TT Isle of Man, les deux-roues partent en virée

Vous en avez marre des circuits officiels estampillés Moto GP ? Du ronron soporifique qu’offrent ces mêmes circuits ? Kylotonn Games et Bigben ont pensés à vous ! Aujourd’hui débarque à plus de 250km/h TT Isle of Man, le jeu qui devrait ravir tous les amateurs de deux-roues fans de sensations extrêmes. Habitué à parcourir la Licence des Moto GP, j’attendais et j’enviais de jouer à la dernière production du studio Kylotonn à qui l’on doit notamment le très sympathique WRC 7. Après une dizaine d’heures de jeu, je vous livre mon avis sur cette simulation mécanique qui m’a littéralement scotché dans mon canapé ce week-end.

« Non, non, non, putaaaain ! »

J’ai ragé comme un porc, j’ai juré 3447 fois, j’ai failli jeter ma manette 36 fois (heureusement c’était le modèle Sea of Thieves, je n’ai pu lui infliger cela), j’ai rage-quit comme un gitan le jeu 67 fois, j’ai dit x fois que j’allais désinstaller le jeu et je suis passé par moult émotions : dépit, désespoir, incompréhension, frustration, colère et exaspération. Bref, j’ai adoré.

Dites adieu à TT Isle of Man si vous n’aimez pas le challenge ! L’apprentissage se veut être difficile, abrupt et long comme tout titre se présentant comme une pure simulation. Chaque dénivelé, trottoir, ou muret peut entraîner une chute. Il faut gérer la position de notre pilote sur son engin pour ne partir dans le décor et bien entendu doser son accélération ainsi que son freinage au poil. TT Isle of Man c’est un peu comme aller en montagne pour débuter le ski, la première chose que l’on apprend : c’est tomber ! Il ne faut d’ailleurs pas un temps de jeu important pour débloquer le succès associé aux 10 chutes, c’est dire si le jeu ne pardonne pas.

Un tracé fidèlement reproduit

Le tracé du Tourist Trophy Isle of Man est associé à de tragique accidents chaque année et sa réputation du tracé le plus difficile au monde n’est pas usurpée. Une bien triste réputation et je me suis donc posé la question de savoir si la difficulté du titre relevait d’une modélisation réaliste du circuit ou si c’était en partie liée à un gameplay approximatif. Après avoir visionné des vidéos de la fameuse course, je dois avouer que je suis surpris par la qualité de la reproduction faite par les développeurs de chez Kylotonn que ce soit visuellement ou en termes de level-design.

60.70km, 264 virages. Voilà ce qui vous attend. Les amateurs du Goliath de Forza Horizon 3 apprécieront le fait que le jeu prône certaines philosophies de jeu : endurance, concentration et prise de risque pour remporter la course.

La Carrière, une simple succession de courses…

Toutefois, vous ne serez pas en mesure de participer tout de suite à cette célèbre course de 6 tours, tout du moins en mode Carrière. Après une rapide et succincte personnalisation de notre pilote, on part en quête de notoriété pour être invité au Tourist Trophy Isle of Man. Le studio a créé pour l’occasion une dizaine de tracés qui prennent place sur l’île britannique (Angleterre, Ecosse, Pays de Galles) et ne relèvent pas du même génie que le tracé dont on parle depuis le début. Mais au-delà du level-design, le mode Carrière n’est pas très prenant en raison d’un gros manque de mise en scène. On sélectionne nos trois épreuves pour le mois qui arrive, on parcourt une boutique où l’on peut acheter une quarantaine de motos, on peut bien entendu régler son bolide et voilà. La seule saynète survient juste avant le début de la course et n’est pas très sexy.

La seule originalité qui parvient à nous pousser à continuer le mode Carrière vient de l’introduction, à intervalles réguliers, de portions du fameux Isle of Man jusqu’à pouvoir participer à un tour complet puis petit à petit arriver au Tourist Trophy dans le format que l’on connait aujourd’hui dans la réalité avec ses 6 tours qui vous demanderont tout de même 1h30 de jeu non-stop.

Il est dommage que le studio n’ait pas intégré la moindre mise en scène pour nous faire ressentir notre progression, nous sommes tout de même invités au tracé le plus exigeant au monde quoi ! Ce manque fera en sorte que TT Isle of Man ne parviendra surement pas à convaincre un large public et c’est bien dommage car les sensations et l’exigence du gameplay font que le titre mérite clairement votre attention.

Vroum, vroum, à fond les ballons !

L’impression de vitesse est phénoménale… A tel point que j’ai souvent ressenti plusieurs sentiments en même temps : euphorie de foncer tête baissée à plus de 300km/h tout en voyant un décor devenu imperceptible, crainte de me crasher tel un vulgaire plot au moindre soubresaut et surprise de cette impression de vitesse de dingue.

D’un point de vue visuel, TT Isle of Man est propre bien que les environnements traversés soient trop identiques, un aspect peu important finalement car il faut déjà se concentrer sur la course avant de pouvoir profiter de quelques panoramas, notamment ce château écossais. Mention décevante pour les courses en soirée où visiblement les développeurs ont oubliés qu’un phare était présent sur les motos. C’est simple : on ne voit absolument rien ! Seule solution : activer trajectoire idéale pour au moins avoir un repère au sol, quelque chose d’inconcevable pour les puristes. L’ensemble du jeu est d’ailleurs un tantinet terne mais comme dit précédemment ce n’est pas un point sur lequel je m’attarde en général.

Bien plus gênant, la gestion des collisions, que ce soit contre une IA ou un adversaire online, est quelque peu aléatoire. En frôlant un adversaire, on a souvent tendance à être envoyé dans le décor comme si on venait de percuter un camion d’une tonne. Tant que nous sommes dans la jouabilité, sachez que quatre vues sont disponibles et pour la première fois dans un jeu de motos, j’ai trouvé que les vues à la première personne étaient nettement plus jouables que les deux vues poursuites proposées par le titre. Cela en raison d’un glissement de la caméra derrière votre moto dans les virages, un effet visuel qui peut vous tromper sur la trajectoire idéale à adopter.

Conclusion

TT Isle of Man est le jeu officiel du célèbre tracé réputé le plus dangereux du monde et Kylotonn a su rendre hommage à sa difficulté extrême. A la fois avec la reproduction fidèle de la course et en proposant un gameplay exigeant qui en rebutera plus d’un. La courbe d’apprentissage est exponentielle et si vous êtes du genre à refaire une course pour en connaître chaque virage, chaque dénivelé ou obstacle, vous serez aux anges. Non dénué de quelques aspects moins réjouissants (mode Carrière insipide, collisions approximatives, visuellement pas ouf), le jeu a le mérite de proposer une expérience inédite sur Xbox One… à un tarif plutôt salé à la vue du contenu.

+ Les plus

  • Le tracé de l'Île de Man !
  • Conduite exigeante
  • Visuellement réussi mais pas fou

- Les moins

  • Une Carrière insipide
  • Des circuits additionnels moins prenants
  • Bordel, pas de phare la nuit !
7

Je suis tombé dans la marmite Xbox en 2003 et depuis je n'ai plus besoin de potion magique pour m'intéresser à tous les jeux qui sortent sur ces belles machines au fil des années. Je suis accessoirement un PGM en mousse.

3

  1. Je trouve ta note un tantinet généreuse ( c’est juste mon avis). Après je ne m’avancerais pas a donner mon avis sur un jeu dont je n’ai vu que deux vidéos mais elles ne m’ont pas retourné le cerveau et je trouve que l’impression de vitesse contrairement a ton test m’a l’air pas folle. Bref de toute je suis pas un grand fan des jeux de moto depuis maintenant plusieurs décennies ! Mon premier jeu de moto que j’ai vraiment joué c’était 500cc grand prix sur CPC6128. Je faisais des compétitions avec mon frère c’était assez fou même si absolument extrêmement dur !!! J’ai du toucher un Road Rash vite fait mais c’est tout :D
    Mais le début , je me suis un peu retrouvé quand je bute un peu sur la difficulté d’un titre :D

  2. 7 car c’est quelque chose d’inédit de proposer ce tracé aussi fidèlement. Cest vraiment un bon jeu et la seule chose qui me chiffone vraiment c’est la monotonie de la Carrière mais uniquement en termes de mise en scène. Ce n’est pas la volonté du studio je pense de révolutionner le jeu de moto et ce genre de jeu devient forcément répétitif à un moment (au même titre que les jeux de foot ou tout autre jeu en général). L’exigeance du gameplay est finalement un point positif pour moi. Et ce qui compte le plus pour moi pour noter un jeu c’est le temps que je vais passer sur le jeu alors que j’estime avoir passé suffisamment de temps pour en avoir compris tous les aspects, et celui-ci je vais y revenir avec plaisir de temps à autre !

  3. Ton test me donne envie quand même et je me ferais bien un jeu de moto comme ça, ça change. Depuis Manx TT d’ailleurs sur Saturn que j’en ai pas touché. ?

Vos réactions

Mot de passe oublié