5
Please log in or register to do it.

Dans la sphère des jeux indépendants, il existe des jeux attendus. C’est le cas pour Planet of Lana. D’ailleurs, nous avons eu l’occasion de l’essayer à la Gamescom. En effet, il était disponible sur le stand de l’éditeur Thunderful Games et sur le stand Xbox. Pourquoi ? Parce qu’il débarquera dans le Xbox Game Pass dès sa sortie.

Planet_of_lana_artworkUne peinture en deux dimensions

Vous le remarquerez aisément dans les nombreuses vidéos et les screenshots en lien avec Planet of Lana. Le jeu est magnifique. On a l’impression de se balader dans une peinture confectionnée à la main.  La démo nous a permis d’incarner l’héroïne principale accompagnée d’une étrange créature. Si nous dirigeons avec la manette la jeune fille, il en est différent pour la bestiole. En effet, cette dernière répond uniquement aux ordres de Lana.

Côté gameplay, nous sommes face à un plateformer classique qui ressemble un peu aux excellents Limbo et Inside. Vous progresserez avec des paysages somptueux et devrez résoudre des petites énigmes avec l’aide de votre compagnon de fortune. Par exemple, vous devrez faire en sorte qu’il s’arrête sur des tentacules noires pour qu’un pont se forme et ainsi atteindre l’autre côté de la rive. De plus, vous pouvez lui ordonner d’aller là où vous voulez qu’elle aille.

Un duo asymétrique

Outre les décors sublimes, la force du jeu réside dans un duo aux compétences uniques. En effet, notre protagoniste saute beaucoup moins loin que la petite boule de poils qui la suit. De plus, cette dernière peut attirer des créatures vers elle ou encore découper des cordes et passer dans des endroits exigus. Elle répondra à toutes vos demandes, sans broncher.

Il faudra donc déborder d’idée pour que le duo avance en tandem au gré des nombreuses énigmes. La version de démonstration proposée à la Gamescom a montré en quelques minutes un petit panel du potentiel du jeu. Néanmoins, dans celui-ci, j’ai dû perdre deux ou trois fois la vie. Heureusement, les points de contrôle sont bien dosés et on redémarre quelques secondes avant le drame. Car, oui, j’ai fort à parier que vous allez souvent mourir dans l’aventure, entre un saut mal calibré, un monstre qui vous repère, ou que sais-je… Mais c’est là tout le sel d’une histoire palpitante, non ?

Conclusion : Une aventure cinématographique prometteuse !

Si les premières secondes du jeu m’ont directement fait penser à Another World, l’ambiance m’a conquis rapidement. La bande-son est agréable et les déplacements faciles à appréhender. J’ai aimé contrôler ce magnifique duo et visiter ces paysages colorés. Malheureusement, la version de démonstration était courte et ne montrait qu’un biome. D’après la bande-annonce, l’aventure proposera un plus large panel d’environnements.

Preview - Pentiment, c'est un petit peu Sherlock Holmes à la ferme
Preview - Gungrave G.O.R.E., recharger c'est tricher