Actualité Tests

Manette PDP Rematch : tout d’une grande, le cordon en plus

3
Please log in or register to do it.

Si Xbox est très fort pour sa sélection de manettes – surtout de coloris – les constructeurs tiers ne sont pas en reste. En témoigne d’ailleurs cette manette Rematch de chez PDP Gaming. Le numéro 1 mondial des manettes tiers nous a fait parvenir la dernière-née de chez eux. Peut-elle se faire une place dans l’offre pléthorique qui existe déjà ? Elle semble, en tout cas, avoir les arguments pour !

pdp-rematch-vs-elite-series

Des finitions au rendez-vous

Ce qui frappe tout de suite quand on sort la manette de son emballage est son niveau de finition. Reçue en coloris Purple Fade, sa teinte mauve irisée rend du plus bel effet. Les gâchettes LT/RT et les manches ont un effet 3D apportant de la texture supplémentaire pour l’adhérence, sans toutefois, être du niveau d’un grip. La première fois que j’ai vu la manette en photo, mes craintes se sont portées sur les joysticks qui avaient une impression « cheap ». Je n’aurais pas pu être plus à côté de la plaque ! Les pouces tombent parfaitement dessus et ils bénéficient, eux aussi, d’une matière pour augmenter la friction. Une fois en main, c’est un second élément qui frappe : sa légèreté. 195 gr au compteur, soit 41 g de moins qu’une manette officielle sans sa batterie. Pourtant, la manette repose bien entre les mains et ne donne aucune impression de fragilité.

Au niveau des fonctionnalités, la manette PDP Rematch en propose une belle quantité : connexion USB-C, commandes de volume intégrées, prise audio 3,5 mm et deux boutons arrière programmables et remappables avec l’application gratuite PDP. Compatible avec les Xbox Series X|S, on retrouve notamment le bouton Capture directement sur la manette. Durant nos tests, j’ai constaté que le bouton ne faisait que des enregistrements. Impossible de réussir à prendre une capture d’écran ni remapper le bouton. La touche fonction permettant de couper le micro a vu son emplacement amélioré. Vous pouvez toujours ainsi contrôler via une combinaison de touche le volume, le mixage des sons et la fonction mute du micro.

Une application efficace mais perfectible

Comme pour toute manette, ce qui importe réellement est les sensations en situation réelle. Une fois de plus, PDP réussit son pari sur cet aspect aussi. Switchant d’une Elite Series 2, je n’ai eu aucune difficulté à passer de l’une à l’autre. Les boutons programmables à l’arrière sont presque plus agréables et offrent une meilleure précision que les palettes de la première. Cependant, elles sont nettement plus sonores, produisant un clic important à chaque pression. Point curieux, le nexus Xbox tout comme la croix directionnelle ont plus de résistance que sur une manette officielle.

Vous l’avez certainement remarqué, la PDP Rematch est une manette filaire. Malgré un câble détachable, elle ne peut fonctionner sans celui-ci. Si cet élément est rédhibitoire pour certains, dans mon cas la distance entre mon téléviseur et mon canapé était suffisante pour que les 2,5m de celui-ci ne pose aucun souci. Tout dépendra de votre configuration et de votre usage. S’il ne s’agit pas d’un défaut à mon sens, ma préférence va tout de même sur le sans-fil.

L’une des forces de la manette réside dans l’application PDP qui est disponible gratuitement sur PC et Xbox. C’est via celle-ci que vous pourrez modifier l’ensemble des fonctionnalités de la manette. Aussi bien de l’intensité des vibrations, le mapping des touches, les mises à jour, étalonnage, etc. Facile à prendre en main, elle mériterait quelques améliorations au niveau de la réactivité et de l’interface utilisateur.

pdp-application-xbox

Une bonne alternative à prix tout doux

La PDP Rematch a de réels arguments à faire valoir. Offrant des fonctions supplémentaires aux modèles officiels (contrôle volume, mute, mixage son) tout en empruntant les gâchettes des Elite Series, elle n’a pas à rougir face à ses deux grandes cousines. Elle se révèle parfaite en deuxième manette d’appoint ou lors de vos déplacements. Proposée aux alentours de 40 € avec un mois de Game Pass Ultimate offert, elle ne démérite pas et se présente comme une véritable alternative.

8 jeux d'horreurs qui vont vous faire peur pour votre soirée Halloween
Le Game Pass n'atteint pas ses objectifs annuels