Actualité

The Evil One – The Man with the White Eyes, un roman policier adapté en jeu vidéo

0
Please log in or register to do it.

Lors d’une conférence à Varsovie, les développeurs de RedDeer.Games ont annoncé qu’ils adapteraient en jeu vidéo le roman populaire The Evil One. Cette œuvre écrite par Leopold Tyrmand est un des polars les plus célèbres de la littérature polonaise. L’auteur est un Juif polonais qui est parvenu à échapper à l’Holocauste. Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, dans une Pologne communiste, ses écrits ont fait l’objet de censure. Son vécu a par la suite constitué pour lui une source d’inspiration qu’il a notamment utilisée dans The Evil One.

Un univers sombre où tout est à reconstruire

The Evil One – The Man with the White Eyes sera un jeu d’action-aventure en vue isométrique. L’action se déroulera au cours des années 50, dans un décor d’après-guerre, au sein d’une Varsovie en ruines et en proie à l’insécurité. Un mystérieux justicier reconnaissable à ses yeux blancs, tentera de rétablir l’ordre en combattant voleurs et malfrats, dans une ville blessée et traumatisée. Michał Maciej Lisiecki, cofondateur et PDG de RedDeer.Games, a annoncé vouloir être le plus fidèle possible à l’ambiance du roman :

Tyrmand a dédié son livre à la ville de Varsovie et nous comptons également montrer la ville qui resurgit de ses ruines. […] Les fans du roman n’ont rien à craindre, nous retranscrirons sans aucun doute l’atmosphère unique des bas-fonds, des rues, des portes et des bâtiments de la capitale, et dans le même temps nous nous efforcerons de rendre l’ensemble accessible aux joueurs hors de Pologne.

Au-delà du jeu en lui-même RedDeer.Games a obtenu une licence de 20 ans afin de créer un univers fidèle à l’atmosphère sombre de l’œuvre. Le studio fait d’ailleurs appel à tous les talents par le biais de concours pour créer une bande-dessinée et un jeu de société.

Une collaboration avec des experts du genre

Destructive Creations – développeur de Ancestors Legac, Hatred ou encore War Mongrels – prendra également part à cette adaptation. La vue de son catalogue laisse penser que le studio saura faire honneur à l’univers de l’œuvre originale.

Lisiecki a lui-même témoigné durant cette conférence, de la confiance qu’il accordait à cette collaboration, compte tenu de l’expérience de son nouveau partenaire et son savoir-faire pour créer des mondes qui « reflètent le passé et en même temps parviennent à en retranscrire le ton et l’atmosphère ». En effet, l’action de War Mongrels prend place sur le front Est lors de la Seconde Guerre mondiale. On y incarne deux soldats de la Wehrmacht, d’abord englués dans la propagande, qui sont amenés à déserter et à combattre le régime Nazi. Marcin Stanek de Destructive Games, abonde en ce sens :

Le matériau d’origine présente une vision sombre et dérangeante de […] l’après-guerre dont l’atmosphère captivante est très proche de notre travail.

The Evil One – The Man with the White Eyes proposera une aventure d’une durée approximative de 10 heures pour une cinquantaine de missions. Outre Varsovie, il sera possible d’explorer six autres lieux. Le titre sera disponible sur PC, Xbox Series X|S, PS5 et Nintendo Switch. Concernant les autres plateformes, il faudra patienter pour plus d’informations.

Vous pouvez retrouver ci-dessous l’interview (en anglais) de Matthew Tyrmand, fils de l’auteur, qui revient sur cette adaptation :

Lancement de Klonoa Phantasy Reverie Series et nouveau trailer
Cobra Kai 2 : Dojos Rising est annoncé pour cet automne