Test – ASTRO AQUA KITTY, un chat dans l’espace retombe-t-il toujours sur ses pattes ?

Quatre ans après la sortie d’AQUA KITTY UDX sur nos Xbox One, le studio Tikipod remet le couvert avec sa suite. Cette fois, dans le bien nommé ASTRO AQUA KITTY, notre bande de chats se retrouve dans l’espace. Et dans l’espace, personne ne les entendra miauler (et c’est pas plus mal). Et au passage, quelqu’un peut prévenir les développeurs que ce n’est pas la peine de mettre le titre de son jeu TOUT EN MAJUSCULES ?

Un sous-marin ?

Avant de commencer, quelques précisions : comme vous aurez pu le ressentir en lisant les lignes précédentes, je ne porte pas les chats dans mon cœur. Je fais partie de la team chien et du CCC (le Comité Contre les Chats). J’essaierai cependant de rester le plus objectif possible. Et deuxième chose, je n’ai pas joué au premier volet. Donc il n’y aura aucune comparaison de faite avec ce dernier.

Mais revenons plutôt sur ce qui nous intéresse : ASTRO AQUA KITTY est un mélange assez réussi entre un RPG et un shoot’em up. En démarrant une nouvelle partie, vous devrez sélectionner votre personnage ainsi que votre coéquipier parmi une liste de huit, chacun ayant ses spécificités et bonus. Après quelques dialogues peinant à nous immerger dans une histoire anecdotique, les choses sérieuses commencent.

Aux commandes d’un sous-marin,… Quoi ? Quelque chose ne va pas ? Un sous-marin, tout à fait. Dans l’espace. Oui. Alors, en fait, on sait pas trop s’il y a de l’eau sur Mars, mais à l’intérieur des météorites, c’est scientifiquement prouvé. Un peu de culture, que diable ! Alors, arrêtez de m’interrompre avec vos questions.

Dans l’espace ?

J’en étais où, moi ? Oui, le sous-marin. Vous allez donc contrôler cet engin dans huit niveaux différents. Chacun étant assez vaste avec une construction rappelant rapidement un Metroidvania. Comprenez par là que vous aurez des missions à accomplir, mais aussi des quêtes annexes, qui seront données par des PNJ disséminés çà et là. Collecter des ressources, abattre des ennemis, sauver des personnages, récupérer des objets, etc. Les objectifs sont plutôt variés et vous obligeront parfois à effectuer plusieurs allers-retours.

Au niveau de la maniabilité, quelque chose frappe rapidement : vous pouvez tirer à gauche ou à droite. Et c’est tout. Impossible de viser verticalement. Il va alors falloir éviter les nombreux projectiles et trouver un bon axe de tir pour toucher vos ennemis, et ce sera parfois assez délicat. S’il y a quelque chose que le titre réussit avec brio, c’est la courbe de difficulté. À chaque début de niveau, on sent que les ennemis font plus mal et qu’on subit plus de dégâts.

Heureusement, c’est là où le côté RPG du titre viendra vous sauver la mise. Déjà, en tuant des ennemis, vous engrangez des points d’expérience, qui vous feront monter de niveau. À chaque palier, vous pourrez améliorer votre sous-marin en échange de pierres précieuses récoltées dans les lieux que vous explorerez. Enfin, vous trouverez de l’équipement et pourrez même en acheter dans les différents points de sauvegarde, faisant aussi office de boutique.

Après, qu’on se le dise, ça flotte toujours…

Les équipements en question peuvent être des armes ou des modules à installer sur votre vaisseau. S’il en existe des dizaines avec leurs propres statistiques, vous ne pourrez équiper que deux armes et quatre modules. Oui, il faudra faire des concessions.

Et en parlant de concessions, le public francophone devra en faire puisque ASTRO AQUA KITTY est intégralement en anglais. De plus, si la direction artistique est assez jolie avec son aspect de dessin-animé, la technique ne suit pas toujours. C’est flagrant lors des affrontements de boss, où le jeu galère d’une façon magistrale, avec une série de freezes pouvant durer plus de dix secondes. Incroyable ! Et pourtant, je joue sur une Series X. Voyez plutôt :

NOTE : Une mise à jour est maintenant disponible et corrige le souci technique évoqué juste au-dessus. Après avoir vérifié tout ça, je suis en mesure de confirmer qu’à présent, tout est fluide !

Toujours dans le rayon des défauts, il faut souligner la répétitivité de la musique. Si elle diffère selon le niveau, elle tournera en boucle du début jusqu’à la fin. Et comme on passe facilement une heure par niveau, j’ai eu souvent tendance à baisser le son du jeu car je la trouve particulièrement agaçante… En parlant de durée de vie, le titre vous occupera pendant une dizaine d’heures si vous cherchez à découvrir la totalité de chaque niveau, un petit peu moins sinon.

Conclusion

ASTRO AQUA KITTY est une bonne surprise. Le mélange de shoot’em up et de RPG fait mouche, le contenu est au rendez-vous et la difficulté est bien dosée. Malheureusement, le titre collectionne quelques tares qui pourraient rebuter : des musiques répétitives, une histoire anecdotique, des problèmes techniques pendant les boss, et le tout n’est pas traduit. Si ces quelques points ne vous effraient pas, je pense que les 15 euros demandés valent le coup.

 

Critères d’accessibilité

Déficience VisuelleDéficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée)Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

Détails TV4KJeu fourni par l’éditeurOui
ConsoleXbox Series XTemps passé sur le jeu10 heures
Niveau de difficultéN/AJeu terminéOui

 

+ Les plus

  • L'aspect RPG
  • La difficulté bien dosée
  • Les objectifs et les équipements variés
  • Une durée de vie correcte
  • La DA plutôt jolie
  • Des niveaux vastes

- Les moins

  • Les musiques répétitives
  • L'histoire anecdotique
  • Tirs horizontaux uniquement
  • Les environnements se ressemblent
  • Tout en VO

Vos réactions

Mot de passe oublié

Inscription