Actualité

Le harcèlement des personnes qui développent nos jeux est un problème majeur

3
Please log in or register to do it.

En amont de la Game Developers Conference de 2023, une étude a été réalisée auprès de développeurs et développeuses de jeux vidéos afin de dresser un état des lieux du secteur. Au total, 2300 personnes ont été interrogées. L’étude s’intéresse notamment à la question du harcèlement de la part des joueurs et joueuses à leur encontre.

L’immense majorité de ces personnes (91%) considèrent que ce type de harcèlement est un réel problème et 40% disent en avoir été victimes ou témoins. Les femmes et personnes non-binaires, ainsi que celle s’identifiant comme LGBTQ+ sont les plus susceptibles de ce retrouver dans ces chiffres.

Bien que de tels actes soient condamnés publiquement par la majorité des studios de développent, ceux-ci n’agiraient que dans 68% des cas. Les sondés souhaitent avant tout que les studios reconnaissent la gravité du problème et que les agissements des coupables ne relèvent pas de la passion mais d’un comportement toxique. Les victimes attendent que cesse la crainte de froisser la fanbase en ne prenant pas ou peu de mesures. Parmi les actions réclamées, on peut citer :

  • Bannissement des coupables
  • Mise en place de ressources pour aider à faire face (hotline, conseils juridiques…)
  • Poursuites judiciaires
  • Meilleures formation des community managers
Pour les développeurs de Inkulinati, "le Game Pass est une situation gagnant-gagnant"
Les sorties à venir sur Xbox One et Series X|S du 23 au 29 janvier
  1. Je comprends pas le harcèlement…. Mon coté vieux con.
    Ils imaginent que ça va sortir plus vite, moins de micro paiement. Si les dev avaient leur mot â dire, je pense qu il aurait plus de micro transaction et plus de FIFA tout les ans