Test – Deliver Us The Moon, I am a Space Cowboy !

Voir sur le Microsoft Store

Qui n’a jamais rêvé de devenir un astronaute ? Sentir le frisson de ces premiers aventuriers quittant le plancher des vaches, pour découvrir ce qui se cache dans l’espace inconnu, au-delà de notre vision de simple Terrien. C’est pour moi un réel plaisir de rejoindre le panthéon de ces héros grâce à ce titre et je vais prendre plaisir à vous expliquer pourquoi dans le test de Deliver Us The Moon.

Test réalisé à 900 000 pieds d’altitude par Spirco.

Dans l’espace, personne vous entend kiffer 

Dans un avenir merdicoproche, la Terre est à bout de souffle, au bord du précipice. Ses ressources sont épuisées et c’est pas faute d’avoir été prévenu par le prophète Jean-Claude il y a 20 ou 30 ans de ça. Heureusement les scientifiques hyper productifs quand on est dans la mouise, trouvent une nouvelle source d’énergie exploitable, l’hélium 3. Problème, cette nouvelle denrée ne se trouve que sur la lune et nécessite la colonisation de celle-ci.

Mais rien n’arrête l’humanité, qui déploie toute les ressources nécessaires à ce projet. Tout se passe bien pendant une décennie et du jour au lendemain, plus rien, plus de contact avec la terre et plus d’hélium 3 non plus. C’est là qu’intervient notre personnage qui sera chargé d’aller voir ce qu’il se trame là-haut et rétablir la liaison à notre bonne vieille terre en perdition, dans l’ultime fusée disponible. 

Rencontre d’un jeu sans type 

Deliver Us The Moon est un jeu d’enquête/aventure alternant entre la première et la troisième personne, où l’on avance en interagissant avec son environnement, d’objectif en objectif. On découvre via des enregistrements, documents et d’autres éléments interactifs, autant d’indices qui permettent de faire la lumière sur ces mystérieux événements et la disparition des colons. Car oui, dans Deliver Us The Moon, vous êtes seuls… Vraiment ?

D’un point de vue technique, le jeu n’est pas un foudre de guerre. L’aliasing y est très présent et même sur One X et en graphisme optimisé, Deliver Us The Moon accuse quelques ralentissements occasionnels. Mais heureusement jamais à des moments dérangeants. Ceci dit, il se rattrape très largement par une ambiance qui nous transporte littéralement dans l’espace, couplé avec une bande son digne des grands space opera je me suis régalé. Au niveau de l’histoire, pour ma part je l’ai trouvée passionnante. Malgré le fait de ne pas être un amateur du genre, les situations sont suffisamment variées pour vous amener agréablement à la fin en trois heures environ.

Conclusion 

Deliver Us The Moon est un titre envoûtant et permet de réaliser un rêve de gosse : marcher sur la Lune, rien que ça. Je vous conseille de vous y plonger pour le plaisir qui en ressort et le fait qu’il fasse partie du Game Pass devrait suffire à écarter toute hésitation de vous plonger dans l’aventure. Et vous, avez-vous l’étoffe des héros ?

Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

Conditions de test

  Détails TV4K  Jeu fourni par l’éditeurnon
  ConsoleXbox One X  Temps passé sur le jeu3 heures
  Niveau de difficultén.a.  Jeu terminéoui

 

 

+ Les plus

  • ambiance onirique
  • un rêve de gosse qui se réalise
  • une histoire passionnante
  • des éclairages et son au top
  • une VOST de qualité
  • ON VA SUR LA LUNE !!!

- Les moins

  • un rythme lent
  • une hitbox parfois bancale
  • une technique qui ramène les pieds sur terre parfois

3

  1. Un jeu qui non seulement par mon amour de la SF (et là, ce n’est pas vraiment le cas encore que je ne connais pas le scénario alors me spoiler pas.. 🙂 ) et de l’espace de manière générale, je vais me jeter dessus avec délectation. Par contre tu le sors en 3h ? Je le pensais plus long. Pas grave, @Bibi a sorti des guides pour les succès, ça me permettra de faire un bon run découverte suivi d’un run nettoyage pour les 1000G, impeccable !

  2. Un rythme lent, c’est logique c’est un jeu narratif c’est le principe de ce style de jeu.

  3. Bon moi j’ai adoré malgré quelques bugs sonores…mais le jeu était en français pour moi.

    Sinon franchement c’est frais et cela fait un bien fou

Vos réactions

Mot de passe oublié