Test – Planet Rix-13, Crash en planète verte

Sometimes You est un éditeur prolixe. Depuis le lancement de la Xbox One ce sont pas moins de 14 jeux qui sont sortis sur la console. Avec des titres aux mécaniques et aux thèmes souvent particuliers dans le paysage vidéoludique actuel, l’éditeur surprend à chaque commercialisation. The Mooseman, la dernière publication testée, fut une découverte intéressante, mettant en valeur les peuples finno-ougriens et leurs légendes plutôt méconnues. Mais aujourd’hui, avec Planet Rix-13, c’est un jeu plus classique qui est proposé. Installé dans un univers de science-fiction à tendance fantastique, cette aventure 2D s’inspire en effet des Point-n-click- des années 1990. Le nouveau Lucas Arts est-il trouvé ?

Seul sur Planet Rix-13

Vous êtes un survivant. Seul à proximité d’un vaisseau en flamme, il ne fait aucun doute que vous avez survécu à un crash. Les causes sont autant mystérieuses que futiles et vous décidez donc de ne pas traîner. Sur une planète inconnue et probablement hostile, vos objectifs sont simples : survivre et quitter au plus vite les lieux.

Très vite, vous constaterez que la terre que vous foulez a déjà connu d’autres humains avant vous. Bases scientifiques, installations radio et électriques : les traces de vies sont légions. Néanmoins, tout est désespérément vide et ce sont des témoins du passé que vous découvrez. Quelques notes laissées sur un ordinateur vous feront d’ailleurs comprendre que les précédents locataires des lieux souhaitaient la même chose que vous : déguerpir !

Planet-Rix-13-crash-xbox

Heureusement, pour y parvenir, vous disposez de nombreux outils abandonnés. Tout semble encore en parfait état de fonctionnement et il vous appartient de remettre les choses en ordre pour redémarrer les différents bases. Bien évidemment cela se fera non sans mettre à l’épreuve vos méninges !

Interstell’art

Voilà donc pour le pitch, plutôt classique. Côté jeu, nous sommes devant un jeu d’aventure 2D en “pixel art”. Une expression plutôt mal choisie pour le titre qui ne brille guère par sa direction artistique. Les niveaux sont ternes, loin d’être jolis et très redondants. L’impression générale, avec un personnage immense au centre de l’écran, donne le sentiment d’être devant une oeuvre grossièrement réalisée. Loin de ce qu’on imagine du terme “pixel art”. Néanmoins, le tout se justifie par le scénario de Planet Rix-13 qui souhaite vous confronter à un environnement radioactif des plus meurtriers.

Planet-Rix-13-gameplay

La mort sera d’ailleurs un compagnon de choix lors de votre aventure. Car si le titre vous invite à résoudre des énigmes pour avancer, une erreur d’appréciation assurera votre mort. Les développeurs ont poussé le vice jusqu’à prévoir des succès spécifiquement liés, vous incitant à expérimenter le champ des possibles. Poison, radioactivité, noyade : le choix s’offre à vous au fil de vos pérégrinations qui vous baladeront en divers endroits de la planète.

Tous les environnements que vous visiterez seront relativement petits. Un labo, une caverne et d’autres décors se visiteront en quelques secondes, minutes tout au plus. Le jeu vous laissant progresser à votre rythme via des casses-tête qui nécessiteront des allers-retours entre les différents points de la carte. Celle-ci vous téléportant de l’un à l’autre sans jamais vous laisser le loisir de vous perdre en chemin.

Planet-Rix-13-enigme

Concernant la progression globale du jeu, c’est d’ailleurs le même constat. Les énigmes ne sont pas bien difficiles et il s’agit avant tout de trouver les bons objets aux bons endroits afin d’accéder à de nouvelles zones. Vous hériterez ainsi rapidement de plans pour la fabrication d’un masque à gaz afin de traverser un nuage toxique, de serveurs informatiques pour réactiver les ordinateurs, ou mêmes de code d’accès pour ouvrir certaines portes. Tout est suffisamment visible pour ne laisser personne sur le bas côté mais reste suffisamment valorisant pour être fier de soi à chaque énigme résolue.

Planète Verte

Planet Rix-13 est un en-cas. Un jeu que l’on consomme en 1h30 histoire de passer une soirée tranquille sans s’investir corps et âme dans un énième RPG ou jeu narratif. Avec de vraies qualités de simplicité qui rendent le titre relativement universel, Planet Rix-13 est une halte sympathique dans l’inconnue. Les énigmes proposées vous laisseront réfléchir quelques minutes sans jamais vous bloquer tandis que son gameplay, très simple puisque limité à 3 touches, se jouera aisément. Néanmoins, eu égard de son manque d’ambition, autre que celui de vous occuper gentiment, le titre ne mérite guère plus d’attention que celles des joueurs à la recherche d’une aventure courte, aisée et sans prise de tête… et parlant anglais. A 4,99€ il leur sera facile de se laisser tenter de découvrir Planet Rix-13. Pour tous les autres, passez votre chemin sans vous arrêtez par cette Terre sinistre et peu joyeuse.


Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Caractéristiques TVFull 4K  Jeu fourni par l’éditeuroui
  ConsoleXbox One X  Temps passé sur le jeu2 heures
  Niveau de difficultéNormal  Jeu terminéoui

 

+ Les plus

  • Une aventure linéaire
  • et sans prise de tête
  • Les morts à expérimenter

- Les moins

  • Court (1h30)
  • Anglais (ou russe) uniquement
  • On est loin de Lucas Art
Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

Vos réactions

Mot de passe oublié