Actualité

Activision Blizzard : Sony répond aux allégations de Microsoft

3
Please log in or register to do it.

Il n’aura pas fallu attendre longtemps pour avoir de nouveaux éléments dans la joute qui oppose Microsoft et Sony sur le rachat d’Activision Blizzard. Après la proposition faite hier du côté de Microsoft, c’est Sony qui est venu répondre plus largement sur cette transaction. Une réponse fournie à la Commission britannique le 28 octobre dernier dans un document accessible en ligne. La ligne de conduite est toujours la même pour le nippon et détaille plusieurs scenarii dans lesquels Sony pourrait être défavorablement affecté par le rachat.

Les trois points principaux invoqués par Sony sont les suivants :

  1. Le rachat constitue une menace pour une industrie appréciée par des centaines de millions de consommateurs
  2. Post rachat, Microsoft aura la capacité et l’incitation à exclure ou restreindre les rivaux dont PlayStation et PlayStation Plus
  3. L’opération causerait un préjudice important aux consommateurs, à la concurrence et aux développeurs

Microsoft n’a pas tardé à répondre, fournissant deux jours plus tard leur version. Selon eux :

  • Se concentrer uniquement sur le marché console est une erreur alors que le mobile est la plateforme la plus populaire, « avec 94 % de tous les joueurs dans le monde »
  • Le rachat augmente la compétition dans un marché dominé par Sony
  • Bien que populaire, le catalogue d’Activision n’a pas de pouvoir de marché significatif
  • Call of Duty n’est pas un vecteur d’adoption d’une plateforme comme peut l’être Fortnite ou Grand Theft Auto

À vaincre sans péril, on triomphe sans gloire ?

Les deux réponses apportées montrent à quel point Microsoft et Sony ont deux visions diamétralement opposées. L’une se focalise sur le cœur d’activité actuel tandis que l’autre envisage le monde avec les habitudes de jeux de demain. La question n’est donc pas qui a raison ou tort, mais qui a l’idée la plus séduisante. En l’état, il semble difficile de voir un gagnant, quelle que soit la décision prise par la CMA. D’autant plus, si on considère le décalage temporel avec lequel les informations nous arrivent. Peut-être que la solution se trouve dans une démarche rationnelle comme celle entreprise par des personnes externes.

The Callisto Protocol - focus sur le Season Pass
Sherlock Holmes The Awakened dévoile du nouveau gameplay
  1. Sony n’a aucun argument tangible et entendable. Ce rachat ne nuit à la concurrence sur aucun marché : ni PC, ni console, ni cloud, ni mobile, ni services…
    Au contraire, il apporte davantage d’équilibre sur les marchés PC (vs Steam), consoles (vs PS), cloud (vs Amazon), mobile (vs EA, NetEase, etc…), etc…

  2. Drôle quand même de voir Sony chouiner alors qu’eux même paye pour avoir des exclues dans les jeux activision et autres éditeurs…
    Ils vont l’avoir le rachat mais Microsoft bosser des licences maison car chez vous mise à par les tiers il y a rien à faire
    Embaucher des milliards pour rien sortir et avec un gold de misère…