Actualité

Edito : Le Xbox & Bethesda Games Showcase en est la preuve, Microsoft est sur le point de terminer sa mue

0
Please log in or register to do it.

Le Xbox & Bethesda Games Showcase est derrière nous. La conférence annuelle de Microsoft a révélé une trentaine de jeux, aux genres et ambitions très diverses, dont la sortie se fera d’ici juin 2023. Une excellente nouvelle pour les joueurs et joueuses de la marque qui, entre Starfield, Redfall ou encore Forza Motorsport, auront largement de quoi s’amuser. Seule ombre au tableau, si le calendrier des sorties semble déjà particulièrement chargé pour le premier semestre 2023, le constructeur ne sortira aucun jeu first-party majeur d’ici la fin d’année en dehors de Pentiment. Une absence de sorties phares qui témoigne d’une certitude : Xbox est encore en phase de transition. Mais heureusement, le début d’une nouvelle ère semble toute proche.

Des absences remarquées

En sortant de la conférence 2022 de Xbox, un reproche se faisait très largement entendre. Outre l’absence de grandes sorties pour la fin d’année, nombreux sont les fans à se demander où sont les Fables, Perfect Dark, Avowed et autres Indiana Jones ou Everwild. Des jeux particulièrement attendus et dont les annonces remontent pour certains jusqu’à 2018. Des années d’absence pendant lesquelles nous n’avons eu quasiment aucune information ni aucune image de gameplay. Et à l’échelle du jeu vidéo, deux, trois ou quatre ans c’est long. Très long.

Alors, comment expliquer ces absences ? Un premier élément de réponse se trouve dans la conférence en elle-même. Pour le Xbox & Bethesda Games Showcase 2022, Phil Spencer et ses équipes ont décidé de se concentrer sur les sorties des douze prochains mois. Une ambition tenue avec toutefois une exception baptisée Kojima. Mais cela n’est qu’un détail puisque sur les 95 minutes de vidéo, la quasi-intégralité du temps de parole fut occupé par des jeux qui sortiront avant un an.

Xbox Showcase

Avec ce postulat, il est alors évident que les gros mastodontes de Xbox sont de facto écartés. Fable, Perfect Dark, Project Mara, Hellblade II… tous sortiront après juin 2023 et il n’était donc ni l’heure ni le lieu de s’étendre sur ces prochaines productions. Alors, me direz-vous, pourquoi en avoir parlé si tôt ? Pourquoi se concentrer aujourd’hui sur les douze prochains mois alors que ces titres au potentiel immense sont annoncés depuis des années déjà ? Eh bien j’y reviens : parce que Xbox est en transition.

Préparer l’avenir

En 2018, le Game Pass devient l’axe de développement principal de Microsoft. Un changement de stratégie majeur pour la firme qui souhaite se développer grâce à son service et non au hardware uniquement. Un service de jeux à la demande par abonnement qui ne peut être viable qu’à deux conditions : enregistrer une croissance pérenne du nombre d’abonnés et assurer suffisamment de rétention pour garantir des revenus conséquents et récurrents. Et pour générer de la rétention, pour conserver ses abonnés dans le temps, il faut du contenu. Du contenu riche, varié et régulier.

Pour y parvenir, Microsoft a donc choisi la voie de la croissance rapide. Avec des moyens colossaux, la firme a sérieusement dopé sa capacité de production pour alimenter confortablement son Game Pass et a multiplié ses effectifs. Certains studios ont ainsi pu mettre sur pied de nouvelles équipes (Mojang, The Coalition), de nouvelles structures ont été créées (The Initiative, World’s Edge) et une foule de studios ont été rachetés. Six en 2018. Un en 2019. Et huit en 2021 avec l’acquisition de Zenimax Media.

Bethesda-rejoint-Xbox

Avec un total de 23 studios internes, Microsoft est donc désormais en position idéale pour arroser le marché de ses productions maison. D’autant qu’avec le rachat annoncé d’Activision Blizzard King, ce sont à l’avenir 33 studios qui développeront pour la firme américaine. Colossal.

Sauf que, pour produire des nouveaux jeux il faut du temps. Quasiment tous les studios ont récemment sorti des projets et il faut, en plus de la production de nouveaux titres, encaisser le rachat, les augmentations d’effectifs, les nouveaux moyens mis à disposition, des déménagements et changement de locaux pour certains… tout ça en plein Covid histoire d’en ajouter une couche.

Une transition qui vient des studios

Pour être plus concret, il faut avoir en tête que Compulsion Games a sorti We Happy Few en 2018, qu’inXile a lancé Wasteland III en 2019 et qu’Obsidian a offert au public The Outer Worlds la même année. Forza Horizon 4 est lui sorti en 2018 et Playground crée de zéro un nouveau studio pour développer Fable. Ninja Theory termine le développement de Bleeding Edge en 2020 tandis que Turn 10 est immensément impliqué sur l’architecture des Xbox Series en plus du reboot de Forza Motorsport.

Et du côté de Bethesda, ce n’est guère mieux. Bethesda œuvre sur Starfield depuis des années et id Software vient de sortir Doom Eternal en 2020. Dans les projets à venir il y a bien Arkane qui œuvre sur Deathloop et Tango Gameworks sur Ghostwire Tokyo. Mais des contrats signés avec Playstation privent Microsoft de sorties exclusives et minimisent, pour un temps au moins, l’offre adressée aux abonnés du Game Pass.

forza-horizon-5-banniere

Bref, plus que Microsoft, ce sont l’intégralité des studios qui sont en pleine transition, assurant la fin d’un développement avant de se lancer dans de nouveaux projets. Et cela, Phil Spencer et ses équipes le savent parfaitement. Devant eux, à quelques exceptions près, une période creuse s’annonce. Comme le retrait de la mer, avant un tsunami qui s’annonce. Et il faut faire avec.

Des belles promesses et une bonne dose de patience

Entre 2018 et 2020, Xbox adopte donc une stratégie de communication basée sur une présentation de projets au nombre insolent, mais dont les développements sont à leurs balbutiements. Oui, entre 2018 et 2020, Xbox n’a pas grand-chose d’autre que des promesses à offrir aux joueurs. Et c’est exactement ce qu’elle fera.

La société promet de grand jeux à l’avenir. Des productions aux budgets conséquents, avec toute la liberté créative qu’il faut pour nous surprendre et garantir des œuvres marquantes. Xbox promet d’alimenter le Game Pass chaque trimestre avec des titres marquants. Quand ? On ne le sait pas, mais l’essentiel n’est pas là. Il faut communiquer, il faut expliquer, il faut faire de la pédagogie et occuper le terrain jusqu’à ce que les studios, rachetés ou créés, soient opérationnels.

Everwild-banniere

Alors bien sûr des jeux sont produits. Forza Horizon 5, Flight Simulator, Halo Infinite ou Age of Empires IV séduisent le public. Au point même de faire de Xbox le meilleur éditeur de l’année 2021. Mais c’est un peu l’arbre qui masque la forêt. D’autant que les sorties de Wasteland III, We Happy Few, The Outer Worlds ou encore Psychonauts 2 se font sur toutes les plateformes ou presque. Cela réduit l’impact de Microsoft sur son catalogue exclusif et déforme la perception du public sur la quantité de titres que les Xbox Game Studios ont sorti récemment.

Les prémices d’une nouvelle ère

Heureusement, plusieurs projets sont dans leurs dernières phases de développement. Le Xbox & Bethesda Games Showcase et son changement d’angle en est d’ailleurs le témoin. En choisissant de s’arrêter sur les douze prochains mois uniquement, Xbox change sa manière de communiquer pour s’adapter à son calendrier qui s’annonce riche comme jamais auparavant. Cette période de transition touche doucement à sa fin et, désormais, quand nous entendrons reparler de Fable, Hellblade II ou Everwild c’est parce que ces titres seront tout proche de leur sortie.

Et ce sera le cas également pour les prochaines surprises des Xbox Game Studios. Compulsion Games (We Happy Few), id Software (Doom Eternal), MachineGames (Wolfenstein), The Coalition (Gears) ou encore Zenimax Online (TESO) ont tous des projets en cours de développement depuis plusieurs années qui doivent être présentés publiquement. Et lorsque ce sera le cas, il nous faudra seulement attendre quelques mois pour les découvrir. A la manière de Pentiment ou de Minecraft Legends d’ailleurs.

Oui, définitivement Xbox a bientôt terminé sa phase de transition. La nouvelle ère qui s’amorce devrait être synonyme de jeu en quasi continu avec des expériences régulièrement disponibles sur le Xbox Game Pass. Une mue qui devrait définitivement s’achever en 2023 et qui aura comme probable point d’orgue le rachat définitif d’Activision Blizzard.

Xbox-Game-Studios-All-Games-2022

Call of the Wild: The Angler s'annonce en vidéo
Xbox affiche à son tour son soutien aux droits des femmes