0
Please log in or register to do it.

Ah Robin des Bois. Qui n’a jamais rêvé de vivre les aventures de ce personnage romanesque et romantique au possible ? Pensez donc, voler aux riches pour donner aux pauvres. Bon au final, c’est une vision assez naïve puisque on s’aperçoit assez vite que les puissants en ce cas s’en prendraient directement, frontalement et brutalement au peuple pour débusquer les malandrins. Mais ça, c’est une autre histoire… Le jeu qui nous intéresse présentement va au-delà. Il promet en effet de s’emparer de l’or étatique en coopération et surtout en compétition avec une autre bande ! Alléchant non ? Clairement. Mais malheureusement, ça tourne court. Je vous dis tout dans le test de Hood : Outlaws and Legends.

Voler (un peu) aux riches… 

En écrivant ces lignes, je me demande si ces dernières années un jeu vidéo relatant les récits de Robin des Bois a surgi sur nos machines… Mais je ne vois pas. Hum dans l’absolu, ça ferait un chouette Assassin’s Creed, non ? Bon je digresse dès le départ, ça ne sent pas bon pour le titre dont je suis sensé parler. Sans plus de cérémonie, Hood vous balance direct dans le jus. Pas de préambule autre qu’un tuto montrant les quatre classes et le déroulé de TOUS les cambriolages : infiltration, vol de la clé, extraction d’un coffre. Ah bah si on est mauvaise langue, on peut dire qu’en cinq minutes, on a tout vu. Mais comme j’ai un nombre minimum de mots à respecter, je vais détailler. 

Non mais blague à part, c’est ballot, dommage et tout ce qu’on veut. Une occasion ratée. Il y a pourtant un boulevard pour raconter plein d’histoires de cape et d’épée, d’amour, de trahison, de vengeance tant cet univers paraît foisonnant et intarissable. Une bande de punks avant l’heure, hors du système et le combattant de manière idéaliste, tout en se cachant dans une forêt avec tout ce que cela véhicule de magie et de fantasmes. Ne me dites pas qu’il n’y a rien à faire ! 

Bon OK, je me calme. Le parti pris est plutôt de proposer un jeu mettant en compétition deux équipes pour des cambriolages de places-fortes. Alors sur le papier j’avoue que c’est assez inédit et prometteur. Du PvPvE à quatre contre quatre. Super idée ! Mais je me suis énervé car il n’y a aucune scénarisation des cambriolages. Et pour toute expérience PvE, vous aurez simplement droit à un mode entraînement qui ne rapporte pas grand chose, c’est à dire une seule bande œuvrant sur l’une des six maps disponibles à la sortie. Donc, te voilà prévenu, toi l’allergique au joueur contre joueur, passe ton chemin. 

… pour en donner aux pauvres (on verra)  

Quatre classes sont pour le moment sélectionnables et sont incarnées par quatre héros bien connus. Robin sera l’archer émérite, Marianne, l’experte en assassinat, Jean le colosse et Tuck, le soigneur/mystique. Ah mais le drame, mesdames et messieurs, c’est que dans le lobby avant une partie, il n’y a AUCUNE restriction. Alors en général, je me suis retrouvé avec au moins la moitié de Robin. Alors je ne vous cache pas que ça brise les reins quand toi, tu essaies de “jouer le jeu” et que tu choisis Jean, le costaud de service pour apporter des possibilités de cambriolage à ton équipe. Sinon, qui serait là pour soulever les herses ? Ou s’occuper d’éventuels renforts ?

Un cambriolage sous-entend de s’infiltrer, d’éviter le conflit, de chiper la clé sur le Shérif (increvable d’ailleurs, on dirait Mr X dans RE) et de d’emparer du trésor sans coup férir. Ça, c’est la théorie. En pratique, surtout avec des équipes montées à la va vite dans le lobby avec les joueurs lambda, ça tourne court. Ça ressemble plus à un sprint pour buter tous les gardes et évidement, on se fait repérer, les alarmes sont données et les renforts appelés. Une foire d’empoigne sans nom, avec les PNJ et les joueurs de l’équipe adverse. Jouer seul parmi des randoms n’est donc pas la bonne idée^^. 

Ah mais entre-temps, bol absolu, et comme le crossplay fonctionne très bien, je rencontre un joueur PC français ! Et on commence à se coordonner, jouer en équipe et là, je dois dire que ça va tout de suite mieux. Bon, c’est toujours un grand bazar mais au moins, j’ai autre chose qu’une roue d’ordres simples ou indications à balancer à mes compagnons matamores. Mais douche froide. Impossible de s’en faire un ami, de le conserver dans une liste in-game pour rejouer avec lui plus tard. Comble de l’ignominie de la part de Hood, nous avons été séparés brutalement après la partie pour être redispatchés sur d’autres lobbies. Et bien oui, nous ne formions pas un groupe avant de lancer le premier cambriolage. Nous n’étions que des étrangers mais le vol nous avait rassemblés avant de nous couper les ailes. Bref, si vous souhaitez vous lancer, faites-le avec trois autres potes et choisissez intelligemment vos classes.

Je devais passer voleur professionnel et je me suis fait les Croisés. Tu connais.

Robin est bien gentil mais à lui seul, il ne suffira sans doute pas. Il vous faudra au moins un des deux costauds pour soigner ou soulever les herses rabattues à causes des alarmes et transporter le coffre vers l’un des trois points d’extractions. Je dis bien LE coffre. La chambre forte parait bien vide, la fine équipe de quatre s’enquiquine pour un simple coffre. Et oui, vous l’avez deviné : la seconde escouade voudra aussi cette petite boîte, objet de tant de convoitise. 

Et ça va se battre comme des chiffonniers partout sur la map. Car sur chacune, il y a trois points de réapparition à capturer pour gagner du temps entre deux morts et regagner le plus vite possible l’action. Et oui, vous avez un nombre infini de décès. C’est chouette, hein ?! En passant, je signale que les six cartes sont plutôt bien fichues, avec une multitude de chemins, de cachettes, de la verticalité, il y a clairement de quoi faire. Et pour extraire le coffre, trois points d’extractions seront disponibles. Autant de points stratégiques qui feront la différence pour gagner la partie.

Le combat est parfois inévitable. Le système de rixe est classique avec un verrouillage de cible, une parade etc. Pas de mauvaise surprise donc, mais l’action reste tout de même assez brouillonne. Certaines hitboxes laissent songeur. Ou alors il s’agit de ma mauvaise foi. Je ne peux trancher. Une fois le larcin commis, retour dans le repaire de Sherwood. Ce hub servira à améliorer votre perso et à choisir de garder ou non la caillasse pour vous ou de la redistribuer au vil peuple. Ben ouais c’est connu, les pauvres, ça ne sait pas dépenser son argent. Alors au final, autant le garder pour s’acheter des armes avec des franges, des paillettes et de pierres précieuses, non ? De mon côté, plus sérieusement, je suis dubitatif quant au but ultime de Hood. On vole, on tue, on s’enrichit de plus en plus au fil du temps. Au-delà de ce “plaisir” immédiat, difficile de trouver de la motivation à enchaîner les vols sur la longueur.

Pris la main dans le sac 

Malgré un univers attrayant et à moins de s’engager avec une équipe de quatre potes, impossible pour moi de conseiller Hood en l’état. Les cambriolages en 4v4vE tournent très vite à la foire d’empoigne, surtout sans restriction de classe qui aboutit à retrouver parfois six Robin en action. Néanmoins, le crossplay fonctionne parfaitement mais ne permet pas de se retrouver, de s’ajouter via une liste d’ami in-game. Mais au fond, quelle est la finalité de Hood ? À part répéter les cambriolages à l’infini. Y en a-t-il une, au moins ? Je cherche toujours. Comme je cherche toujours mon ami PCiste le temps d’une partie. Je le cherche. En vain.


Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
✘ Contraste élevé (réticule de visée)✘ Sous-titres avec indications d’ambiance
✘ Taille couleur de police✘ Identification de la personne qui parle
✘ Marquage des ennemis✘ Police personnalisable
✘ Interface personnalisable✘ Couleur de police personnalisable
✘ Couleur minicarte personnalisable✘ Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
✘ Option daltonisme✘ Sons ambiants signalés (informe sur présence)
✘ Option Text to speech
✘ Ralentissement du jeu

Conditions de test

 Détails TV4K  Jeu fourni par l’éditeuroui
  ConsoleXbox Series X  Temps passé sur le jeu5 heures
  Niveau de difficultéN.A.  Jeu terminéfaudrait que ça commence…
Horror Tales : The Wine proposera une expérience horreur cet été
Xbox News #51 : succès de Descenders, nouveau fond d'écran, Fable sous ForzaTech et recettes consoles Xbox