Pacer-2

Pacer

4K Ultra HD Xbox One

Avis – Pacer, le digne successeur de WipeOut?

Anciennement connu sous le nom Formula Fusion, Pacer,  le nouveau jeu de R8 Games, s’est montré à nous à l’occasion de la gamescom 2019. Réalisé par d’anciens membres du studio Psygnosis (le studio créateur de WipeOut), le jeu nous met aux commandes de vaisseaux futuristes anti-gravité, dans des courses ultra rapides opposant 10 équipes différentes où tous les moyens sont bons pour remporter la victoire. Le jeu s’apparente tellement à WipeOut que nous sommes nombreux à croire que Pacer aurait même pu être une suite de celui-ci. Alors, Pacer est-il aussi amusant que WipeOut? C’est ce que nous allons vous expliquer.

Pacer-1

Un gameplay qui rappelle vraiment WipeOut

Comme nous venons de le dire, Pacer est réalisé par d’anciens développeurs de WipeOut et à ce titre, le jeu de R8 Games reprend bon nombre de caractéristiques de son illustre aîné. Soyons clairs, tout ici nous fait penser au jeu de Psygnosis : vaisseaux anti-gravité équipés d’armes, apparence des vaisseaux, aspect des tracés,…

Le gameplay est toujours centré autour de la maîtrise du véhicule. En effet, lancés à plusieurs centaines de kilomètres par heure, votre but est de réussir à gagner la course en évitant les nombreux pièges du tracé, ou tout simplement de vous manger les murs. Ce dernier point est d’ailleurs tout particulièrement ardu. Dans Pacer, les vaisseaux déboulent à des vitesses très élevées (le décor défile donc à une vitesse folle) dans des circuits parfois très étroits, et ont une grande tendance à chasser de l’arrière. En effet, la maniabilité est vraiment exigeante et dans les catégories de vaisseaux les plus hautes. En résumé, la plupart du temps, on le passe à foncer puis à lever le pied et/ou utiliser les aérofreins pour ne pas se crasher, ce qui donne un rythme saccadé aux courses. Même avec de l’entrainement, le jeu peut parfois sembler un peu difficile. On ne saurait que trop recommander de concourir dans des divisions inférieures pour pouvoir profiter au mieux de ce que le titre a à offrir au niveau du gameplay et de ne pas être dans un état perpétuel de frustration. En outre, cette prise en main nous a permis de juger que le choix des boutons pour les différentes commandes n’est pas très ergonomique car par exemple on se retrouve avec 2 boutons proches pour l’accélération (“A”) et le boost (“X”), ce qui n’est vraiment pas pratique.

Les vaisseaux sont répartis en 5 catégories possédant toutes des attributs différents en matière d’accélération, de freinage ou encore de maniabilité. La personnalisation sera au coeur du jeu également, avec de nombreux skins à débloquer pour personnaliser son vaisseau à sa guise, en plus de ceux des 10 équipes de base, mais aussi grâce à la modification de l’apparence de l’appareil. Toutefois, sur ce point il faudra prêter un oeil attentif aux caractéristiques de chaque pièce car chacune des améliorations apporte son lot d’avantages, mais également d’inconvénients.

Gameplay-Pacer-1

Mais un jeu qui s’en démarque tout de même

Même si beaucoup d’éléments (certains même troublants) font beaucoup ressembler Pacer à WipeOut, le titre de R8 Games montre bien qu’il s’en distingue et que les anciens développeurs de Psygnosis ont su rebondir pour proposer un tout nouveau jeu de course futuriste. Tout d’abord, alors que dans WipeOut les armes se récoltaient sur la piste, dans Pacer c’est dans le garage avant la course que vous décidez de l’armement de votre vaisseau. Celui-ci se compose toujours de 2 armes, une offensive et une défensive, disposant d’un nombre limité de munitions. Sur la piste, vous pourrez récolter 2 types de bonus : Des munitions pour vos armes d’une part, de la santé pour régénérer votre bouclier, d’autre part.

Les chocs que vous subirez entameront dans un premier temps la “barre de vie” de votre bouclier avant de faire de même avec la santé de votre vaisseau. Ainsi, si vous subissez de trop nombreux choix contre les parois et/ou d’attaques de la part des autres concurrents, c’est le crash qui vous attend. De plus, vous trouverez des turbos qui vous permettront de bénéficier d’une puissante accélération momentanée.

Pacer-Arme-Offensive

De nouveaux modes de jeu

Lors de notre courte prise en main du jeu à la gamescom 2019, nous n’avons eu accès qu’au mode Course Unique. Toutefois, il nous a été confirmé par les développeurs que le jeu bénéficiera d’un mode Campagne sans plus de précisions actuellement. De même, pour ceux souhaitant simplement admirer l’esthétique du jeu sans participer aux courses, un mode Spectateur sera disponible dans l’ensemble des modes.

Enfin, sur le site officiel du jeu, nous pouvons même trouver la mention d’un mode baptisé Storm, décrit comme une sorte de mode battle royale adapté à ce type de jeu. Il sera d’ailleurs intéressant de le voir plus en détails au moment de la sortie du jeu.

Pacer-Graphismes

Des prestations graphiques convaincantes

Ce qui nous a particulièrement bluffé, c’est la capacité du jeu à pouvoir fournir un gameplay vraiment nerveux sans jamais être dépassé. En effet, celui-ci n’a jamais semblé s’essouffler et tournait de façon constante en 4K à 60 images par seconde malgré la richesse des décors. Tout est d’une fluidité remarquable combinée à des graphismes vraiment beaux et détaillés. Disons-le clairement, en l’état actuel des choses, le studio modeste qu’est R8 Games fournit une prestation très convaincante.


Premier verdict

Véritable petite surprise de la gamescom, Pacer est un jeu qui nous a fait une vraie bonne impression. En effet, malgré le fait que le milieu des courses futuristes n’étant plus trop à la mode depuis pas mal d’années, Pacer arrive tout de même à délivrer une copie de grande qualité avec un gameplay éprouvé et qui a déjà su faire ses preuves par le passé, à l’époque de son illustre aîné WipeOut. Nous n’avons pu faire que des courses simples face à des IA,  mais il nous tarde de découvrir davantage sur ce jeu qui espérons-le, sera à la hauteur de nos espérances. A l’heure actuelle, aucune date de sortie n’a encore été dévoilée.

Tel un chasseur traquant sa proie, je suis toujours à la recherche de nouveautés de l'actualité JV pour les partager, quelle que soit la plateforme.

4

  1. Fucking day one!

  2. J’avais joué il y a peu de temps sur PC à son concurrent direct : Redout. Et il faut avouer que question sensation (et souvenirs comme pour beaucoup vis à vis de Wipe Out !) c’était pas mal ! A voir, à voir.

  3. Trop de jeux en cours mais je dois avouer qu’il est bien fun celui ci

  4. Je suis très curieux de ce nouveau jeu. On va surveiller son entrée dans le game pass! Lol

Vos réactions

Mot de passe oublié