crossfirex_no_logo

CrossfireX

4K Ultra HD Enhanced Xbox One X Exclusivité Xbox Xbox One

Preview – CrossfireX, tu vas la prendre ta cartouche ?

CrossfireX est le nouveau FPS de Smilegate qui débarquera en exclusivité sur Xbox en 2020. Bien connu des joueurs PC, où la licence cumule plus de 650 millions de joueurs, il avait fait une première apparition remarquée durant l’E3 2019. À l’occasion de la bêta ouverte qui débutera ce jeudi, on a pu y jouer en amont pour vous livrez un premier aperçu.

FPS old-school, un CS-like sur console

Pour rappel, CrossfireX proposera une expérience à la première personne. Le modèle free-to-play étant à la mode, c’est vers celui-ci que le jeu se tourne. D’un côté nous avons Global Risk qui emploie des vétérans de puissantes forces armées abusant des technologies avancées afin de lutter pour l’ordre, et la sécurité. De l’autre, nous avons Black List, qui collabore avec des mercenaires endurcis formés aux tactiques de guérilla luttant pour déstabiliser les régimes oppressifs au nom de la liberté. Vous avez le choix entre ces deux camps.

Durant cette bêta, seules trois cartes étaient disponibles, une pour chaque mode de jeu. En effet, CrossfireX propose les classiques Recherche & Destruction et Capture de Drapeau, mais aussi une variante dite Spectre. Dans ce dernier au gameplay asymétrique, les deux factions s’opposent. D’un côté les joueurs sont armés comme d’habitude, de l’autre ils doivent se battre avec leur arme de corps à corps. Cependant, ceux devant poser le C4 doivent le faire avec leur couteau mais disposent d’un camouflage actif. Heureusement, ils restent relativement bien visibles.

crossfirex-screenshot

Man down, man down !

Les affrontements ont lieu en huit contre huit. Les cartes sont plutôt intimistes, si l’une d’elles se joue exclusivement en extérieur, les deux autres alternent avec l’intérieur. Black Widow rappelle fortement dans sa configuration l’emblématique de_dust2 de Counter-Strike ; GR Tower apporte un environnement moderne de quartier d’affaires ; et enfin Laboratory joue la carte futuriste du complexe scientifique. Globalement, les différentes structures sont jolies, les textures plutôt fines et l’ensemble est très cohérent, sublimé en 4K. Autre point très appréciable, le jeu tourne en 60 images par seconde. Une fluidité qui apporte un réel plus pour un shooter qui requiert une grande précision. Quelques bugs d’affichage et freezes en début de parties sont également présents.

CrossfireX-beta-serpent

L’une des particularité du jeu est son système de points d’attributs. Vous gagnez en effet deux points d’attributs par grade de maîtrise. Ces points peuvent être dépensés en plusieurs catégories. Ils vous accorderont des bonus passifs tels que une vitesse de déplacement accrue, plus de munitions, une régénération de santé hors combat, etc. N’ayez crainte, vous pouvez ajouter ou retirer des points à votre convenance. Cela permet de coller au mieux au style de gameplay que vous préférez. Un autre point qui le rend différent de son aîné est l’absence de système d’économie in-game. En effet, vous pouvez changer de configuration d’arsenal à chaque début de manche sans contrainte.

CrossfireX-beta-fountain

Concernant le gunfight, il est nerveux et efficace. Toutes les armes ont un bon ressenti manette en main, si ce n’est un recul un peu trop important sur l’AK-47. Par contre, l’équilibrage de celles-ci est à revoir. Le fusil de précision est effectivement beaucoup trop puissant. Quelque soit l’endroit où vous prenez le tir, vous êtes assuré de mourir en une balle. Un autre point qui mérite d’être corrigé est l’animation sur les grenades. Celle-ci est trop lente et manque cruellement de précision ce qui est un comble dans ce type de jeu. On notera aussi un souci avec le phénomène de spawn kill. En effet, sur la capture de drapeau de GR Tower, si vous rushez le camp adverse, vous pouvez facilement éliminer l’escouade ennemie en continu, les lieux de réapparition ne changeant pas. On espère que ce point sera corrigé dans la version finale du titre.

CrossfireX-beta-camionnette

Une formule en demi-teinte ?

En résumé, CrossfireX se présente comme une expérience agréable s’adressant aussi bien aux joueurs traditionnels de shooter mais aussi aux adeptes d’un gameplay plus moderne. Cependant, il n’apporte pas de réelles nouveautés significatives pour abandonner les autres ténors du FPS que sont les Call of Duty ou Apex Legends. Toutefois, son mode solo développé par Remedy nous intrigue fortement et on continuera à suivre l’évolution du titre avant sa sortie.

Vos réactions

Mot de passe oublié