Test – Far Cry : New Dawn, voyage au bout de l’enfer !

L’année dernière, Ubisoft nous avait convié à parcourir les plaines et les collines escarpées de Hope County dans le Montana, pour faire face à la tyrannie de la famille Seed. Voilà que l’éditeur nous la joue «humanitaire» et nous replonge dans l’enfer de Hope County qui porte décidément décidément très mal son nom…

Hope County, l’histoire d’un désespoir

L’histoire de New Dawn prend place 17 ans après les événements de Far Cry 5 qui voyaient Joseph Seed faire exploser une bombe nucléaire. C’est ainsi que la vie reprend ses droits même si l’équilibre est précaire et que les radiations ont miraculeusement évité certaines zones. Thomas Rush et son capitaine – enfin nous, le joueur – ont formé un groupe d’individus qui s’est lancé dans l’humanitaire et qui décide de venir en aide aux communautés qui en font la demande et qui souhaitent rebâtir un semblant de civilisation. Prosperity est l’une d’entre elles. Ni une, ni deux, vous embarquez dans votre train direction cette charmante bourgade pour apporter nourriture et technologie afin de développer ce camp retranché. Malheureusement pour vous, les Ravageurs, un groupe de pilleurs et d’assassins ne l’entendent pas de cette oreille et attaquent votre train. L’occasion de faire connaissance avec Mickey et Lou, les 2 cheftaines de ce groupe qui savent manier le coup de crosse avec efficacité et élégance et qui font régner la terreur dans toute la région !
Seul(e) rescapé(e) de cette attaque (oui vous pourrez choisir entre un avatar masculin et féminin même si cela na change rien à histoire), vous finirez par être accueilli par Prosperity. La résistance va pouvoir s’organiser. D’un point de vue scénaristique, outre les invraisemblances et/ou incohérences, on reste sur du classique voire du basique. On voit une histoire se développer à trois plutôt intéressante avec les Ravageurs, la secte d’Eden qui fait son retour avec le fils de Joseph Seed à sa tête et Prosperity au milieu. Toutefois, le scénario ne va pas au bout des sujets abordés et on se rend compte que le jeu n’a malheureusement pas grand-chose à dire alors qu’il y avait de quoi faire.

Prosperity dans la galère !

Comme dans tous les derniers jeux d’Ubisoft, il y a un hub central – ici le camp de Prosperity – qu’il va falloir améliorer au gré de nos pérégrinations dans Hope County. Et c’est là qu’on comprend pourquoi Ubisoft nous parlait de “Light RPG” car chaque baraquement (armements, garage pour les véhicules,médecine…) dispose de plusieurs niveaux qu’il vous faudra améliorer pour obtenir de meilleures armes, des véhicules plus résistants et armés ou encore des packs de soins plus efficaces. Vous aurez également la possibilité d’embaucher des spécialistes qui viendront ajouter diverses possibilités à votre campement comme l’ajout du nouveau mode “Expédition”. Ce dernier vous permettra d’avoir des missions en dehors de la map du jeu et dans lequel il faudra trouver des colis et s’enfuir hors de la zone. Comme dans tout bon RPG à monde ouvert qui se respecte un minimum, vous pourrez parcourir la quasi-intégralité de la map dès le début du jeu. Je vous le déconseille fortement car si vous vous retrouvez dans une zone où le niveau est supérieur au votre, je peux vous garantir que vous ne ferez pas long feu car la faune de Hope County peut être aussi voire plus meurtrière que les Ravageurs !
La progression de notre avatar se fera, comme dans Far Cry 5, à coup de défis réussis qui rapporteront des points de compétence que vous distribuerez à loisir selon vos envies. Là encore l’arbre de compétences est des plus classiques et similaire à celui de Far Cry 5. Et le retour des mercenaires est également de la partie avec des compétences propres à chacun qu’il vous faudra développer également.On fait dans l’humanitaire ne l’oublions pas ! D’ailleurs, vous retrouverez également un système d’avant-poste semblable au précédent opus qui vous permettra d’obtenir de l’Ethanol, soit la ressource la plus importante du jeu. C’est avec elle que vous pourrez améliorer votre camp. Toutefois les équipes d’Ubisoft ont eu la bonne idée d’apporter un petit peu de nouveauté sur les avant-postes. En effet lorsque vous en aurez libéré un, vous pourrez le piller et le rendre aux Ravageurs. Cela aura pour effet d’augmenter la difficulté si vous souhaitez le libérer à nouveau (plus d’alarmes à désactiver, des ennemis mieux armés…). Vous retrouverez également les caches de Survivalistes qui auront été  renommées pour l’occasion “caches au trésor”.

Le Montana, terre d’émerveillement et d’agacement !

Techniquement, le jeu est particulièrement réussi. Les paysages sont plus chatoyants et colorés que le précédent opus. Les forêts regorgent de vie (les chasseurs en herbe apprécieront) et la flore n’est pas en reste. Et les éclairages sont de toute beauté. Bref, il y a de quoi en prendre plein les mirettes et on peut le dire sans soucis, Ubisoft a réalisé un bon travail. Mais que serait une
production Ubi sans ses petits bugs savoureux ? Far Cry: New Dawn ne fait pas exception à la règle et vous ferez face à des bugs notamment en matière de physique sur les personnages qui ne cadrent pas vraiment avec le côté “réaliste” de l’expérience proposée. De même que certains véhicules ont tendance à se comporter comme des savonnettes. Ceci étant dit, il n’y a rien qui nuit
réellement au gameplay à ce niveau-là. En revanche, ce qui nuit à l’immersion, c’est la bêtise de l’I.A. quelque soit les niveaux des ennemis. Et c’est là qu’on se rend compte que les niveaux ne
rendent pas les ennemis plus intelligents mais simplement plus résistants et donc plus dur à tuer. Pêle-mêle, les ennemis ne se mettent à couvert quand on leur tire dessus; en cas de fusillade combinée avec des PNJs, les ennemis se focalisent sur les PNJs même si on se retrouve à moins de 5 mètres d’eux…
Toujours en termes d’immersion, il serait de bon ton de faire parler le héros, surtout quand on s’adresse à lui directement. Car ça donne des moments étranges avec des PNJs qui nous questionnent et qui attendent toujours notre réponse !

Conclusion

Far Cry: New Dawn a globalement les mêmes qualités et défauts que Far Cry 5. Certes, il y a quelques petites nouveautés qui donnent un peu plus de profondeur au gameplay mais rien de transcendant par rapport à l’expérience originale. Toutefois le jeu reste plaisant à jouer, son gameplay est bien huilé quoi que trop peu surprenant. Il serait peut-être temps pour Ubisoft de mettre en pause cette licence comme il l’avait fait avec Assassin’s Creed. Ce serait sûrement salvateur pour Far Cry qui a tendance à tourner en rond. Par ailleurs, un travail plus en profondeur sur les personnages notamment Mickey et Lou qui manquent d’épaisseur, et approfondir les thèmes survolés par le jeu auraient pu donner une saveur tout autre !

Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée)Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
 Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Détails TV4K  Jeu fourni par l’éditeuroui
  ConsoleXbox One X  Temps passé sur le jeu17 heures
  Niveau de difficultéNormal  Jeu terminéoui

+ Les plus

  • L'environnement très joli
  • La prise en main intuitive
  • Le système de niveaux

- Les moins

  • L'I.A. désastreuse
  • Le manque de nouveautés
  • Scénario sans grand intérêt
Tombé dans la dépendance aux jeux vidéo depuis la VideoPac de Philips - ça nous rajeunit - je suis à la recherche d'expériences solo narratives qui me font rêver ! Et quand je suis en manque, un bon multi et ça repart !

1

  1. Sorti du tout premier sur PC et du 3 (et son fabuleux DLC) je n’ai jamais trop kiffé la série. Faut dire qu’à l’issue du 1, certains ont voulu continuer l’aventure alors que Crytek eux nous ont propulser un Crysis de folie dans les gencives, donc dur de se mettre dans le Far Cry 2 en Afrique. Les dernières itérations ne sont que des redites ratés du 3 je trouve.

Vos réactions

Mot de passe oublié