Test – Horizon Chase Turbo

Amateurs de jeux de courses arcade, bienvenus ! Loin des simulations remplies de voitures à licences, de circuits officiels, ou encore de tuning à gogo, Horizon Chase Turbo nous renvoie directement 30 ans en arrière. Plus précisément a l’heure où Outrun faisait le bonheur des amateurs des salles d’arcade : couleurs flashy, gameplay simple mais diablement efficace, et musiques entêtantes, ont permis de faire le succès des sociétés comme Sega, et créer une génération de joueurs hardcore encore à l’oeuvre aujourd’hui.

Dès l’entame, le ton est donné, un menu simple et épuré vous lance directement dans le world tour. Première destination, la Californie. Le choix de la voiture est déterminé par cinq critères : la vitesse maximale, l’accélération, la maniabilité, l’essence, et le nitro. La couleur du véhicule diffère également, mais ne comptez pas sur des modèles existants, on est ici dans de l’arcade pure et dure.

Insert Coin

Le départ est donné, vingt concurrents à battre. La première chose qui frappe sont les graphismes, les couleurs explosent à l’écran, c’est fin, et réussi. Les éléments qui bordent la route sont en 3d mais leur rendu semble être en 2d. Les développeurs brésiliens d’Aquiris sont visiblement fans des jeux d’autrefois, et leur hommage ici le montre, on se croirait remonter dans le temps, mais sans pour autant choquer les joueurs d’aujourd’hui. Cette maîtrise se manifeste aussi dans les animations qui sont aussi rapides qu’un sonic en roue libre. Çà fuse, et sans ralentissements svp.

Finir dans le top trois ne sera pas une partie de plaisir. Les premières courses s’enchaînent rapidement, à savoir quatre villes par pays, dont une a débloquer, divisés en trois courses chacune. Cette quatrième ville se démarque des autres car elle ne se débloque que si vous finissez dans le top 3 des autres courses. Sa particularité est, qu’en cas de victoire, il vous sera donné le choix d’améliorer deux critères sur votre voiture, soit accélération + nitro, ou encore vitesse maximale + essence…Ces améliorations seront primordiales pour remporter la victoire, et affecteront l’ensemble de la flotte de véhicules disponibles.

Start your Engines…

Les courses se déroulent sur un schéma unique : partir en dernier pour remonter sur le podium. Pour y parvenir, vous devrez slalomer entre les adversaires, mais également maîtriser la touche frein dans les virages. Avec l’accélérateur et le frein comme seuls commandes agrémenté d’un nitro rechargeable, le gameplay de Horizon Chase Turbo pourra sembler basique pour quiconque lit ces lignes, mais croyez moi, c’est largement suffisant pour s’amuser.

La progression d’un pays à l’autre, au nombre de 12 (réparti en 48 villes/lieux emblématiques, avec autant de décors différents), s’opère sur un système de points. A chaque victoire, des points s’accumulent, mais pas que , il faudra également ramasser des pastilles bleues sur votre passage. Parfois sournoisement positionnées dans les virages, de toutes les ramasser vous obligera à anticiper l’angle parfait pour aborder la courbe. Le frein vous servant également à drifter, une maîtrise parfaite du combo accélérateur/frein sera nécessaire pour avancer. La jauge d’essence du véhicule choisi n’est pas anodin, des pastilles rouges vous permettent de la recharger. Sur le même principe que les points, de les louper vous empêchera parfois de finir la course, ce qui est rageant, lorsqu’au dernier tour, on cale à 20 mètres de l’arrivée…

Magical Sound Shower 

De superbes musiques vous accompagneront vers la victoire. Composées par Barry Leitch, compositeur ayant oeuvré sur Amiga et Atari, il est entre autre responsable des musiques de Lotus Turbo Challenge sorti en 1990, et Top Gear sur SNES. Hommage à peine masqué à Outrun, très old school, il y a des grandes chances que vous les fredonniez entre deux parties.

Pour finir je dirai que Horizon Chase Turbo maîtrise tous les aspects qui ont fait le succès des jeux de courses des années 80-90. Très bonne surprise de cette fin d’année, sa technique à tout à fait sa place en 2018 et son gameplay est reminescent du plaisir des années 80. Une synergie parfaite pour réunir autour de la console plusieurs générations de joueurs. Ah oui, derniers points, il est jouable jusqu’à quatre sur un même écran en local, et en 4k natif sur Xbox One X !


En résumé  

Horizon Chase Turbo est un hommage appuyé à Outrun, et plus généralement à une époque où les jeux de courses étaient simples, épurés, et dénués de toute notion de simulation. Beau, rapide, maniable, exigeant dans ses niveaux avancés, Horizon Chase Turbo est un pur jeu d’arcade qui fait du bien en 2018. Mais attention, il peut rapidement devenir une drogue !

Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

+ Les plus

  • Très beau
  • Très maniable
  • Très rapide/60 FPS constants
  • Un paquet de courses
  • Du coop à quatre en local
  • Fan d'arcade ? Foncez !

- Les moins

  • Peut être trop exigeant pour les joueurs lambda
  • Pas de online
  • Réfractaire à l'arcade ? A éviter !
Bercé aux jeux vidéo depuis l’Amstrad, j’ai vécu ma vie vidéoludique sur cet adage: mieux vaut rouler en fiesta et avoir un paquet de jeux, qu’en Porsche, et d’en avoir aucun!

1

  1. Bon test, il manque peut-être comme info: le prix du jeu.
    Seulement pour ceux qui ne trouve pas en version CD.

Vos réactions

Mot de passe oublié