Test – Smoke and Sacrifice, un voyage en terres incongrues

Vous en avez assez de vous promener dans les bois tant que le loup n’y est pas et de pique-niquer en amoureux dans une clairière, bercés par le chant des oiseaux ?  Vivez une toute autre expérience avec Smoke and Sacrifice où les bois cachent bien pire que des loups et où vous grignoterez du rat confit à la belle étoile, un soir de brouillard sans lune. Vous pouvez découvrir dans le Game Pass ce qui a été pour moi une excellente surprise.

Il était un p’tit sacrifiiceuu

Sachi est une jeune mère qui a offert son fils Lio en sacrifice au Grand Arbre Solaire pour que son village survive. Sept ans plus tard, alors qu’elle a accepté la disparition de son fils, l’Arbre Solaire est endommagé et les Calinours envahissent le village. Contrairement à ce que leur nom laisse supposer, ce sont de sales bêtes et si tu leur fais des poutous, tu meurs. Alors que Sachi va chercher du secours, elle apprend que Lio n’est peut-être pas mort. Elle s’introduit dans le temple du village et est téléportée par accident dans un endroit étrange : le Monde Souterrain.

Nous nous retrouvons dans un univers à l’esthétique écolo-steampunk, bizarre et magnifique. Vous croiserez notamment des créatures fantomatiques et un enfant sauvage qui vous viendront en aide mais soyons clairs, à peu près tout le reste veut vous tuer. Vous l’aurez compris, avant de retrouver Lio, il vous faudra survivre.

La fumée tue (ceci est un message du ministère du sacrifice)

Vous commencez sans équipement ni ressources. Votre première mission sera de fabriquer une lanterne, indispensable la nuit pour dissiper des brumes mortelles, car oui, la nuit aussi veut vous tuer. Par la suite, vous devrez trouver des recettes de fabrication, collecter les ingrédients nécessaires et gérer vos stocks. Les ingrédients se périment, il vous faudra donc les cuisiner pour les conserver. Votre équipement s’use, il faudra donc régulièrement le renouveler. La dimension craft se gère facilement via un établi, une marmite, une forge, une manufacture ou directement via votre inventaire pour les articles les plus communs.

Smoke and Sacrifice est un jeu de survie très accessible où, malgré un cycle jour/nuit, vous n’aurez pas besoin de gérer le sommeil ni la faim. Vous rencontrerez différents milieux (marécages, glace, complexe industriel, …) et il vous faudra parfois posséder un équipement particulier pour y accéder. Il sera par exemple indispensable d’avoir des bottes en fourrure pour marcher sur la glace.

Le combats quant à eux, sont simplistes. Vous vous contenterez de martelez (X) pour taper et (Y) pour esquiver. Vous utiliserez également la direction opposée quand vous voudrez fuir les faucheuses qui vous tuent en un coup et vous font pousser des petits cris.Les créatures communes (porc-épic, bébé oiseau…) seront rapidement maîtrisées mais il faudra être solidement armé si vous affrontez des ennemis plus imposants.

Promenons-nous dans les bois

La plupart des composants se trouvent sans trop de difficulté et si vous êtes comme moi, vous vous retrouverez vite à ramasser tout ce qui traîne, juste au cas où. Il faudra gérer astucieusement la place disponible dans son inventaire, celle-ci étant limitée. Vous pourrez faire un peu de place en utilisant les coffres répartis sur la map, mais vous devrez vous souvenir où vous avez stocké l’ingrédient qui était inutile il y a une heure et dont vous avez absolument besoin là, tout de suite, maintenant. Vous parcourrez la carte à pied. Des points de téléportation, répartis de manière équilibrée, vous faciliteront les allers-retours (et ne vous pénaliseront pas trop dans votre gestion aléatoire du stockage !).

Le fil conducteur de la narration ne nous laisse pas livrés à nous-même. J’ai un peu le syndrome de l’écureuil Scrat. Quand je vois un truc (oh un caillou, oh un champignon, oh du fromage moisi…), je me laisse entraîner, je me retrouve complètement à l’opposé de l’endroit où je voulais aller et j’oublie ce que je voulais faire. Les PNJ rencontrés vous donneront des objectifs qui vous aideront à progresser dans votre quête et à ne pas trop dériver. Quoi que j’en dise, j’ai passé une huitaine d’heures sur le jeu… et j’ai quand même un peu dérivé.

Conclusion

Avec son histoire sombre et sa prise en main rapide, Smoke and Sacrifice est un jeu de survie à la fois beau et attachant à la portée de tous. Il faut cependant aimer crafter.

Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée)Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonismeSons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Détails TVTV full HD  Jeu fourni par l’éditeuroui
  ConsoleXbox One  Temps passé sur le jeu10 heures
  Niveau de difficultéN.A.  Jeu terminénon

+ Les plus

  • Esthétique soignée
  • Survie light
  • Craft bien géré

- Les moins

  • Gestion de l’inventaire confuse
  • Combats simplistes

Mot de passe oublié