Mangacup Manche 2 Classe D : Deux circuits au bout du monde, si différents

Un Désert, Une capitale, mais pourtant…

Vous commencez à connaitre la recette. Comme chaque samedi, ce samedi 7 mai s’est tenue la deuxième manche de la Mangacup qui, dans un grondement de moteurs rotatifs, à fait la part belle aux meilleures voitures de classe D !

Un désert qui leur aura littéralement fait mordre la poussière ! (Laguna Seca ; Soleil)

Je m’en rappelle comme si c’était hier… (Cela dit, c’était il y a quelques jours seulement). Aucun bruit, un soleil assourdissant, une chaleur étouffante et une atmosphère pesante… Comme si les quelques grains de sable virevoltant gracieusement au-dessus de cette ligne de bitume grossièrement tracée dans le désert voulaient nous annoncer les tensions qui arrivaient de la ligne de départ…

Eh bien, peut-être les vapeurs d’essence m’ont rendu quelque peu rêveur à écouter des grains de sable, mais ces derniers avaient raison !

Ce sont des scènes dignes d’un film d’action que nous ont offert les pilotes ! Sur ce circuit très équilibré, mêlant une grande ligne droite à quelques virages rapides, sans oublier une épingle en dévers, les pilotes ont menés bataille jusqu’au bout, une manche réellement haletante que je vous invite à revisionner ici !

Wahrani fût en affrontement permanent avec BurnoutFire pendant plus de la moitié de la course, mais Jessica ne voyait pas les choses ainsi et s’est invitée à la fête ! Et que dire de Yu Rim, seconde pilote féminine de cette Mangacup, qui nous étonne toujours par ses choix de véhicules, qui a signé une très belle prestation démontrant toute la polyvalence de sa voiture.

C’est finalement Itachi et sa RX-8 qui feront mordre la poussière à leurs concurrents, allant même jusqu’à prendre un tour à plus de la moitié des pilotes en course !

« Prague c’est réglé, Itachi peut abandonner » Czesqo

Une Capitale accidentelle (Prague ; Soleil)

Prague est un circuit particulièrement complexe. Les courtes lignes droites, les passages étroits sous les arches et entre des immeubles ainsi qu’une chicane particulièrement piégeuse embusquée dans l’ombre d’une ruelle en font un circuit exigeant et particulièrement accidentogène.

Que vous souhaitiez y faire du tourisme, vous enrichir culturellement ou vaquer à n’importe quelle activité, il était conseillé d’éviter de marcher dans Prague ou de faire autre chose que de profiter du spectacle !

Heureusement, le talent a parlé et les accidents sont restés très rares. Les tendances se sont inversées. Les Nissan Fairlady Z se sont trouvées à l’étroit tandis que les Mazda MX-5 et autres Abarth 595 évoluaient dans un milieu bien plus favorable que sur Laguna Seca. Cependant, les nombreux pilotes de Fairlady ont décidé d’affronter le destin et de se jeter corps et âmes dans cette bataille pour le faire mentir.

Et c’est chose faite ! Si Czesqo n’aura pas réussi à arracher la première place à Itachi, il signera une très belle seconde place, suivi de Wincup et Lucia, tout deux dans une Fairlady, s’étant battu jusqu’au dernier mètre de cette course. Sans parler de Yu Rim, véritable petite Ninja, toujours prête à sortir de l’ombre pour bondir sur la moindre brèche qu’on pu laisser Sypher Dynast0 et Mamba en se battant la 11ème place !

Je ne pourrais honnêtement pas vous décrire toutes les bagarres que j’ai pu voir et je pense que même si c’était le cas, vous ne me croiriez pas… Heureusement le résumé est ici !

Voici donc les résultats à l’issue de cette deuxième manche :

Qu’elle ne fût pas ma déception de ne retrouver aucune clio V6 durant cette manche… Trop peu performante diront certains, trop capricieuses diront d’autres… En tout cas je ne désespère pas d’apercevoir un gros SUV allemand et son moteur unique, un V12 Diesel !

Mot de passe oublié

Inscription