• Actualité
  • Communauté
  • Game Pass
  • Bons plans
  • Test – Twelve Minutes, une boucle temporelle intrigante

    Dévoilé lors de l’E3 2019, Twelve Minutes a su marquer le public par son trailer particulièrement intrigant. Dans ce thriller narratif créé par Luis Antonio, le héros est plongé dans une boucle temporelle de douze minutes. Son but, comprendre ce qu’il se passe et arrêter cette folie. Mais que vaut finalement ce titre ? Réponse dans ce test qui, promis, ne tournera pas en rond.

    Welcome to the loop !

    Difficile de parler de Twelve Minutes lorsqu’on ne veut pas en dévoiler l’intrigue. Après une belle introduction qui rend déjà l’ensemble énigmatique, vous voilà dans un ascenseur. Vous incarnez un homme qui rentre chez lui après une dure journée de travail. Après quelques conversations avec votre femme, vous voilà libre de fouiller votre appartement dans ses moindres recoins. Cependant, vous allez être interrompu par un homme qui frappe à votre porte. Je vous passe ici ce qui va se dérouler, mais après son arrivée, la boucle est terminée et vous revoilà dans votre salon, quelques minutes avant les évènements que vous venez de vivre.

    Votre objectif sera alors de jouer avec cette mécanique temporelle pour vous sortir de là. Et votre enquête commence ainsi. Les environnements fourmillent de détails qui ne demandent alors qu’à être explorés. Chacun des objets qui composent le décor est propice à la réflexion, à l’élaboration d’une théorie et est susceptible de débloquer de nouveaux éléments venant étoffer la narration. Et c’est sans compter sur les nombreux clins d’œil présents avec, par exemple, le tapis de Shining, qui en fera sourire plus d’un.

    Un mélange d’excitation et de frustration qui s’installe

    Au fur et à mesure, on sera poussé à tester tous les éléments mis à notre disposition, même les plus insignifiants. Et on est souvent récompensé par un dialogue ou un événement. Tout ceci installe un petit sentiment d’accomplissement et d’excitation non négligeable. Mais voilà, même s’il est indéniable que Twelve Minutes dégage une certaine richesse dans ses interactions, force est de constater qu’il laisse place à une certaine frustration après quelques essais sans résultats. En effet, en débloquant des éléments, il faudra bien faire attention à les utiliser correctement, sinon il faudra commencer un nouveau cycle. Et comme chacun possède sa propre logique, je vous avoue avoir grincé des dents quand je n’avais pas utilisé un objet de la bonne manière. Mais rassurez-vous, cela apporte tout de même un côté gratifiant car chaque boucle n’est pas si vaine et vous fait progresser dans l’intrigue.

    Le titre emprunte beaucoup au point & click. Cependant, le gameplay pêche un peu à la manette, notamment avec quelques imprécisions lors des interactions. On se surprend quelques fois à effectuer une action non désirée parce qu’on a cliqué à côté. Même constat au niveau de la sélection des objets présents dans votre inventaire, tout se fait au joystick et peut se révéler un poil pénible par moments. Prenez donc bien votre temps lorsque vous effectuez une action, pas besoin de se presser au final. Si on met ces petits défauts de côté, le gameplay reste vraiment simple et accessible à tous.

    Au fur et à mesure, on finira par débloquer des éléments de dialogue, permettant ainsi de mieux comprendre ce qu’il se passe. L’avantage, c’est que le héros se rappelle des événements qui se sont déroulés et vous pourrez ainsi tester de nouvelles approches pour avancer.

    Une excellente ambiance

    L’ambiance ici est folle, la tension est omniprésente, on a envie de savoir ce qu’il se passe. Tout l’ensemble est renforcé par une bande-son qui ajoute un réel plus. Jouez au titre au calme, dans le noir, vous comprendrez où je veux en venir. On a vraiment l’impression de vivre une expérience cinématographique. C’est également sans compter sur la qualité des doublages de James McAvoy (Split, X-Men…), Daisy Ridley (la dernière trilogie Star Wars) ou Willem Dafoe (Spider-Man…) qui incarnent merveilleusement bien leurs rôles. Leur jeu d’acteur renforce vraiment l’ambiance pesante déjà bien présente et on finit vraiment par s’attacher aux différents personnages. Et si vous vous posez la question, le jeu n’est disponible qu’en version originale sous-titrée.

    Là où le titre peut éventuellement décevoir, c’est sur la qualité des animations. En effet, je vous avoue être un poil sortie de l’intrigue lorsque j’ai constaté que les protagonistes se déplaçaient avec lourdeur. On a cette impression d’avoir affaire par moments à des robots. On peut aussi noter que lorsqu’un personnage va interagir avec un objet, il disparaît un instant pour réapparaître à l’endroit où il doit se trouver. L’ensemble manque de fluidité, alors ce sont des détails certes, mais qui en 2021 pouvaient être largement corrigés.

    Côté durée de vie, comptez entre quatre et six heures pour finir le jeu. Je vois large car selon la logique et la réflexion de chacun, la progression ne se débloquera pas de la même manière. Le titre propose tout de même quelques fins alternatives, ajoutant donc une certaine rejouabilité si vous vous prenez au jeu et voulez toutes les découvrir. Les chasseurs de succès ne seront pas déçus de savoir que la complétion quand à elle, est relativement rapide, surtout si vous avez un guide sous la main.

    Conclusion

    Si Twelve Minutes propose un sans faute dans sa réalisation, son ambiance et son intrigue, force est de constater que quelques imperfections persistent. Même s’il est particulièrement gratifiant de progresser dans cet univers, un sentiment de frustration peut s’installer à force de recommencer à maintes reprises la même boucle. Son gameplay imparfait par moments et ses animations rigides ajoutent également quelques points noirs au tableau. Cependant, ce serait faire preuve de mauvaise foi de ne relever que les points faibles car Twelve Minutes réussit à installer le joueur dans une ambiance oppressante, énigmatique et qui tient en haleine. Les événements s’enchaînent et donnent envie de connaître la suite. De mon côté, j’ai tout de même passé un bon moment, en cherchant à comprendre où nous mènerait toute cette histoire. Pour rappel, le titre est disponible depuis sa sortie dans le Xbox Game Pass, alors foncez vous plonger dans cette enquête qui vaut le détour.

    Critères d’accessibilité

      Déficience Visuelle   Déficience Auditive
    Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
    Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
    N.C. Marquage des ennemis Police personnalisable
    Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
    N.C. Couleur minicarte personnalisable N.C. Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
    Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
    N.C. Option Text to speech
    Ralentissement du jeu

     

    Conditions de test

      Détails TV 4K   Jeu fourni par l’éditeur Non
      Console Xbox Series X   Temps passé sur le jeu 6 heures
      Niveau de difficulté N.A.   Jeu terminé Oui