• Actualité
  • Communauté
  • Game Pass
  • Bons plans
  • LEGO_Star_Wars_The_Skywalker_Saga

    Test – LEGO Star Wars : la saga Skywalker, mérite-t-elle d’être adoptée ?

    Sans surprise, ce LEGO Star Wars s’adresse avant tout à un public jeune pour revisiter les neuf films de la saga Skywalker. Jeune et peu exigeant, tant l’absence de challenge est criante et un peu humiliante. Une vilaine impression de condescendance se fait sentir à ne proposer à la personne derrière la manette que de “résoudre” à longueur de niveaux les même tout petits puzzles. Alors oui, les cinématiques sont rigolotes et donnent un ton très léger, amusant et idéal pour un divertissement tout public. Et que dire de la durée de vie tout à fait hallucinante, avec le mode campagne et le jeu libre. Oui, mais ne vous attendez pas à un enchaînement des scènes grandiloquentes, tonitruantes et marquantes des films, elles sont malheureusement diluées, tronquées voir même parfois sacrifiées. Le tout ressemble plus à une compilation de très courtes séquences parfois réussies, comme les boss, mais souvent ajoutées artificiellement et ennuyeuses. Surtout pour les grands enfants que nous sommes Rey-stés.

    Note : phases de test réalisées en solo mais possibilité de jouer en coopération à 2 en local seulement

    LEGO_Star War_La_Saga Skywalker_darkvador

    Rey comment ? 

    La saga Skywalker, inutile de vous faire un dessin, ce sont trois trilogies de qualité très inégale. Space opera un brin neuneu/kitch pour certains, œuvre incontournable pour d’autres, cela donne neuf films sur lesquels s’appuie ce nouveau Lego. J’insiste sur le nouveau car il ne s’agit pas d’une compilation d’anciens Lego Star Wars avec simple ajout des épisodes manquants. Non. Il s’agit bien d’une refonte inédite des aventures de la famille Skywalker sur 45 niveaux, ainsi que d’innombrables petits hubs pour du jeu libre entre deux niveaux. Une chose est certaine : le contenu et la durée de vie promettent des très longues heures de jeu. 

    L’histoire principale à elle seule va effectivement vous demander de trèèèèès looooongues heures d’ennui, à suivre des PNJ ou à faire de la plateforme dans des séquences ajoutées au matériel originel. Cela sonne tellement artificiel et forcé que ça en devient pénible à la vitesse de la lumière. Sans parler des tout petits puzzles niveau 0 en termes de challenge. Alors oui, Lego Star Wars la saga Skywalker s’adresse à un jeune public, je suis d’accord, mais celui-ci mérite tout de même plus de considération que juste de petites “énigmes” qui sont tout le temps identiques et qui ne requièrent que d’appuyer sur un bouton. 

    On voit également à qui s’adresse ce Lego quand on voit le ton très léger de la parodie. Les cinématiques donnent lieu à de petites séquences rigolotes et pas bien méchantes. Bref, le divertissement idéal pour les plus jeunes. Certains passages sont même édulcorés, comme la fin du combat mythique de la Menace Fantôme ou la mort de Han Solo dans la trilogie la plus récente. Il n’y a guère que dans le titre des niveaux que les références feront sourire les plus âgés avec par exemple : Better call Maul. 

    Le plus beau vaurien de la Galaxie 

    Heureusement quelques belles séquences de jeu sont à attendre, et sans surprise, à retrouver dans l’Empire contre-attaque avec la bataille de Hoth puis le duel avec Dark Vador. Malheureusement, d’autres ont été sacrifiées. Il en va ainsi de la bataille se déroulant dans une base rebelle abandonnée au cours de la postlogie, cet affrontement désespéré à la beauté singulière, où des speeders de fortune projettent des panaches de poussière ocre qui tranchent avec la couche superficielle de sel immaculée. Quel dommage qu’on n’en voie pas la moindre particule.  

    L’ennui entre deux moments tonitruants et franchement amusants est accentué par un gameplay ultra simple et l’absence de challenge. Des efforts ont été réalisés néanmoins, avec des phases de boss plutôt réussies et une dimension «  » » » » »RPG » » » » » ». Sur ce dernier point, je mets plein de guillemets car je ne sais pas trop ce que les maigres talents à acheter viennent faire dans ce jeu aussi facile. 

    Plutôt joli, ce Lego se traverse néanmoins sans réel affect tant les séquences de tir, vaisseau, plateforme, combats s’enchaînent parfois très et trop vite. Je n’ai pas le temps d’apprécier une séquence de bataille spatiale que déjà je dois me poser et suivre un PNJ. Un gros problème de rythme qui m’a vite agacé. Star Wars, c’est un cirque grandiloquent, c’est l’orgie d’effets spéciaux, de moments glorieux ou de scènes poignantes quand on est  friand de cette licence (je m’inclus). Ici, l’encéphalogramme est plat, que ce soit sur le plan émotionnel ou spectaculaire.

    C’est à cause d’Obi Wan ?! 

    Je me faisais la réflexion : si on enlève le décorum Star Wars, serait-ce un bon jeu amusant ? Mais je me suis surtout aperçu qu’il manque un truc qui saute aux yeux instantanément. Plutôt aux oreilles. Rassurez-vous, la musique mythique de John Williams est de la partie. Soulagement. Non je parle des doublages en français qui sont d’une qualité exécrable. Alors je me doute que les doubleurs des 9 films ne sont pas tous disponibles, surtout sur une période s’étalant de 1977 à 2018. Là-dessus, on peut s’accorder mais certains choix de comédiens et comédiennes laissent pantois. Le résultat de certaines interprétations est affligeant. Un simple exemple, la voix de Dark Vador est indigne de son statut de plus grand méchant de l’histoire de la pop culture. Indigne. Par contre, on retrouve avec gourmandise les voix françaises d’Ewan MacKenobi et de l’Empereur. On n’a pas tout perdu.

    LEGO_Star War_La_Saga Skywalker_puzzlepourteubés


    Critères d’accessibilité

      Déficience Visuelle   Déficience Auditive
    Contraste élevé (réticule de visée) Sous-titres avec indications d’ambiance
    Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
    Marquage des ennemis Police personnalisable
    Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
    Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
    Option daltonisme Sons ambiants signalés (informe sur présence)
    Option Text to speech
    Ralentissement du jeu

     

    Conditions de test

      Détails TV 4K   Jeu fourni par l’éditeur oui
      Console Xbox Series X   Temps passé sur le jeu 12 heures
      Niveau de difficulté NA   Jeu terminé non