Test – Golden Force, le petit plaisir pas si simple d’antan

Ah, les titres indépendants, ces “petits” jeux faits avec amour par une poignée de personnes passionnées… Quelle histoire ! Le retour également des genres rendant hommage au passé glorieux des consoles d’antan. Mais attention à la surexploitation jusqu’à l’écœurement. De nombreux titres aux abords attrayants ne sont bien souvent que des ersatz de gameplay et d’univers maintes fois vus ailleurs. Oui j’avoue que ce Golden Force m’excite comme il me fait peur… 

Test écrit avec volupté et nostalgie joyeuse par Spirco

La force tranquille, vraiment ? 

Golden Force se présente comme un jeu d’action/aventure de l’ère 16 bits où l’on incarne une bande de quatre mercenaires gentillets voguant sur leur bateau. Déclarant que profiter de la vie après une dure mission c’est bien, mais que de se faire du fric c’est encore mieux ! Alors qu’à cela ne tienne, pour être tranquille sous les cocotiers, notre quatuor décide de s’attaquer au roi démon et pour une fois le nom démon n’est ici pas utilisé à la légère.

Le gameplay se montre minimaliste pour un jeu d’action. Ici point de combo ni de combinaison de touches pour se défaire des ennemis. Avec une touche attaque, une autre pour le dash, plus une esquive, on ne peut pas faire plus simple, tout comme l’univers qui se montre chatoyant et naïf. Mais derrière un gameplay a priori rudimentaire à prendre en main, se cachent de terribles ténèbres. Mouhahaha ! 

Les ténèbres sous les tropiques 

Car sous ses airs de petit jeu mignon, se cache un titre qui va vous faire vous arracher les cheveux une paire de fois. Du moins, s’il vous en reste. Non pas parce qu’il serait mauvais, loin de là, mais attendez vous à de la difficulté. Car si le gameplay se veut simplissime, c’est pour vous forcer à mieux le maîtriser. Les missions et situations vous demanderont anticipation, réflexes et persévérance et cela juste dans le tracé classique, sans les collectibles ! En effet, à la manière d’un Mario et des pièces Yoshi à récupérer, il y a trois pièces par niveau à choper et un petit coquillage, en plus de l’argent, qui vous permettront “d’améliorer” vos personnages. Toutefois les guillemets sont là pour souligner que cet aspect est très vite vu…

On n’est pas loin de l’or

Golden Force mériterait presque l’or. Le travail, la technique ainsi que le gameplay sont maîtrisés. Je trouve essentiel de le préciser car le plaisir est bien là malgré les quelques écueils qui ternissent le tableau. Par exemple, les personnages que l’on incarne ne sont que des skins ! Malgré l’apparence imposante de certains, l’allonge des coups est la même d’un avatar à l’autre. Ou encore la partie combat, qui ne gagne jamais en profondeur. Car malheureusement, l’argent gagné et les pièces récoltées ne servent qu’à augmenter son maximum de vie et de combo ainsi que des potions servant de buff temporaire.

Dernier point dommageable : le manque d’originalité des ennemis. Même si les boss sont quant à eux bien plus originaux, les monstres sont plutôt quelconques. D’apparence plutôt alien que démon, ils ne marqueront pas les esprits par leur design. Enfin, concernant les musiques, elles sont certes entrainantes mais ne resteront pas en tête comme peut le faire l’OST d’un Megaman ou plus récemment de The Messenger

Conclusion

Golden Force est un jeu indépendant de bonne facture. Il sent bon le poulet du dimanche et met à l’honneur tout le caractère et le plaisir procuré par mes sessions gaming d’enfance, avec les difficultés qui vont avec. Alors certes, je pinaille sur le manque de modernité de la recette sur deux ou trois aspects, mais tout amoureux de plateformer non réfractaire à la difficulté prendra un réel plaisir à cette course à la fortune.


Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée)Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonismeSons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Détails TVTV 1080p  Jeu fourni par l’éditeuroui
  ConsoleXbox Series X  Temps passé sur le jeu10 heures
  Niveau de difficultéN.A.  Jeu terminénon

 

+ Les plus

  • l'univers coloré et kawaï
  • gameplay simple et efficace
  • un challenge de tous les instants
  • le plaisir immédiat des jeux d'antan
  • en français

- Les moins

  • une DA assez quelconque
  • peu de personnalisation
  • difficulté qui peut rebuter

Vos réactions

Mot de passe oublié

Inscription