Actualité

Les coups de cœur de la rédac’ #11 – Avril 2022

0
Please log in or register to do it.

Comme le dirait cette célèbre philosophe « c’est fou ce que le temps passe vite quand on s’amuse ! ». Et effectivement, on arrive déjà à la fin du mois d’avril. Comme d’habitude, c’est l’occasion idéale pour regarder dans le rétro et de parler de nos expériences marquantes lors de ces dernières semaines. Il peut s’agir de nouveautés, de AAA, d’indés, de titres Game Pass, et j’en passe. Tous ont leur place ici.

ccr11-banniere


Road 96  (Danxter)

Ce mois a connu la parution sur Xbox d’un titre qui m’intriguait depuis longtemps : Road 96. Présenté comme un road-trip, il s’est révélé être à mes yeux un coup de maître, digne d’intégrer le panthéon des plus grands mythes du genre.

Le plus vieux symbole en étant la Route de la Soie, DigixArt nous propose ici d’explorer le chemin tortueux vers le Soi. Cette possibilité de forger, sans manichéisme, sa réaction face à un contexte aussi bien diffus qu’explosif. Une opportunité pour personnifier le groupe composé des différents fugueurs vierges de tout passif et identité, tout en offrant une pluralité de choix qui permettent de rendre les coups à la singularité des situations affrontées.

Jamais omnipotent mais toujours libre, à aucun moment je n’ai eu l’impression d’être influencé pour prendre mes décisions. Bien entendu, l’intelligence artificielle n’est pas suffisamment pointue pour offrir des discussions ouvertes, mais la narration et l’écriture restent brillantes au point de se sentir maître de son destin.

Certes la copie n’est pas parfaite… La technique aurait pu bénéficier de moyens plus importants pour faire honneur à une direction artistique pourtant bien sentie. Également, à titre personnel et malgré la très grande qualité de la bande originale, j’aurais voulu entendre de temps en temps les succès musicaux évoqués dans les titres des chapitres. Mais la perfection n’existe pas et, au fond, c’est peut-être ce que l’aventure essaie de nous faire assimiler…

road-96-banniere


Trials HD  (Niko1664)

Le programme Xbox Live Arcade durant la génération Xbox 360 a permis à nombre de titres de connaître un succès inattendu. Sans cela, ils seraient probablement passés sous les radars. Parmi toutes les pépites que le programme a su mettre en avant, Trials HD reste pour moi et beaucoup d’autres (coucou ShinFenix) le must du must !

Oubliez les épisodes précédents en java ou flash, cet épisode sur Xbox se voit doté d’un solide moteur physique, d’un éditeur de niveau et d’une ribambelle d’épreuves. À tout cela s’ajoute des mini-jeux plus retors les uns que les autres qui n’en finissent plus de rallonger une durée de vie déjà très conséquente. Car c’est là que le titre de RedLynx devient magique. Finir une piste n’est en fait que le début du voyage. La maîtriser et tomber des records seront vos véritables objectifs. Et que dire de la possibilité magique de relancer d’un simple appui sur « B » votre checkpoint précédent instantanément. Très pratique.

Avec une rejouabilité énorme, un humour omniprésent et une bande-son rock très accrocheuse, ce titre a su fédérer nombre de speedrunner en quête de défi. Si vous ne connaissez pas les Trials, laissez-vous donc tenter par le tout dernier épisode Trials Rising, actuellement en promotion (au moment où j’écris ces lignes) dans sa version « Gold Edition » à 8,99 euros. Vous me direz merci plus tard !

trials-hd-banniere


Flynn : Son of Crimson  (Ashaika)

D’humeur nostalgique, je cherchais un jeu un peu à l’ancienne. Après l’excellent Cyber Shadow, je me suis ainsi aventuré vers un titre totalement inconnu pour ma part, Flynn : Son of Crimson. Et quelle belle surprise que celui-ci. J’ai pu découvrir un univers enchanteur, dont l’histoire se révèle petit à petit pour proposer un réel monde qui se montre peu à peu. La musique accompagne également la patte graphique rétro.

Concernant le gameplay, Flynn : Son of Crimson avait tout pour me plaire. Il est nerveux dans ses combats, parfois exigeants avec un sens du timing bien dosé, et surtout, une belle diversité. On retrouve ainsi nombre d’ennemis, avec plusieurs moyens de les vaincre et il faut souvent réfléchir quelque peu pour terrasser efficacement les boss. Si vous aimez les jeux en style rétro et que vous cherchez un bon action-plateformer, n’hésitez plus, foncez !

flynn-son-of-crimson-banniere


Control Ultimate Edition  (JiTeuBey)

Après avoir lancé cette fabuleuse aventure à sa sortie, Control était rapidement devenu mon jeu de l’année 2019, malgré ses quelques lacunes techniques. Je suis retourné dans cet univers ce mois-ci, profitant de l’édition Ultimate avec ses DLC et son optimisation pour Series X. J’ai à nouveau adoré la cinquantaine d’heures passées à arpenter les couloir de l’Ancienne Maison.

Cet univers à la croisée d’un Twin Peaks et d’un X-Files. Ce scénario incroyable, pleins de mystères, qui se dévoile en se creusant la tête et en prenant le temps de lire, de voir et d’écouter les objets à collecter. Ce gameplay aux petits oignons et ces combats ultra-dynamiques. Cette magnifique bande-son qui vient sublimer des passages inoubliables (ah, le Labyrinthe du Cendrier !), j’en ai d’ailleurs parlé ici :

Non, vraiment, si vous n’y avez jamais joué, le titre est trouvable à bas prix (surtout lors de promos), et l’expérience vaut vraiment le coup. De plus, quand on sait que Remedy a réussi a imbriquer la plupart de ses licences au sein d’un même univers, j’ai vraiment hâte de savoir ce que va nous proposer le studio par la suite, entre Alan Wake 2 et un deuxième épisode de Control (sans parler du projet multijoueur) déjà officialisés.

control-ultimate-edition-banniere


Agent Intercept  (Jess Bond)

C’est sur les conseils avisés de ce très cher JiTeuBey que je me suis lancée dans Agent Intercept, étant donné que je suis particulièrement adepte du milieu de l’espionnage et des jeux d’arcade. Eh bien, il avait bien raison de me le conseiller ! En effet, Agent Intercept, c’est la définition d’un jeu fun et qui ne se prend pas la tête. On prend donc le volant de notre voiture de super espion et on parcourt les routes à détruire tous véhicules ou infrastructures ennemis et il faut reconnaître que c’est particulièrement satisfaisant.

Bien que le gameplay puisse sembler répétitif, j’avoue que je me suis prise au jeu et que je m’en suis pas vraiment lassée car le contenu est conséquent et vraiment hyper agréable à parcourir. Bref, si vous êtes à la recherche d’un bon petit jeu des familles qui ne se prend pas la tête, vous pouvez foncer les yeux fermés !

Je peux aussi glisser quelques lignes sur Road 96, un jeu narratif procédural particulièrement rafraichissant dans son approche du genre. En effet, pas de place à la linéarité, mais à un parcours aléatoire de l’histoire. Les personnages sont bien écrits, l’ambiance est juste topissime et que dire de son OST ! Bref, si les jeux narratifs vous font de l’œil, foncez, vous ne serez pas déçus !

agent-intercept-ccr-banniere


Ainsi s’achève notre sélection d’avril. N’hésitez pas à nous dire, vous aussi, quels ont été vos coups de cœur ce mois-ci. On se retrouve fin mai pour le prochain numéro de notre chronique.

Meilleures ventes Xbox sur le Microsoft Store du 18 au 24 avril : Elden Ring reprend des forces en France et aux États-Unis !
Une Xbox Series S version Doctor Strange est à gagner sur le compte Twitter Xbox