Répression des jeux vidéo en Chine : Baidu licencie une centaine de salariés

La répression envers les jeux vidéo se fait de plus en plus violente en Chine. Dans un contexte très tendu, Baidu devrait ainsi réduire considérablement ses investissements en la matière et licencier une centaine de personne. Pire, la société chinoise pourrait également mettre fin à ses relations avec des studios tiers à travers le monde.

Une politique anti jeux vidéo

Jeux vidéo et Chine s’associent décidément assez mal ces dernières années. En 2021, le pays a en effet adopté une série de mesures pour lutter contre la pratique vidéoludique chez les plus jeunes. Le temps de jeu est ainsi limité à trois heures pour chaque citoyen de moins de 18 ans tandis que les nouvelles licences sont purement et simplement suspendues depuis juillet dernier.

L’objectif de ces mesures ? Réduire les risques d’addiction chez les mineurs. Plusieurs études locale et, précisons-le, une certaine pression médiatique ont conduit les autorités à considérer le jeu vidéo comme un mal profond de la société actuelle. Et si la consommation du médium est largement limitée désormais, elle a également des conséquences d’un point de vue économique.

L’activité vidéoludique de Baidu, présenté un temps comme le Google de Chine, devrait ainsi en faire les frais. Plusieurs sources chinoises, proches de la société, rapportent en effet qu’une centaine d’employés sont en cours de licenciement. Une décision prise fin décembre 2021 et qui semble être annoncée au fil des semaines aux salariés concernés.

Baidu_batiment

En parallèle, la firme a également mis fin ou suspendu des contrats noués avec des studios tiers. Une démarche qui impacte nécessairement des projets en cours dont certains bien avancés. Soit l’équivalent d’une perte sèche pour l’entreprise.

Une actualité qui ne concerne malheureusement pas que Baidu puisque d’autres acteurs chinois devraient également procéder à un dégraissage des effectifs. Kuaishou, ByteDance (TikTok) revoient leurs ambitions de pénétration du marché du jeu vidéo à la baisse tandis que Tencent semble pour l’heure préservé, notamment grâce à des actifs et une stratégie particulièrement axée sur l’international. Au global, ce sont des milliards de dollars qui devraient être perdus dans les prochains mois par quelques mastodontes de l’industrie chinoise.

Mot de passe oublié

Inscription