Test – Forza Horizon 5, l’Eldorado selon Playground Games

Les temps changent ! Depuis ses débuts, la série des Forza Horizon est souvent apparue comme une proposition secondaire à celle des Forza Motorsport de Turn 10. Cependant, ces dernières années, la franchise de jeu de course en monde ouvert a su s’imposer comme une véritable référence jusqu’à devenir, pour certains, plus incontournable que son ainée. Et alors que le nouveau Motorsport est toujours en développement, Playground Games a donc la lourde tâche d’occuper le terrain de cette fin d’année. Après un épisode graphiquement réussi et techniquement abouti, la question est de savoir si le studio britannique a su faire encore mieux. Accrochez vos ceintures et embarquez pour une nouvelle aventure direction le Mexique !

Forza-Horizon-5-Peugeot-207-S2000-Course-Désert

Embarquement immédiat !

Après le Colorado, le Sud de la France, l’Australie ou encore l’Écosse, cette fois c’est au Mexique que le Festival pose ses valises. La campagne principale qui vous y attend fait d’ailleurs directement suite à celle de Forza Horizon 4. Après vos récents exploits sur le territoire britannique, vous arrivez ainsi en terres aztèques avec la volonté d’y développer une nouvelle itération du Festival Horizon. Tout cela évidemment grâce à vos performances au volant.

Le début du jeu fait beaucoup penser au précédent épisode et si vous avez joué à Forza Horizon 4 et/ou que vous êtes un habitué de la licence, vous serez en terrain connu. En effet, la formule de la série n’est pas particulièrement chamboulée bien que la progression a été revue dans ce nouvel opus. La succession de courses qui se débloquent au fil de vos succès laisse la place ici à des catégories d’épreuves distinctes. Chaque type de courses possède ainsi son propre « quartier général » que vous aurez à implanter au fur et à mesure de votre ascension dans l’histoire Horizon.

Ainsi, ce sont vos exploits en course et vos capacités de pilote qui vous permettront d’installer de nouveaux sites à divers endroits de la carte. De cette façon, vous débloquerez également des épreuves spéciales parmi lesquelles des rassemblements vous laisseront affronter des adversaires pour le moins inédits. Dans Forza Horizon 4, on se retrouvait ainsi face à un aéroglisseur, un train ou encore un avion de combat. Eh bien croyez moi, les affrontements qui vous attendent risquent de vous surprendre une nouvelle fois.

L’impression d’un opus qui ne serait qu’un reskin de son aîné dans un secteur géographique différent ne dure ainsi que le temps de poser les bases du jeu. Une fois le prologue terminé et votre première propriété acquise, c’est à ce moment-là que Forza Horizon 5 commence à dévoiler son impressionnant potentiel. Et que débute véritablement et pour longtemps votre aventure mexicaine…


Forza-Horizon-5-Toyota-GR-Supra-Cascade

Un territoire d’une beauté et richesse sans égales

Le deuxième épisode de la saga instaurait les bases du monde ouvert tel qu’on le connait désormais. Le troisième, quant à lui, inaugurait le cycle jour/nuit, tandis que le dernier en date intégrait le système de saisons climatiques. Mais alors, quelle est la nouveauté de Forza Horizon 5 ? C’est la diversité de son open world et sa cohérence, le tout sur une map 50% plus vaste que la précédente !

En effet, ce sont onze biomes différents qui vous attendent ici, chacun avec ses propres caractéristiques environnementales. D’une côte à une autre, vous traverserez une multitude de paysages dont des plages, des déserts, des plaines arides, un volcan, une jungle épaisse ou encore des marécages. Chacun d’entre eux présente un grand niveau de détails et offre un spectacle saisissant, magnifié par de somptueux effets de lumière. Que ce soit le rendu de la végétation luxuriante de la jungle au Sud, l’architecture des bâtiments de Guanajuato, les pyramides mayas ou encore les roches affleurantes, j’ai été littéralement bluffé par la richesse visuelle de ces paysages. Le dépaysement est total et le spectacle de tous les instants !

Mais ce n’est pas le tout de proposer autant de décors différents. Encore faut-il que ceux-ci soient répartis avec une certaine cohérence. Eh bien c’est clairement le cas ici ! En effet, les biomes se répartissent sur le terrain de jeu avec une logique complète qui représente de manière authentique la géographie du territoire mexicain. En plus, la transition entre chacun d’entre eux se fait d’une façon totalement imperceptible et naturelle. À tel point que vous ne vous en rendrez pas compte tout de suite.

Et c’est sans parler de la profondeur de champ impressionnante qui offre des panoramas à couper le souffle. Comme The Legend of Zelda Breath of the Wild qui incitait à explorer son vaste terrain de jeu, c’est le même sentiment qui vous animera dans Forza Horizon 5 !

Par contre, s’il y a un point qui mériterait une amélioration, c’est l’animation de certains secteurs comme les zones urbaines. Quand on voit l’effervescence qui règne par exemple dans les différents sites du Festival, on regrette ainsi un peu de voir une ville comme Guanajuato presque déserte.

Forza-Horizon-5-Ford-Bronco-Sport-Orage-Expédition-Tulum

Gare aux colères de Dame Nature !

De base, le Mexique dispose d’un climat bien différent de celui de l’Angleterre. Contrairement aux quatre saisons bien marquées comme nous les connaissons en Europe, ce nouveau territoire n’en connait principalement que deux : une chaude et une humide, avec des périodes de transition. Chacune d’entre elles, comme dans la réalité, sera le théâtre d’aléas climatiques qui peuvent parfois se montrer très violents. Il s’agit en l’occurrence des tempêtes de sable et orages tropicaux.

Et si nous avons tous été impressionnés par leur ampleur et leur force lors des vidéos de présentation, une fois dans le jeu, on ne peut qu’être fasciné par leur rendu. Traverser une de ces imposantes tempêtes de sable nous place dans une atmosphère rougeoyante où l’on se dirige presque à l’aveugle. Le tout avec des éléments qui volent dans tous les sens et qui mitraillent votre carrosserie. Quant aux orages tropicaux, lorsqu’ils se déchainent, c’est un véritable chaos qui règne autour de nous. Sans parler de la foudre qui peut tomber n’importe quand et surtout n’importe où !

Cependant, durant la phase de test, je n’ai pu en observer que pendant des expéditions et missions scriptées. Apparaitront-ils de manière plus fréquente durant certaines saisons et de façon aléatoire sur la carte ? Cela reste à découvrir dans les prochaines semaines. De même, certaines régions verront leur aspect complètement modifié d’une saison à une autre, comme par exemple le volcan. Toutefoist, comme ce test a été réalisé exclusivement pendant l’été, je n’ai pas pu réellement observer ces variations. En résumé, concernant la météo et ses influences quelles qu’elles soient, il va falloir attendre encore un peu avant de véritablement l’observer et en mesurer les influences.


Forza-Horizon-5-Course-Route-Chevrolet-Corvette-Nissan-GT-R

Un contenu gargantuesque

Dans Forza Horizon 4 déjà, le choix et la diversité étaient absolument pléthoriques, tant au niveau des véhicules, des courses ou encore de la personnalisation de son avatar. C’est sûr qu’avec plus de 700 voitures à terme, on a beaucoup de possibilités. Pour ce nouvel opus, les développeurs avaient prévenu que le nombre de véhicules au démarrage serait le plus important de l’histoire de la série. Et en effet, c’est un total de plus de 500 qui vous attend ! Une nouvelle fois, leur rendu intérieur et extérieur est absolument ahurissant. Rappelons également le gros travail qui a été réalisé du côté de la sonorité des moteurs.

Quant à la customisation mécanique, cet aspect a également été amélioré. Auparavant, il suffisait d’acheter la dernière pièce du listing pour équiper la meilleure. Ici, ce n’est plus tout à fait ça. Même si ce constat est toujours valable pour la majeure partie des améliorations, pour certaines, tout dépend des statistiques que vous souhaitez développer. Par exemple, pour les pneus et la boite de vitesses, vous aurez plusieurs possibilités selon le type de surfaces et la performance recherchée.

Toutefois, si la qualité est là du côté du rendu des environnements et des véhicules, on ne peut pas en dire autant du côté des PNJ et de notre avatar. En effet, la modélisation de ceux-ci fait sérieusement datée. Voici un des points que Playground Games devrait améliorer pour le prochain épisode. Néanmoins, ceux qui avaient apprécié les possibilités de personnalisation de son personnage dans le précédent opus seront ravis de retrouver un choix très important. De quoi donner à certains d’entre eux un look unique, voire même original.

Cependant, un choix aussi colossal peut en ravir certains mais à l’opposé en déstabiliser d’autres. En effet, avec autant de possibilités, on peut rapidement se sentir débordé. Ce même constat est aussi valable par rapport aux différentes devises in-game. Entre les crédits pour acheter des améliorations et des voitures, les Forzathon Points pour l’acquisition de nouveaux véhicules dans la boutique dédiée, les Kudos… il y a de quoi s’y perdre. Toutefois, après un temps d’adaptation, tout devient bien plus clair et on s’y retrouve.

Forza-Horizon-5-Audi-RS7-Guanajuato

Crédibilité et accessibilité : la philosophie Horizon

Tandis que la série Motorsport est résolument tournée simulation, Horizon a toujours été axée arcade. Ici, on se retrouve certes avec un jeu qui se veut accessible au niveau du pilotage, mais qui cherche à être le plus crédible possible. Par exemple, on ressent clairement les changements de surfaces et les aspérités de la route, tant au niveau des vibrations de la manette que des réactions de la voiture. Ainsi, vous remarquez très vite lorsque vous conduisez un bolide inadapté pour une course et/ou non équipé des pneus adéquats.

Comme toujours avec les jeux de Playground Games, vous aurez accès ici à une ribambelle d’options et d’aides au pilotage. Les activer toutes offrira une conduite extrêmement tolérante, avec des véhicules qui collent véritablement à la route, tandis que leur retrait rendra l’expérience plus exigeante. Charge à vous de régler les différentes aides à la conduite selon l’expérience que vous recherchez et vos habitudes de jeux.

Côté volant, Ashaika a eu une très bonne surprise derrière son Thrustmaster TX 458 Italia avec son Open Wheel. La différence entre les véhicules et notamment sur l’adhérence de ceux-ci se ressent particulièrement bien et délivre d’excellentes sensations.

Bien que FH5 reste un jeu arcade, en retirant les aides, la voiture se ressent très bien une fois les mains sur le volant et il faudra doser l’accélérateur pour ne pas faire n’importe quoi. Seul petit défaut, les bolides ont un peu trop d’appui sur la route…MAIS cela change fondamentalement dès qu’on met la moindre roue hors bitume. En effet, le retour de force et les vibrations s’enclenchent très rapidement pour faire connaître le changement de surface et le désir de notre voiture à pivoter dans un sens. Et que dire des courses sur terre ou la promenade dans les cailloux du volcan : il faudra jouer des bras pour garder la trajectoire désirée.

Heureusement, tout cela est parfaitement paramétrable. En plus de pouvoir gérer la puissance du retour de force, Playground Games permet d’adapter les vibrations selon si la voiture est sur route, ou hors route. Et cela est clairement nécessaire pour avoir les meilleures sensations possibles. De quoi permettre à chacun d’avoir un calibrage à son goût et faire de Forza Horizon 5 une très grande réussite concernant la conduite au volant.

Forza-Horizon-5-Ferrari-599XX-Evo-Course-Drag-Aeroport

Le plaisir de l’aventure à plusieurs

Entre les courses, les rassemblements et autre panneaux danger et radars, Forza Horizon 5 saura vous occuper en solo pendant de très nombreuses heures. Cependant, l’une des forces de la licence, est la possibilité de jouer à une majeure partie du jeu en coopération. D’ailleurs, ces fonctionnalités multijoueur se débloquent très tôt une fois le prologue effectué.

Outre les courses de la campagne principale faisables seul ou à plusieurs, d’autres modes de jeu permettent de varier les plaisirs. Par exemple, Horizon Tour vous offre la possibilité de rejoindre d’autres pilotes pour l’affronter une IA de haut niveau en équipe. Dans Horizon Open, vous retrouverez certaines des épreuves déjà connues dans les précédents opus comme les arènes, les défis de drift ou encore l’Eliminator. Et si vous préférez les mini-jeux, rendez-vous du côté d’Horizon Arcade pour relever de multiples défis coopératifs particulièrement funs, comme l’explosion de piñatas. Enfin, l’EventLab offrira la possibilité aux plus créatifs d’entre vous de créer leurs propres épreuves avec des règles spécifiques.

Néanmoins, de manière générale pour l’ensemble des modes jouables en coop/multijoueur, leur intérêt n’a pas pu réellement être évalué. En effet, les serveurs étaient relativement déserts pendant cette phase de test. Toutefois, aux vues de leur succès dans Forza Horizon 4, nul doute qu’ils gagneront rapidement en intérêt et en praticité.


Forza-Horizon-5-Ford-Bronco-Sport-Cross-Country

Conclusion

Après un excellent Forza Horizon 4, on pouvait se demander si Playground Games allait réussir à faire encore mieux avec ce cinquième épisode. Et bien la réponse est un grand OUI ! Une fois encore, le studio britannique réussit à monter la barre plus haut et à faire de ce nouveau Forza Horizon un chef d’œuvre vidéoludique. Non seulement les développeurs ont créé un open-world encore plus vaste que le précédent, mais celui-ci est absolument sublime avec des décors riches et des environnements crédibles qui retranscrivent à merveille la géographie du Mexique. Personnellement, de bout en bout de ce test, l’envie ne m’a jamais quitté d’explorer ce vaste territoire aux mille couleurs et d’en découvrir les moindres aspects et secrets. Assurément, cette aventure mexicaine est une expérience de haute volée, irrésistible et inoubliable.


Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle   Déficience Auditive
✘ Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
✘ Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
✘ Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable ✘ Couleur de police personnalisable
✘ Couleur minicarte personnalisable ✘ Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
✘ Option daltonisme ✘ Sons ambiants signalés (informe sur présence)
✘ Option Text to speech
✘ Ralentissement du jeu

Conditions de test

  Détails TV  4K   Jeu fourni par l’éditeur  Oui
  Console  Xbox Series X   Temps passé sur le jeu  18 heures
  Niveau de difficulté  Non concerné   Jeu terminé  Non concerné

 

+ Les plus

  • Grande richesse d’environnements
  • Des décors absolument somptueux
  • Une répartition des biomes logique
  • Le rendu des véhicules toujours au top
  • Très gros choix de courses et de véhicules
  • Un gameplay toujours au niveau
  • Très bonnes sensations au volant
  • Jeu en coop

- Les moins

  • Le rendu des PNJ
  • Des décors parfois vides
  • Beaucoup de devises différentes

Mot de passe oublié

Inscription