pourra bientôt retomber sur ses pattes. En effet, l’année qui vient de s’écouler n’a pas été simple pour les équipes depuis la sortie de Cyberpunk 2077…

Plus d’informations sur CD Projekt Red :

Vos réactions

Mot de passe oublié

Inscription