Test- Hitman 2, l’assassin presque parfait

Voilà une licence célèbre qui, pourtant, divise depuis longtemps les joueurs. D’un côté les fans qui louent les qualités de gameplay du titre. De l’autre des joueurs perdus devant une approche assez unique. Mais ce Hitman 2 pourrait bien réconcilier les foules. Une expérience dans la droite lignée de ce que proposait Hitman sorti en 2016 : des possibilités de meurtre par centaines et un roleplay de rigueur. Devenir invisible ne sera pas fait pour tout le monde même si chacun pourra devenir l’assassin qu’il souhaite.

Simple. Basique.

Classique au possible, l’histoire d’un agent agissant pour une organisation secrète n’a rien d’originale. Prévisible et peu intéressante, celle-ci fait définitivement office de permis de tuer plutôt que de scénario bien ficelé. Cela permettra aux joueurs n’ayant jamais touché un Hitman de pouvoir accrocher le train en marche, tandis que les fidèles poursuivront l’intrigue du client mystère commencée dans le reboot de 2016. Hitman 2 ne brille malheureusement pas non plus pas sa narration. Souvent complexe, elle a tendance perdre le joueur au milieu de personnages pas toujours charismatiques dont les interactions avec l’intrigue principale ne sont pas évidentes.

Hitman2-gameplay

Comment ?! Des morts dans Hitman ?

Cela peut paraître sévère mais Hitman 2 illustre parfaitement les carences du JV par rapport au cinéma ou à la littérature. Les inspirations sont là et on essaye de « faire comme » mais sans jamais vraiment avoir le même talent. D’autant que, budget revu à la baisse oblige, les cinématiques en CGI de Square Enix cèdent leur place à des plans simplement animés. Jolis et réussis mais toujours bien moins clinquants qu’une belle synthèse léchée. Mais heureusement pour nous, le cœur d’un Hitman n’est pas là. Et ce que propose la licence, aucun autre art n’est à même de vous le faire vivre. Tant mieux pour nous, joueurs !

Redéfinir le champ des possibles

Découvrir pour la première fois une grande capitale Européenne a toujours quelque chose de vertigineux. Il y a tant à faire et à voir que, bien souvent, nous ne savons tout simplement pas par où commencer. Quelques heures, voire quelques jours, sont alors nécessaires pour se plonger dans les méandres de la ville. Quelques jours pour se sentir à son aise et enfin prendre la pleine mesure du potentiel de la ville et de son dédale de rues. Et bien Hitman livre ce même sentiment. Un sentiment d’immensité qui donnera à de nombreux joueurs la sensation de perdre leurs repères. Une impression de ne pas savoir par quel bout prendre le jeu tant il autorise les joueurs à laisser libre cours à leurs pulsions de psychopathe. Oui, définitivement, ce Hitman a quelque chose de profondément terrifiant, de démesuré pour ceux qui ne prendront pas la peine d’entrer dans le personnage.

 

Car la force du titre réside bien en cela. Devenir l’assassin que l’on souhaite. Les possibilités offertes par le studio Danois sont en effet nombreuses. Très nombreuses. Chaque mission peut être menée à bien de 10, 50 ou même 100 manières différentes. Tout cela dépend de votre instinct. Vous êtes du genre méticuleux ? Alors vous prendrez plaisir à vous déguiser et à empoisonner ce verre qui sera apporté à votre cible. Vous êtes du genre loufoque ? Cette mascotte en forme de flamant rose vous ira comme un gant pour approcher les pilotes d’une course automobile. Vous préférez peut-être laisser faire le hasard ? Ce lustre semble si lourd et si vieux. Ce serait dommage que quelqu’un le prenne sur la tête, non ?  Tout dans ce Hitman 2 est pensé pour vous permettre de faire à peu près tout ce que vous imaginerez. Mais rassurez-vous, si vous n’êtes pas du genre créatif, le jeu saura aussi vous prendre par la main.

Saisir les opportunités

Lors de vos missions, tout ne se passera pas toujours comme prévu. Il vous faudra alors faire face à l’imprévu et vous adapter. Cela peut être une bribe de conversation saisie au vol, des documents qui ne vous étaient pas destinés ou encore un événement auquel vous n’auriez pas dû assister. Mais grâce à vos talents d’assassin, vous trouverez dans ces situations inattendues des opportunités nouvelles pour accomplir votre mission. Il suffira alors de suivre quelques objectifs pour mener à bien ces trames scénarisées et vous rapprocher de vos cibles. Chaque mission en proposera plusieurs et il vous appartiendra de suivre ou non ces intrigues. Tour à tour bien pensés ou complètement loufoques, ces mini scénarii apportent de la fraicheur et de la diversité aux situations vécues. Chaque fin de mission vous invitera d’ailleurs à tester les opportunités non réalisées. Ceci vous permettant d’en découvrir plus sur les personnages et leurs interactions mais également de découvrir le vrai potentiel du jeu.

Intrigue-Hitman2

Fais commeuh l’oiseau !

Ces intrigues ne seront toutefois pas les seules nouveautés que vous débloquerez en terminant vos missions. De nouveaux points de départ, de nouvelles armes, de nouveaux accessoires seront également disponibles une fois votre tâche accomplie. Vous pourrez alors reprendre du service en visitant les différents lieux sous un nouvel angle. Pratique pour dénicher de nouvelles opportunités et découvrir de nouvelles situations ! Mais ces ajouts permettent également de renouveler l’expérience de jeu et d’apprécier le travail de IO Interactive sur les environnements.

Être chauve, ça se travaille

Car l’une des grandes forces du jeu réside dans l’architecture des zones de mission. Les terrains de chasse que vous visitez sont tous constitués de différentes zones pensées pour vous faire jouer. Oubliez ici les grandes aires vides et les longues séquences de marches des mondes ouverts. Dans Hitman 2 vous êtes directement plongé dans l’action au milieu de décors d’envergures raisonnables mais dont les éléments se succèdent avec une logique implacable. Chaque portion est parfaitement délimitée et débouche sur une nouvelle qui vous permettra de découvrir de nouveaux éléments. C’est ainsi que vous passerez par exemple des herbes hautes à un chantier puis à un village sud-américain abritant lui-même une résidence grand luxe dans laquelle vous devez pénétrer. Le tout cohabite de manière tout à fait crédible et sublime l’expérience de jeu.

Voiture-Hitman2

James Dean, mais sans les cheveux.

En offrant une richesse rare dans la construction de ses mondes Hitman 2 permet finalement au joueur de toujours trouver une issue. Peu importe votre style de jeu, vos prouesses ou vos erreurs, vous serez en permanence en mesure de progresser dans les niveaux. Et ce Level design si réussi n’aura de cesse de vous inviter à rejouer les missions pour en découvrir toute la richesse. Mention d’ailleurs particulière à Bombay et sa foule, dense, qui retranscrit bien l’idée qu’on se fait de la ville. Alors certes, graphiquement nous sommes loin de Red Dead Redemption 2 mais Hitman 2 n’a pas à rougir. Toutes les textures sont propres, les personnages relativement détaillés et l’impression globale est très correcte. Seules les animations restent en retrait et trahissent un budget relativement serré pour développer le jeu. Mais rien qui ne nuise réellement à l’aventure, rassurez-vous.

Hitman à 2

Hitman 2 propose aussi de jouer au jeu entre amis. Soyons clair, si l’expérience est amusante quelques minutes, elle manque clairement de saveur à long terme. Le principe du multijoueurs de Hitman 2 repose sur le compétitif. Lâché dans une map face à un autre joueur, vous devrez être le plus rapide à identifier et abattre une cible. Une fois cela fait, le second joueur dispose de 10 secondes pour, lui aussi, assassiner sa cible. Une fois le temps écoulé, ou si les deux joueurs ont réussi à tuer leur cible, vous recommancez. Une nouvelle cible est choisi au hasard et vous devrez la trouver puis la tuer. Celui qui marque le plus de points remporte la partie. Simple et efficace, ce mode ne présente malheureusement pas un challenge suffisant dans le temps. Quelques parties peuvent se montrer amusantes, voire excitantes lorsque le chronomètre s’approche dangereusement de sa limite et que vous rechargez votre arme, prêt à porter le coup fatal. Mais à la longue cela lasse. Il manque clairement d’idées à ce Ghost Mode pour véritablement convaincre.

Devenez l’assassin que vous souhaitez être.

Hitman 2 est une réussite. Pas parfait bien sûr mais ce que le jeu propose il est le seul à le proposer. Il est dommage que l’histoire ne soit pas davantage travaillée pour permettre aux joueurs de véritablement se plonger dans la peau de l’agent 47. Il manque en effet au titre quelques moments épiques, capables de nous procurer un frisson d’intensité. Hitman reste cet assassin froid, à la maîtrise chirurgicale qui le caractérise. Mais pour autant, le jeu est accessible. Les missions sont grisantes et on se prend rapidement au jeu de laisser la main au tueur qui sommeille en nous.

Avec autant d’idées que de manière de parvenir à ses fins, le jeu réussit à s’adresser à (presque) tout le monde. 47 saura se montrer docile ou exigeant selon le personnage que vous souhaitez incarner. Et que ce soit par le comique de certaines situations ou un haut de niveau de skill, chacun trouvera de quoi être satisfait par le métier d’assassin. Assurément, le meilleur Hitman qui soit.


Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle   Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Caractéristiques TV 4K HDR   Jeu fourni par l’éditeur oui
  Console Xbox One X   Temps passé sur le jeu 20 heures
  Niveau de difficulté Normal   Jeu terminé oui

 

+ Les plus

  • Un Level Design d'une richesse rare
  • Des possibilités par dizaines
  • Chauve et propre
  • Le challenge adapté à tous les styles
  • La rejouabilité
  • Bombay !
  • Accessible ou exigeant, à vous de choisir
  • Je vous ai parlé du Level Design ?

- Les moins

  • L'histoire vraiment pas à la hauteur
  • Des missions de protection, de traque ou de survie seraient les bienvenues
Après m'être plongé dans des esprits aussi torturés que brillants et vécu des expériences dont la singularité n'égale que leur étrangeté, j'ai décidé de jouer. Alors je joue :)

Vos réactions

Mot de passe oublié