Preview : Sea of Thieves, what else ?

Sea of Thieves s’est offert quasiment une semaine de Bêta durant laquelle l’engouement a été démentiel sur les différentes plateformes de streaming et les réseaux sociaux. Nous participons aux sessions Insider depuis la première heure et nous n’avons jamais rien vu de tel ! Pourtant ce ne sont pas les partenaires qui manquaient, certains aigris par le concept (ou la vie), d’autres encore plus enthousiastes que nous. Désormais il semble que le titre de pirate made in Rare fasse l’unanimité, au point qu’une pétition pour son arrivée sur PlayStation 4 soit lancée… Pourquoi ce succès alors que la Bêta ne proposait au final que peu d’ajouts par rapport à la dernière Build jouable. Éléments de réponse !

Parce qu’on a pu communiquer dessus !

En tant qu’Insiders nous avons pu vivre et participer activement au développement de Sea of Thieves. C’est peut-être pour cela que nous oublions sûrement que ceux qui n’avaient pas cette chance ont pu véritablement découvrir le titre la semaine dernière. La preuve vous avez été nombreux à venir nous voir jouer le soir du lancement de notre site dont la date n’a pas été choisie au hasard ! Même si les journaux de développeurs et les trailers made in E3 ont permis à bon nombre de joueurs d’apercevoir le titre, Sea of Thieves a su garder cette aura mystérieuse et son statut d’exclusivité Xbox générant le plus de hype. Maintenant que bon nombre d’aspects ont été mis à nus pendant la Bêta, qu’en est-il ?

Morceau choisi

Lors des débuts des sessions Alpha Sea of Thieves, les dégâts de chute n’existaient pas ! Il n’était donc pas rare de finir une session en haut d’une falaise, chope de rhum à la main, à voir qui serait le dernier “survivant”, toujours perché en haut malgré nos personnages titubants sous les effets de l’alcool. Cela résume très bien le jeu, vous aussi vous allez adorer découvrir comment en détourner les mécaniques de jeu !

Des aventures infinies

En faisant le choix de ne pas proposer de campagne à proprement dit mais une liberté totale au joueur, Rare veut que chacun puisse profiter de Sea of Thieves comme il en a envie. Et cela marche ! Pourquoi ? Que vous soyez pirate, moussaillon, corsaire ou explorateur, votre aventure ne sera pas identique à celle des autres que vous le vouliez ou non. Et ces différences feront que vous aurez une envie irrésistible de raconter vos aventures avec vos amis joueurs. L’incroyable succès du jeu sur les plateformes de streaming en est d’ailleurs la preuve !

Récit de pirate par Tntnico

Mon meilleur souvenir de pirate remonte à 2016. A cette époque, nous n’étions que 1000 heureux élus à voguer sur les mers de Sea of Thieves. Je partageais déjà le pont du bateau avec ElPerplexo (aka “le détecteur de métaux”) et deux moussaillons anglais nous accompagnaient dans ces premières aventures. Lors d’un échange de boulets de canons avec un navire ennemi, l’un d’eux saute dans le vide. “Hey les gars, je suis caché dans leur cabine, ils ne m’ont pas vu ! J’ai un de leur coffre dans les mains, dès qu’ils approchent de l’outpost, je sauterai à l’eau !”. Cinq longues minutes plus tard, un message jubilatoire s’affichait sur nos écrans “+1 200 gold” : il avait réussi ! Mi pirate, mi ninja, ce coffre dérobé à l’ennemi sans qu’il n’en sache rien avait une saveur toute particulière. Une expérience qui donne envie d’en revivre plein d’autres et de les partager !

Vous êtes un joueur casual ? Pas de problème, les mécaniques de jeu s’assimilent en cinq minutes malgré l’absence (voulue) de didacticiel. Vous êtes plutôt hardcore gamer et ce que vous voulez c’est terrasser tous les autres ? Aucun souci, les tâches à effectuer sur le bateau sont certes simples mais une équipe qui coopère de manière efficace sera difficile à couler. Vous êtes plutôt du genre troll ? Il est également possible de s’aventurer sur cette vague là en campant près des Outposts (îles sur lesquelles on ramène nos butins) en attente d’un équipage non attentif. Le jeu recèle de petites mécaniques subtiles que l’on qualifiera gentiment de ‘fourbes’ pour ne pas être vulgaire. Il est même possible de voter pour enfermer un membre de notre propre équipage dans la cale du bateau ! Vous l’avez compris, quelque soit votre conception de la récréativité dans un jeu vidéo, Sea of Thieves les englobe toutes. “Become a Pirate”, tel est le slogan marketing du titre, on aurait tendance à préciser que vous allez devenir le pirate que vous souhaitez !

Inside XboxSquad Insiders

L’un des principaux retours que nous avions fourni au studio concernant cet aspect de Sea of Thieves était notre volonté de voir apparaître en jeu des profils de joueurs. À l’instar d’un Ghost Recon Wildlands dans lequel un joueur est catalogué en fonction de ses actions en jeu (sniper, commando, etc) ou de STEEP qui affiche votre occupation principale en jeu (Snowrider, Freerider, Extreme, …). La chose satisferait les recherches de Matchmaking mais aussi les fans de statistiques en tout genre que nous sommes : ratio de trésors trouvés par coups de pelle, temps passé à la barre, nombre de requins tués et tant d’autres ! Et pourquoi pas débloquer des éléments cosmétiques par la suite ?

Un univers envoûtant !

Jouer au pirate. Qui n’en a jamais rêvé en étant gamin ? Sea of Thieves permet de réaliser ce rêve en incarnant un moussaillon qui apprend à évoluer au fur et à mesure des sessions pour devenir une véritable légende des mers et océans ! On apprend toujours quelque chose de nouveau car la véritable force du jeu est de piquer notre curiosité au gré des personnes que l’on rencontre dans son équipage. Si vous avez regarder notre deuxième Live, vous avez sûrement appris quelques glitchs bien pratiques pour parcourir une longue distance rapidement à la nage, préserver votre navire du coffre qui pleure ou les capacités des réserves du bateau. Difficile de proposer une analyse d’une mécanique de jeu en particulier qui ferait naître ce sentiment en nous. Il faut croire que Sea of Thieves possède toutes les qualités pour nous toucher directement en plein cœur, nous sommes en face d’un produit qui touche l’affect.

Récit de pirate par MechaSokoj

Sea of Thieves a fait fort, il a détourné mon fils de sa PS4, il ne l’a pas juste fait abandonner un jeu en cours, il l’a fait vendre sa console pour s’acheter une Xbox et ce juste après avoir vu les vidéos des développeurs. Il a automatiquement compris le fun et les possibilités du jeu de Rare. Du coup ses premières actions en tant que pirate, une fois la beta téléchargée, ont été de boire du rhum et de vomir sur le pont de notre bateau tout en rigolant bêtement…

En dehors de cette action typique d’un adolescent, j’ai adoré cette bêta, j’ai adoré me creuser la tête avec mon fils pour résoudre une énigme donnant accès à un coffre, j’ai adoré m’infiltrer dans un bateau ennemi pendant qu’il leur tirait dessus au sniper et surtout j’ai adoré l’abandonner sur une île déserte en me barrant avec notre bateau rempli de coffres.

Cela ne passe d’ailleurs pas que par les mécaniques de jeux. Le travail graphique réalisé par Rare est tout simplement magistral ! Les îles aux couleurs chatoyantes et à la végétation luxuriante, les océans et leurs vagues à couper le souffle, les effets de lumière somptueux de jour comme de nuit : dans Sea of Thieves, les batailles sur les mers laissent vite place aux moments de contemplation pendant lesquels on sentirait presque le vent sur notre visage.

Un air de déjà vu ?

Le contenu est-il propice à engendrer une certaine lassitude chez les joueurs ? Nous-mêmes avons arrêté durant un certain laps de temps à participer aux sessions Insider hebdomadaires pour nous concentrer uniquement sur les nouveautés mensuelles (et encore…). Mais à l’époque, le nombre de mécaniques était beaucoup plus réduit que dans le jeu final. Ce choix nous l’avons d’ailleurs fait volontairement pour garder le goût de la surprise lors de la sortie définitive car on compte tout de même déjà plus d’une cinquantaine d’heures de jeu à notre actif. Tels des récidivistes, nous n’avons pas su résister à l’appel à l’occasion de cette Bêta, l’appel du grog et de la houle étaient trop forts !

Si dans la bêta seules les chasses au trésors étaient disponibles, la version finale proposera bien d’autres tâches pour varier les plaisirs. Les contrats de chasseurs de prime par exemple, où il faudra aller trouver un squelette pour l’envoyer (une fois de plus) dans l’au delà ou encore des missions transport de marchandises qui promettent elles aussi de bonnes anecdotes. Si lors premières missions votre navire ressemblera à l’arche de Noé, transportant des animaux à bon port, dans les niveaux élevés votre cargaison sera nettement plus dangereuse et les trajets avec plusieurs caisses d’explosifs à votre bord ne seront pas de tout repos !

Sea of Thieves sera t-il répétitif ? C’est effectivement le grand enjeu auquel Rare va devoir faire face. Pour le moment, le studio anglais parvient sans cesse à raviver cette flamme qui nous poussait à mettre un cache œil quand nous étions petits. Tant que notre part d’enfant sera présente, nous serons toujours captivé par l’aventure. Et au delà de notre propre capacité à être émerveillé par le monde de pirates crée par Rare, nul doute que les développeurs ont déjà une roadmap de mises à jour bien chargée. Nous avons eu d’ailleurs un aperçu du système de “Live campaign”, une chasse au trésor communautaire, organisée sur plusieurs jours, donc bien plus longue et complexe que les missions classiques. De quoi relancer régulièrement l’intérêt du jeu.

Dans tous les cas, Rare a prévu de quoi vous tenir en haleine tout au long de votre progression. Cette progression se fera par la montée de votre réputation auprès des 3 clans principaux et vous donnera, in fine, la clé pour accéder à une zone secrète que seuls les Pirates de légende pourront découvrir. Une zone souterraine, qui abrite une immense taverne décorée d’epaves grandeur nature. Au delà du plaisir de découvrir un tel lieu, vous pourrez y récupérer des quêtes légendaires qui devraient vous occuper quelques heures de plus.

Récit de pirate par ElPerplexo

Difficile de décrire Sea of Thieves en s’appuyant sur des références tant l’aventure est aux Antipodes des expériences multi-joueurs actuels. Mes premières virées en mer remontent à la toute première Alpha technique. A l’époque nous étions mille à nous partager des océans bien plus dépouillés que ceux aperçus durant la Beta fermées qui vient de se terminer. Nous avions pour but de tester la seule mécanique de quêtes implémentées alors qui avait pour but de récupérer le trésor marqué d’une croix sur une île désignée aléatoirement ; Ce que nous avons fait pendant pratiquement 3 heures d’affilées sans un instant avoir l’impression de nous ennuyer. Quelques mois et plus de soixante-dix heures plus tard, l’effet de nouveauté ne s’estompe toujours pas ! De la préparation du bateau aux rencontres fortuites avec d’autres équipages, chaque instant passé à sillonner les mers et un régal pour les yeux comme pour mon esprit avide de sensation. 

Quand est-ce qu’on retourne en mer ?

Le 20 mars, date de sortie du jeu ! Vous l’aurez compris, nous avons hâte d’arpenter à nouveau les océans à la recherche de trésors, de secrets ou tout simplement pour passer de bons moments entre amis. Reste à voir désormais si la ferveur que la version bêta du jeu à pu générer engendrera les ventes escomptées pour Microsoft. C’est en tout cas tout ce qu’on souhaite à Rare, qui a quelque chose d’unique entre les mains.

Je suis tombé dans la marmite Xbox en 2003 et depuis je n'ai plus besoin de potion magique pour m'intéresser à tous les jeux qui sortent sur ces belles machines au fil des années. Je suis accessoirement un PGM en mousse.

7

  1. Je n’ai pas pu tester la beta mais c’est clairement un jeu qui me donne envie… maintenant le plus compliqué trouver le temps d’y jouer pour l’apprécier!

  2. J’ai pu jouer rapidement à la bêta, en solo, et j’ai déjà trouvé ça fun et prenant. J’ai hâte de découvrir le multi en tout cas, vivement la sortie du jeu. Vous racontez en tout cas très bien comment vous l’avez vécu, et ça donne envie !

  3. Dans le récit de Perplexo c’est pas “aux antipodes” plutôt que “aux Antigones” ?

  4. Bel article en tout cas qui fait plaisir à lire. Hâte d’y être . Je vais essayer de me libérer des soirs juste pour ce jeu :D

  5. Un jeux avec de belle image et une bonne base de game play mais trop répétitif à mais yeux

  6. Deux semaines à patienter encore… J’espère que le contenu sera au rdv.

Vos réactions

Mot de passe oublié