Les Vertus du Jeu vidéo

Il y a des jours où l’on tombe sur un article qui résonne un peu plus fort que les autres et qu’on a envie de partager avec la communauté.

C’est le cas de ce papier dont j’ai demandé à l’auteur le droit d’en faire la traduction afin de vous en faire découvrir le contenu que je trouve touchant, pertinent et parfaitement en accord avec notre ligne éditoriale.

J’espère que vous apprécierez le message communiqué par Ainsley autant que moi, bonne lecture.


Les Vertus du Jeu vidéo

Le 15 juin 2018, j’étais dans mon vol retour de Los Angeles après avoir vécu six jours entraînants à mon premier E3. Je suis arrivé l’après-midi même à Kansas City, ai été fou de joie d’enlacer ma femme à l’aéroport et d’embrasser immédiatement mes deux garçons une fois arrivé à la maison. Nous avons discuté un moment et je me suis réinstallé juste avant le souper. Après avoir mangé tous les quatre, on s’est mis devant un film et mon fils cadet – 17 ans et conducteur depuis peu - nous dit qu’il part en vadrouille avec quelques amis, comme c’est le cas pratiquement chaque week-end. Ce fut la dernière fois que nous lui parlions de son vivant.

Mon fils a été assassiné le 16 juin 2018, peu après minuit. Bien que je me considère comme plutôt à l’aise à l’écrit, il m’est impossible de retranscrire l’émotion ressentie non seulement ce soir-là, mais également chaque jour qui s’est écoulé depuis. C’est un sentiment qui ne ressemble à aucun autre et je ne le souhaite à aucun parent. C’est également quelque chose que ni ma femme ni moi ne prenons la peine d’évoquer. La simple salutation que nous rencontrons tous plusieurs fois par jour « comment allez-vous ? » a été ternie à jamais. Cependant, j’ai une raison de partager cela avec vous aujourd’hui.

Je suis un joueur depuis 1982, j’avais alors 4 ans. J’ai commencé à jouer sur un Atari 2600 et une Colecovision, j’ai joué des heures et des heures sur la NES avec des amis, ai possédé une Sega Master System à 8 ans, et durant les 35 ans et plus qui se sont écoulés, j’ai possédé, collectionné, joué à plus de jeu que je ne puisse compter. Durant cette période, j’ai été impliqué dans des groupes de joueurs de tout type, rencontré des milliers de personnes de tout horizon, et créé des amitiés durables. J’ai également été témoin de la capacité du jeu à favoriser les communautés, à effacer les frontières sociétales, et à habiliter les personnes qui se sont trop souvent senties diminuées.

Vous savez, les jeux vidéo ont souvent été le sac de frappes d’un pourcentage mal informé d’une communauté en recherche d’un bouc émissaire. Quand vous avez été un Fan de cette industrie aussi longtemps que je l’ai été, vous avez été témoin de cela maintes et maintes fois. De la NES qui provoque l’arthrite au comportement violent justifié par Mortal Kombat et Grand Theft Auto, nous avons vécu ça pendant de nombreuses années. Plus récemment, L’Organisation mondiale de la santé a déclaré : « l’addiction aux jeux vidéo » comme un trouble diagnostiquable. Bien que nous devons bien sûr être concernés par les signes d’addiction à travers tous les supports, les jeux vidéo sont souvent gravement incompris. Mais ces stigmates sont réels et, que vous le réalisiez ou non, ont un impact significatif, souvent de matière négative.

En tant que communauté de joueur, nous avons la possibilité, et la prenons, de débattre de ces sujets de manière journalière. Mais nous dépensons tellement de temps et d’effort pour affirmer que le fait de jouer n’a pas d’impact négatif que nous négligeons l’effet positif qu’il apporte. Je ne parle pas simplement des désormais documentées augmentations de l’acuité mentale et de l’amélioration de la coordination œil-main (bien que cela soit bien sûr bienvenu), mais plutôt, au travers de mes années passées au sein de ses communautés, j’ai connu des personnes souffrant d’un vaste panel de problème de santé mentale, de personne en situation de handicap physique, et de personnes étant simplement en train de traverser une mauvaise passe dans leur vie. Dans chaque cas, bénin comme extrême, j’ai pu constater à quel point le jeu et notre communauté peuvent aider. C’est quelque chose dont nous devrions parler plus souvent. Alors, commençons tout de suite, en commençant par la santé mentale ; un sujet dont nous entendons de plus en plus parler quotidiennement.

Le jeu pour la santé mentale

Les problèmes de santé mentale et les désordres neurologiques touchent, selon l’OMS, 25 % des gens à un moment donné de leur vie. Actuellement, on estime à 450 millions le nombre de personnes souffrant de problèmes psychique, ce qui place ses souffrances comme la première cause d’invalidité ou de mauvaise santé à travers le monde. Il est tout naturel donc qu’un certain pourcentage de joueurs souffrent de ces mêmes pathologies. Heureusement, la pratique du jeu vidéo a été démontrée comme étant capable d’assister de manière positive dans de nombreux domaines reconnus comme compliqués.

Dans une étude citée par Le Docteur Peter Gray et publiée dans Psychology Today, il a été démontré que des enfants jouant régulièrement montrent non seulement une amélioration de leurs aptitudes cognitives et créatives, mais bénéficient également de meilleure capacité émotionnelle dans le sens ou ils sont mieux préparés à gérer des événements stressants, de colère et de peur en fonction des situations auxquelles ils ont été exposés en jouant. Cela peut avoir un effet positif durable sur leur vie, des études complémentaires démontrant que ces enfants ont souvent de meilleurs résultats au lycée et dans leur carrière sur le long terme.

En outre, des personnes de tous âges souffrant de dépression, un groupe large et croissant d’individus peut également trouver du réconfort dans le jeu vidéo. Dans un article d’Isabela Granic, professeure à l’institut de science comportementale des pays bas, elle démontre six méthodes grâce auxquelles les jeux vidéo peuvent souvent améliorer la santé mentale. Un aspect qui, je trouve, et à souligner, est la simplicité de son accessibilité pour les enfants :

Approximativement 80 % des jeunes qui devraient recevoir de soins pour leur santé mentale n’en reçoivent aucun. Ceux qui sont le plus dans le besoin ont de la difficulté à intégrer des programmes de par leurs situations géographiques ou sociales. Le coût est également une barrière prévenant l’accès à des soins pour une frange de la population. Cela va sans dire que le coût d’un jeu vidéo et invariablement moindre que celui d’une session de thérapie dans une clinique pour soins psychique, ou le coût nécessaire à démarrer et entretenir un tel programme dans un établissement scolaire. Les jeux sont facilement accessibles, en ligne ou au travers d’un magasin, et peuvent être utilisés par des enfants, des adolescents et des familles quand elles le souhaitent, à la maison comme sur leurs tablettes ou téléphones portables.

Le Jeu vidéo pour la communauté

Mon aspect favori du jeu est probablement le fait que ce soit un merveilleux égaliseur. Alors que la société évolue et progresse continuellement, elle continue à produire des fanatiques, sexistes, racistes et pleins d’autres formes de discrimination. Bien que je ne prétende certainement pas que les jeux vidéo sont une réponse à ce problème intemporel, ils rassemblent les gens qui n’auraient pas eu de point commun autrement. Au travers de mes nombreuses années passées au sein de communautés de joueurs, il y a toujours eu un élément commun à chacun : le jeu, et seulement le jeu. Peu importe à quoi vous ressembliez, d’où vous veniez et par quel parcours professionnel vous étiez passé. L’important était votre amour du (des) jeu(x). Des LANs aux salles d’arcades, des conventions aux tournois, cela a toujours été le cas, et à mon opinion ça l’est encore aujourd’hui. Il suffit d’un voyage à un Comic-Con ou à une compétition de joueurs pour s’apercevoir du melting pot culturel et de l’esprit communautaire des participants.

Le jeu vidéo à rassemblé les communautés durant des annéesEn extrapolant, le multijoueur en ligne rassemble des centaines de millions de personnes dans l’industrie d’aujourd’hui. Bien que certains diront que cela a tendance à faire ressortir le pire chez un certain nombre de joueurs, ce avec quoi je suis d’accord, je rétorquerais que ce n’est qu’un aspect sommaire. En réalité, cela a permis à une échelle plus large que jamais de rassembler des personnes de toutes les couches de la société.

À l’instant où vous jouez à Call of Duty, World of Warcraft, Minecraft, Fortnite ou n’importe lequel des milliers de titres jouables en ligne, vous êtes susceptible de jouer avec un autre être humain avec lequel vous n’auriez pas eu de contact en dehors du jeu. Je crois que c’est un des aspects sous-estimés de l’industrie qui devrait être salué. L’intérêt commun a toujours rapproché les humains, mais l’échelle à laquelle le jeu vidéo a accompli cela est sans communes mesures. Et, merci aux efforts récents en matière d’accessibilité, cet aspect continuera à se renforcer.

Le jeu signifie autant l’amour et la passion chez certaines personnes qu’il ne le signifie pour d’autres qui, pour cause de conditions physiques échappant à leur contrôle, n’ont pas la possibilité de pratiquer leur loisir de manière conventionnelle. Heureusement, un effort croissant a été entrepris afin d’améliorer l’accessibilité aux jeux vidéo pour les joueurs souffrant de tels handicaps physiques. Des œuvres de charité telles que Able Gamers et Special Effect se sont dévouées à proposer au joueur en situation de handicap, des moyens de pouvoir profiter des jeux que nous aimons et connaissons tous. Même une compagnie aussi importante que Microsoft a reconnu la nécessité d’une meilleure accessibilité, ce qu’ils ont démontré en 2018 en présentant le Xbox Adaptative Controller.

Le XAC a été conçu pour accueillir un large choix de périphérique d’entrées, ouvrant ainsi la voie pour que les joueurs souffrant de handicap puissent profiter de leurs jeux favoris, ce parfois pour la toute première fois ! Le périphérique a reçu le prix de la réalisation exceptionnelle au Golden Joystick Awards et a été plébiscité par toute l’industrie.

 

Le jeu vidéo pour la bonne cause

J’ai déjà mentionné la communauté des joueurs à de maintes reprises. Je l’ai fait pour des raisons qui paraîtront évidentes pour les personnes en faisant parties, mais qui peuvent être difficile à comprendre de l’extérieur, laissez-moi essayer de vous expliquer.

Les joueurs, comme je l’ai précisé en amont, ont été stigmatisés durant de longues années. Comme dans la plupart des groupes partageant un intérêt commun de niche au sein de la société, une mentalité « nous contre eux » à commencer à se manifester. Quand on parle de personnes qui apprécient les jeux vidéo, les adultes particulièrement, il y a toujours eu cette tendresse pour les autres qui ont partagé le même intérêt envers ce loisir. Bien que le jeu vidéo ait pris de l’ampleur et a gagné immensément en popularité durant ces vingt dernières années, cet esprit a persisté au sein de la communauté. c’est un fait notable qui en ressort, ce besoin inhérent de se soucier les uns des autres et d’aider ceux qui sont dans le besoin.

Le Projet Go Kart de Gamers Outreach propose des sorties pour les enfants qui sont en séjour long à l’hôpital.

Il est difficile d’obtenir des chiffres exacts, mais une chose est certaines, les joueurs récoltent chaque année une quantité substantielle de dons pour des causes humanitaires. Il y a tellement d’organisation et de compagnies caritatives que je ne souhaite pas en oublier au profit d’une autre, mais elles se sont unies pour avoir un énorme impact pour les nécessiteux à travers le monde. Non seulement les joueurs génèrent une quantité généreuse de dons au travers du streaming, mais beaucoup de ces compagnies ont elles-mêmes été fondées par des joueurs. Lorsque l’on s’y penche de manière générale, on estime que plus de 46 millions de dollars ont été générés pour des œuvres de charité en 2018. Afin de mettre ce chiffre en perspective, La Major League Baseball a fait des donations à hauteur de 44 millions en moyenne annuelle entre 2010 et 2012. Gardez à l’esprit que c’est également un des aspects du jeu vidéo qui voit ça tendance grossir année après année.

Le Jeu vidéo comme échappatoire

En plus d’aider les personnes qui luttent contre leurs handicaps physiques ou mentaux, le jeu vidéo peut aider les gens à supporter leur vie quotidienne, ce qui est devenu la raison de cet article. À la fin de la journée, nous sommes tous humains, ainsi fait que nous gérons tous un spectre d’émotions. La déception, les peines de cœur, la colère, la tristesse et tout plein d’autres expériences émotionnelles qui nous impactent tous à différents moments de nos vies. Nous cherchons souvent une échappatoire ; quelque chose qui nous aiderait à nous libérer nos vies et de cette influence négative qui occupe notre esprit. Les jeux vidéo sont justement la réponse pour un grand nombre d’entre nous, et, comparés à d’autres moyens d’évasion, sont souvent moins onéreux ou moins dangereux.

À la suite à la perte de mon fils, je me suis retrouvé dénué de motivations. De nature hyperactive depuis des années, ce changement fut une sensation étrange, c’est le moins que je puisse dire. Lentement, alors que j’essayais de me retourner dans une routine journalière, j’ai recommencé à jouer. Mais cette fois-ci, j’y ai trouvé une forme d’amusement différente en le faisant. Étant quelqu’un qui adore jouer à des jeux multijoueurs avec des amis, c’est devenu un exutoire pour moi. Ça a toujours été un moyen de garder le contact avec des amis tout en rigolant, mais c’est devenu bien plus depuis. C’est un moyen pour moi de retrouver la joie, ne serait-ce que pour un court instant, sans que rien ne change. Pour moi, et pour les millions d’autres joueurs qui partagent des sentiments similaires à cause d’obstacle rencontrés dans leurs vies, c’est une qualité du jeu vidéo qui n’a pas de prix.

Mon sanctuaire

Comparés à d’autres formes de divertissement, les jeux vidéo ont également permis de surpasser l’évasion sous la forme d’avatar. Alors que beaucoup d’entre nous ont grandi en admirant tels films ou livres tout en vivant par procuration au travers de personnages que nous avons regardés ou lus, nous sommes à un moment dans le jeu vidéo ou nous pouvons créer et contrôler ces personnages. Et nous faisons souvent cela accompagné d’autres personnes à travers le monde, si nous le désirons. Peut importe ce que vous êtes, d’où vous venez ou de la condition dont vous souffrez, vous pouvez créer et être ce personnage que vous avez toujours rêvé d’être sans aucune restriction. Et le plus prometteur c’est que cette capacité n’en est qu’à ses prémices. Il est certain que cela évoluera et s’élèvera dans les années à venir vers des hauteurs que peu d’entre nous arrivent à envisager.

En résumé

Si cela n’était pas encore tout à fait clair, j’aime les Jeux vidéo et ce qu’ils sont capables de proposer. Je les ai aimés depuis le moment où j’ai posé mes mains sur un Atari2600 et ce sera le cas jusqu’à la fin. Chaque année, de nouvelles personnes découvrent ce support et, bien qu’il nous semble que le jeu vidéo soit partout, j’ai vraiment l’impression que cela ne fait que commencer. Les Jeux vidéo ont la capacité de transcender les âges, les races, les genres, les religions, les emplacements et les classes. Ils peuvent être appréciés partout, pratiquement ont n’importe quel moment et présentent des expériences uniques que seul ce média peut proposer.

La capacité des Jeux vidéo à dépasser tant de limites et remarquables et je crois que l’extraordinaire effort entrepris pour l’inclusion devrait être célébré. Notre communauté est à sa meilleure quand nous prenons soin de nos semblables et nous avons tous la capacité d’avoir un impact positif envers les autres. Si un jour vous entendez quelqu’un exposer les dangers du Jeu vidéo, s’il vous plaît, Instruisez les !

Addendum

Voici quelques références au cas ou vous souhaiteriez en apprendre plus concernant le lien entre les troubles de santé mentale et le Jeu, ainsi que l’accessibilité au Jeu vidéo.

Vous trouverez un excellent sommaire d’études sur le lien entre le jeu et le bien-être mental ici

Vous trouverez une étude Cornell sur les caractéristiques et les motivations des joueurs en situation de handicap dans les jeux numériques .

En sus, la Conférence sur l’accessibilité au Jeu aura lieu le 18 mars à San Francisco, sponsorisé par Microsoft, Ubisoft et L’ESA. Vous trouverez de plus amples informations ici.

Finalement, 2018 a été ma première année en tant que participant à ExtraLife et cela a été un plaisir absolu. Mon But était de récolter 1000 $ sur l’année et j’ai fait un excellent départ avec l’événement PUBG en début d’année en récoltant plus de 500 $, malheureusement, je n’ai participé qu’une fois dans la deuxième partie de l’année. Néanmoins, je suis arrivé à un total de 736 et je planifie de jouer plus souvent en 2019.

Si vous diffusez ou souhaitez participer à des actions caritatives. Je vous le recommande grandement. Mon profile : Porshapwr on ExtraLife.


Et les associations francophones?

Si certains d’entre vous ce sont senti concernés, ont étés touchés par ce message et souhaitent aider ou être aidés, voici quelques adresses utiles de ce côté-ci de l’océan:

Cap Game facilite l’accès aux jeux vidéo pour le public en situation de handicap

Handigamer, associations qui crées des adaptation de manettes de jeu vidéo pour les joueurs à motricité réduite

ludociels pour tous créateur de jeux vidéos à vocation sociale du côté de nos amis québécois

Dans la famille Xbox depuis 2003, accroc au Gscore et Nintendophile repenti. Vous le croiserez souvent en groupe sur le Xbox Live !

11

  1. Super texte ! Merci pour la traduction. J’ai décelé une ou deux phrases qui étaient pas très claires à la lecture mais sinon c’est impec. Merci d’avoir pris le temps de le traduire et de nous le partager.

    • Il y a deux passages qui m’ont posé des soucis d’adapation donc je veux bien te croire. Fait moi savoir quels passages en DM et je vais regarder avec les potos pour en améliorer le sens.

  2. Juste wouah…! C’est tellement vrai ! Ça donne à réfléchir. Très beau texte.

  3. Good Job ;-)

  4. Vraiment très réfléchi et traduit de manière très méticuleuses. Bravo El Perplexo!

  5. Si le texte vous as plu, je vous encourage à glisser un mot a l’auteur sur son twitter: @Porshapwr car c’est à lui que tout cela revient et qui mérite la solidarité de la communauté ! Merci

  6. Merci pour la découverte et la traduction.

  7. Un très beau texte ! Emotion au moment de le lire aussi bien en VF qu’en anglais ! L’auteur rédige de très beaux textes à découvrir via son compte Twitter ! Une belle découverte qui va bien au-delà du jeu vidéo manette en mains ;)

    • y a des fois ou j’aimerais bien pouvoir mettre des likes sur nos commentaires ;) merci DIane

  8. Tellement rare que le jeu vidéo soit valorisé et non le contraire… pas plus loin que ce matin des collègues critiquaient les jeux vidéo comme une addition pire que la cigarette et l’alcool… j’attends qu’on trouve des valeurs utiles à ces deux addictions.

Vos réactions

Mot de passe oublié