Bleed 2

À une époque, pas si lointaine (ou est-ce le temps qui passe trop vite?), les Shoot’em’up contrôlaient le monde, puis vinrent les jeux de plateforme, et enfin la fusion des deux : le Run & Gun… enfin en tout cas c’est comme ça que je l’ai vécu, car qui du Contra-like ou du Gradius-like est né en premier ? J’ai la flemme de regarder sur Wikipedia donc on va dire que ça fait partie des mystères de l’univers.

DU OLD SCHOOL NEW SCHOOL

Bref, le Run & Gun : Contra, Metal Slug, Gunstar Heroes (pour ne citer que mes références), des titres majeurs de l’histoire du jeu vidéo qui ont tous apportés un petit truc en plus à ce genre que j’aime tant. Alors en jouant à Bleed 2 ma mémoire a fait son job et a fait remonter pas mal de souvenirs de ces jeux mythiques, des passages cultissimes dont le titre de Bootdisk Revolution est un parfait hommage.

Mais les inspirations de Bleed 2 ne s’arrêtent pas seulement aux genres dont il emprunte les codes. Des patterns dignes d’Ikaruga, du Bullet Time façon Max Payne ou renvoyer un missile à coup de sabre comme Raiden dans Metal Gear Rising, c’est faisable dans Bleed 2.

Que l’on soit bien d’accord, Bleed 2 ne se contente pas d’être un melting pot de bonnes idées déjà exploitées ailleurs ! Non, il prend ces idées, les met dans une marmite, ajoute une bonne dose de Redbull et en fait un jeu grandiose doté d’un gameplay précis accompagné d’une bande son survitaminée qui a le mérite de toujours coller parfaitement à l’action.

STORY MODE

Vous êtes Wryn, vous venez de sauver le monde (dans Bleed premier du nom)  et en bonne héroïne qui se respecte vous passez vos journées devant la console. Malheureusement, comme vous le savez surement, quand on se retrouve au calme devant un bon jeu il se passe souvent un truc bien lourd pour vous faire sortir de votre bulle (coupure d’électricité, bébé est malade ou faut sortir pour porter les courses…). Dans le cas de Wryn, l’élément déclencheur c’est l’arrivée des sbires de Valentine, la grande méchante du jeu, mettant le bordel en ville pour vous faire sortir de votre après-midi gaming. Pas cool !

UN GAMEPLAY QUI FRISE LA PERFECTION

Mais attardons nous un peu sur le jeu et son gameplay. Pour commencer, quatre modes sont proposés :

Histoire (tout est dans le titre…)

Arcade (une seule et unique vie pour finir le jeu)

Sans fin (enchaînement de niveaux aléatoires jusqu’à ce que mort s’en suive)

Défi (le mode bordel, choisissez 3 boss et bonne chance!)

Pour venir à bout de ces modes, Wryn, possède quelques atouts qui, une fois maîtrisé, rendent le jeu ultra jouissif.

Tout d’abord, les bases. Vous déplacez Wryn avec le stick gauche et tirez avec le stick droit en visant dans la direction choisie. Pour le moment rien de novateur mais cela devient déjà plus intéressant quand l’utilisation du katana entre en jeu. En effet, les ennemis ont deux types de tirs, les jaunes et les roses, les premiers sont a éviter, quand aux seconds il est possible, toujours avec le stick droit, de les dévier ou des les renvoyer directement sur les ennemis avec votre lame !

La gâchette RT sert a sauter, une deuxième pression et Wryn planera quelques secondes ce qui permettra d’esquiver les patterns ennemis qui rappelleront les meilleurs danmaku a certains. Une pression sur LT et le temps sera ralenti, vous pourrez alors esquiver les tirs plus facilement ou maximiser vos dégâts sur les ennemis les plus résistants.

Pour finir, le bouton A permet de prendre la pose… Loin d’être anodin, cette touche sert l’essence même du jeu : le scoring. Et oui, en bon jeu Old School, l’intérêt n°1 de Bleed 2 est le scoring, sans lui le jeu se termine en plus ou moins une petite heure. La force du jeu est donc là, son gameplay est suffisamment addictif pour que le joueur ai envie d’y revenir pour réaliser les prouesses les plus classes, le plus rapidement possible, histoire d’obtenir la note S.

Run & Gun oblige, les choses ne seront pas faciles, pas moins de 25 boss répartis sur 7 niveaux tenteront de vous arrêter, mais avec un peu de volonté et une maîtrise parfaite des capacités de notre héroïne, Valentine et ses soldats ne feront pas long feu.


Bleed 2 est le genre de petit jeu qu’on lance entre nos grosses sessions gaming pour se faire une partie rapide. Sauf que l’on se rend compte que nous y sommes encore quelques heures après… Car on sait qu’il y a moyen d’améliorer son score sur tel ou tel passage. C’est aussi la version moderne d’un genre qui existe depuis quasiment aussi longtemps que le jeu vidéo tout en apportant les avantages des jeux modernes (sauvegardes, check points…). Un jeu a posséder tout simplement.

+ Les plus

  • Action toujours lisible
  • Gameplay d'une précision chirurgicale
  • Bande-son aussi survoltée que le jeu

- Les moins

  • Fait mal au pouce droit !
  • On ne peut pas se baisser
  • La note D
8

MechaSokoj est un Sega-sexuel devant l’éternel et a donc migré naturellement vers la Xbox à la mort de maître SEGA. Il y a retrouvé le côté Gaming adulte et gros gamer si cher à la firme du hérisson bleu.

1

  1. À faire prochainement :)

Vos réactions

Mot de passe oublié