Actualité Articles Previews

Preview – Pentiment, c’est un petit peu Sherlock Holmes à la ferme

2
Please log in or register to do it.

Le petit projet développé par 12 personnes chez Obsidian était jouable à la Gamescom. Pour rappel, Pentiment est un jeu d’enquête médiéval proposant des graphismes originaux. Je l’ai donc essayé et plutôt apprécié ces quelques minutes.

pentimentWatson, t’es où

Première chose marquante lorsqu’on lance l’aventure, c’est qu’il nous est possible de définir notre propre personnage. Si vous n’avez pas le choix quant à ses vêtements ou son visage, il vous est possible de définir ses traits de caractère. Pour ma part, Andreas avait fait ses études en astronomie, en médecine et était très bon orateur. Cependant, il existe une multitude de casquettes différentes. Ainsi, votre héros sera peut-être fort en divination ou peut-être polyglotte… C’est vous qui déciderez.

D’après la démo, vous aurez des décisions à prendre. Elles sont plus ou moins importantes et proposeront différentes histoires. Ainsi, j’ai eu l’occasion de faire quelques interrogatoires ainsi que d’inspecter ce mystérieux corps à l’abbaye du coin, tandis que David, lui, n’a pas eu cette occasion. Il a préféré s’interroger sur le forgeron et les alentours de la ville.

pentiment-choixPlusieurs scénarios, plusieurs enquêtes ?

Outre le fait de choisir la personnalité de votre héros, dès le départ, vous ferez face à des choix. Ils seront cruciaux, puisque vous ne pourrez pas tout faire. Certaines de vos actions annuleront certains choix. Par conséquent, Pentiment propose une rejouabilité déjà énorme rien qu’avec cette démo.

La preuve en est, à la Gamescom, nous sommes trois membres de l’équipe à avoir fait la démo, et quand on en a discuté entre nous, personne n’avait la même version de l’histoire. Cela nous a agréablement surpris ! De plus, en fonction de la personnalité de votre Andreas, certaines lignes de dialogues s’offrent à vous. Le mien avait fait des études en médecine, il a donc remarqué des détails sur le corps dans l’abbaye qu’il n’aura pas vu si je n’avais pas choisi ce trait de personnalité.

Pentiment-enluminuresConclusion : Beaucoup de possibilités pour une simple démo !

Avec son style graphique atypique qui risque de plaire ou non, Pentiment fait un pari osé. En effet, il propose un univers cohérent dans une époque sombre véhiculant une image peu flatteuse pour la technologie et la connaissance. Au vu de nos trois expériences divergentes pour autant de rédacteurs présent sur place, le jeu ne sera pas redondant et votre expérience sera certainement différente de celle de vos voisins. Pour finir, un petit point sur l’animation qui va de pair avec les graphismes, j’ai trouvé ça super abouti. Le pari est osé, mais j’ai hâte d’y rejouer dès le 15 novembre grâce au Xbox et PC Game Pass.

Hogwarts Legacy dévoile les salles communes de chaque maisons
Preview - Planet of Lana, de la poésie et des beaux décors
  1. Ca ne parlera sans doute pas à tout le monde, mais perso je suis intrigué !
    La DA, le style, même le gameplay, a l’air original et permettra une bouffée d’air frais au milieu des AAA.
    Bref, ça sera testé grâce au Game Pass.