0
Please log in or register to do it.

Sous forme d’un roman graphique sombre et mature, Liberated nous livre un récit dystopique dans une dictature pas si futuriste que ça tant quelques échos résonnent avec nos sociétés dites modernes. Si niveau histoire et atmosphère, Liberated peut s’avérer convaincant voire brillant (surtout son épilogue), il l’est beaucoup moins manette en mains avec des combats basiques et des puzzles très simples. Au final, le titre se dévore comme une bonne bande dessinée ou série TV pendant six ou sept heures. 

Cinq étoiles pour l’histoire 

Le plus triste et ironique, c’est que Liberated n’est pas complètement une dystopie sur les dérives d’une dictature occidentale. Un système de notation de citoyen est déjà en vigueur en Chine. Et comme dans l’Empire du Milieu, ici, l’État qui note ses citoyens qui ont sciemment sacrifié leurs précieuses libertés individuelles et données personnelles au nom de l’ordre. Pauvres fous. Passer en dessous de zéro signifie voir débouler la police pour vous arrêter et vous reconditionner en mouton modèle. V’là l’ambiance. Dans les faits, Liberated est très linéaire et vos avatars n’auront pas du tout à se soucier de cette notation. Le jeu s’échine plutôt à dérouler un récit de prime abord classique pour peu que vous soyez familier de Black Mirror, de Mr Robot pour ne citer que des exemples récents.

Liberated est le nom d’une faction rebelle se battant contre l’hypocrisie de l’ordre établi. Alors oui, bien sûr, c’est de son point de vue que va se faire le récit… Mais pas seulement. L’originalité du titre tient surtout à ce que dans deux chapitres, le joueur contrôle un capitaine de la sécurité intérieure qui est prêt à tout pour maintenir le système totalitaire en place.

Et que dire de son épilogue qui emporte la mise : après la fin assez brute et brutale de l’histoire, on voit fleurir des commentaires sauce Twitter déformer la vérité, troller les faits, détourner l’attention, tourner tout cela en ridicule… Cela ne nous vous rappelle pas de bien mauvaises habitudes sur nos réseaux sociaux ? Exactement. Cette mise en abîme est brillante et nous met littéralement en face de nos propres pratiques et de celles des autres utilisateurs/manipulateurs.

Deux étoiles pour le gameplay 

Liberated se présente sous les traits d’un roman graphique découpé en quatre chapitres auxquels s’ajoutent deux petits spin off (d’où la “Enhanced Edition”). Tout en noir et blanc, l’ensemble est inspiré et nous plonge sans mal dans une atmosphère de polar contemporain et paranoïaque. Du moins dans l’ambiance. Cela ne se traduit pas dans le gameplay très limité qui ne s’avère heureusement pas ennuyeux eu égard à la relative faible durée de vie du soft. En effet, notre personnage s’anime pour des courses poursuites à base de QTE, des puzzles très faciles et des gunfights basiques. Ces derniers parviennent même à être frustrants. Rendez-vous compte : votre personnage ne peut pas se baisser, ni faire de roulade, si bien que la confrontation directe avec les ennemis est inévitable et pas du tout à votre avantage. C’est assez rageant de ne pas pouvoir se mettre à couvert. 

S’il n’atteint pas le niveau de par exemple Flashback (30 ans bientôt !) au niveau des combats, et que voir des séquences de QTE en 2022 parait anachronique et dissonant, Liberated se dévore en six ou sept heures avec plaisir. Perso, j’ai enquillé le tout comme une bonne série TV. 

La partie BD est très bien traduite en français. Les dialogues, eux, sont en anglais pour un ensemble tout à fait convaincant.  

Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
✘ Contraste élevé (réticule de visée)✘ Sous-titres avec indications d’ambiance
✔ Taille couleur de police✔ Identification de la personne qui parle
✘ Marquage des ennemis✘ Police personnalisable
✘ Interface personnalisable✘ Couleur de police personnalisable
✘ Couleur minicarte personnalisable✘ Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
✘ Option daltonisme✘ Sons ambiants signalés (informe sur présence)
✘ Option Text to speech
✘ Ralentissement du jeu

Conditions de test

 Détails TV4K  Jeu fourni par l’éditeuroui
  ConsoleXbox Series X  Temps passé sur le jeu7 heures
  Niveau de difficultéN.A.  Jeu terminéoui
Tiny Tina's Wonderlands : l'extension Coiled Captors disponible dès le 21 avril
F1 Manager 2022 dévoile un peu plus ses systèmes