Test – Mafia : Definitive Edition, un remake dans les règles de l’art

Voir sur le Microsoft Store

Il y a 18 ans sortait Mafia, un jeu d’action développé par Illusion Softworks, qui avait reçu un très bon accueil du public et de la presse vidéoludique. À l’heure où il est à la mode de développer des remakes/remasters à tour de bras, il fallait bien que Mafia y passe à un moment donné. Développé par Hangar 13, studio à l’origine du controversé Mafia III, est-ce que ce remake de Mafia est à la hauteur des attentes des joueurs ? Réponse dans notre test.

Je vais commencer ce test par un disclamer : je n’ai pas fait l’opus original sorti en 2002. Difficile donc de pouvoir vous proposer un comparatif. Je me contenterai donc exclusivement de m’exprimer sur ce remake et croyez-moi, il y a quand même des choses à dire.

Quand la mafia montre le bout de son nez

L’histoire se déroule en plein cœur de Lost Heaven, une ville d’Amérique dans les années 30. Vous incarnez Tommy Angelo, un chauffeur de taxi qui n’a pas particulièrement une vie de rêve. Un soir de service, il tombe nez à nez sur Paulie et Sam, deux mafieux en fâcheuse posture qui doivent échapper à un gang rival. Les deux personnages menacent alors Tommy d’une balle dans la tête s’il ne les ramène pas chez eux en vie, oui la rencontre est plutôt surprenante et pas franchement amicale. Une fois le service rendu, Tommy va alors se questionner sur son avenir et finira par intégrer le gang qu’il a alors auparavant aidé.

Je n’irai pas plus loin dans le descriptif de l’histoire, mais une chose est sûre, les personnages sont bien écrits et ne tombent pas particulièrement dans le cliché. Le scénario quant à lui est prenant et nous plonge dans l’enfer de la mafia. Comptez une bonne dizaine d’heures pour boucler l’histoire et ses 20 chapitres, oui le contenu est fourni.

Qui dit remake, dit refonte graphique. En effet, il est difficile de ne pas parler de l’aspect graphique de Mafia : Definitive Edition qui est particulièrement réussi. Les décors sont très beaux et détaillés, malgré quelques difficultés techniques par moments comme du clipping, essentiellement lors des phases en voiture. Les cinématiques et la mise en scène rendent le tout impeccable et renforcent une ambiance déjà bien en place. Les animations des personnages sont assez réussies (même si certaines font un peu tache par moment) et les détails apportés sur les visages sont vraiment notables. On appréciera enfin les effets de lumière que ce soit de jour comme de nuit.

Une belle liberté

Côté gameplay, commençons par celui des voitures. Les premiers véhicules ne sont pas particulièrement faciles à prendre en main. Mais une fois un peu plus loin dans le jeu, les nouveaux véhicules débloqués sont alors bien plus agréables à piloter. Une petite fonctionnalité plutôt sympa, celle d’activer un régulateur de vitesse, pratique quand on ne veut pas attirer la police. Les phases de courses poursuites sont quant à elles réussies, entre les gun fights et les filatures, tout ce qui est proposé est particulièrement plaisant à parcourir. Vous pourrez choisir la conduite standard ou bien simulation pour avoir les sensations des véhicules de l’époque.

Le jeu vous proposera également en tout début de partie de passer les trajets non essentiels à l’histoire. Libre à vous d’activer cette option, de mon point de vue, il serait dommage de se priver de l’aspect immersif de Mafia, notamment grâce à ses phases en voiture qui ne sont pas si déplaisantes au final. Maintenant, si cet aspect contemplatif n’est pas ce que vous recherchez, vous pouvez naturellement lancer cette option, afin d’aller à l’essentiel au niveau de l’histoire. Mafia : Definitive Edition propose également un mode “Collection de bagnoles” où vous pourrez admirer les différents véhicules de l’époque. Ainsi, vous pourrez parcourir pas moins de 49 véhicules et choisir lequel piloter dans la ville de Lost Heaven, un petit plus pour les amoureux d’automobiles.

On pourra également saluer une bande-son vraiment impeccable qui là aussi, va renforcer l’ambiance. Les musiques qui passent à la radio lorsque vous conduisez une voiture, les quelques morceaux qui accompagnent les séquences d’action ou encore les bruitages des objets de l’époque (comme les armes, les klaxons de voiture), c’est un sans faute. Les doublages quant à eux sont convaincants, de mon côté j’ai joué en version originale sous-titrée en français. Même si le soft propose une histoire avec un monde en apparence ouvert, vous aurez tout de même la possibilité de parcourir la ville de Lost Heaven librement. En effet, un mode “Circulation libre” permettra au joueur de se balader dans cette ville fictive très inspirée de Chicago dans les années 30. À vous les différents objets à collecter cachés à retrouver ! Et oui, ils seront nombreux, de quoi occuper votre âme de complétionniste aguerri. Entre paquets de cigarettes, comics et autres renards mystérieux, la liste est longue pour finir le jeu à 100%. Ce qui est tout de même regrettable, c’est qu’en dehors des collectibles, il n’y aura pas grand chose à faire.

Vous reprendrez bien un peu de gun fights ?

Univers de la mafia oblige, il sera aussi question de sortir un petit arsenal de guerre pour vous défendre contre votre ennemi. Parlons maintenant des différents moments où le gun fight sera légion. Il est clair qu’ici, il n’est pas question de réinventer le genre. Ces phases de tir restent simples en apparence et pourtant, malgré la difficulté facile, Mafia : Definitive Edition n’a pas l’intention de vous faciliter la tâche. Votre barre de vie ne se rechargera pas avec le temps, sauf si vous êtes proche de la mort. Sinon, il faudra comme à l’ancienne, trouver des armoires à pharmacie pour restaurer votre vie. Même si on est en 2020 et que ce genre de mécanique tend à disparaître, ce n’est finalement pas un problème en soit, puisque c’est clairement un jeu qui se savoure, pas que l’on rush.

On parlait de véhicules un peu plus haut, les phases de tir en véhicules sont aussi relativement bien rythmées, même s’il est plutôt facile de semer la police avec un indice de recherche au maximum. Cependant, se débarrasser de votre gang rival pourra s’avérer un peu plus corsé par moment, mais rien de particulièrement insurmontable. Des phases d’infiltration seront également de la partie. Ici, elles sont quelques fois assez déroutantes car l’IA peut se montrer assez dure comme vous repérer à des moments où elle ne devrait pas. Elle peut également adopter des comportements difficiles à anticiper, ce qui peut rebuter le joueur à certains moments.

Mafia : Definitive Edition propose quatre modes de difficulté : facile, normal, difficile et classique. Si vous êtes à la recherche d’un bon petit challenge, sachez que le mode classique est fait pour vous. En effet, les ennemis seront plus agressifs et vous infligeront plus de dégâts. On pourra également noter que les trousses de soin vous donneront un peu moins de vie et surtout, si vous rechargez votre arme alors qu’il y a encore des balles dans le chargeur, elles seront définitivement perdues. Et oui, il va falloir mieux gérer les balles à votre disposition.

Conclusion

Ce Mafia : Definitive Edition a tout pour séduire. Si vous êtes à la recherche d’un soft avec une histoire prenante dans l’univers de la mafia, alors foncez. Certes, il n’est pas exempt de défauts, mais pour un remake d’un titre de 2002, il faut avouer qu’il a un bon nombre de qualités. N’ayant pas joué au jeu d’origine, je suis quand même sortie ravie de l’expérience proposée. Même si je ne pouvais pas faire de comparatif, force est de constater que j’ai tout de même compris pourquoi Mafia avait marqué les esprits il y a 18 ans et que ce remake en est un très bel hommage.


Critères d’accessibilité

  Déficience Visuelle  Déficience Auditive
 Contraste élevé (réticule de visée)Sous-titres avec indications d’ambiance
Taille couleur de police Identification de la personne qui parle
Marquage des ennemis Police personnalisable
Interface personnalisable Couleur de police personnalisable
Couleur minicarte personnalisable Options d’alerte alternatives (vibration, flash…)
Option daltonismeSons ambiants signalés (informe sur présence)
Option Text to speech
Ralentissement du jeu

 

Conditions de test

  Détails TV Full HD  Jeu fourni par l’éditeuroui
  Console Xbox One S  Temps passé sur le jeu15 heures
  Niveau de difficulté Facile  Jeu terminéoui

 

+ Les plus

  • Une belle refonte graphique...
  • Une histoire prenante
  • Une bonne durée de vie
  • Une bande-son impeccable

- Les moins

  • ... malgré quelques petits soucis techniques
  • Le comportement de l'IA selon les moments
  • Vide de contenu en monde ouvert (si on enlève les collectibles)
Traquant ardemment le succès, je n'hésite pas une seule seconde à ajouter un jeu à 100% à mon tableau de chasse. Sinon je ne vis que pour le jeu musical, les shooters et autres jeux de gestion.

1

  1. J’ai fini le jeu et je ne sais pas quoi en penser. J’avais fait le 2 et le 3 pendant le confinement. J’ai apprécié le 2 et adoré le 3. Là par contre j’ai trouvé l’histoire bateau similaire a celle du 2 ( bien sur c’est celle du 2 qui je trouve est un copié collé 20 ans plus tard). J’ai pas été surpris une seule fois, j’avais l’impression d’y avoir déjà joué alors que j’ai pas fais le jeu à l’origine.
    Après c’est plutôt beau, les guns fights sont cool mais beaucoup trop courts et dilués dans d’interminables balades en voiture. Au final acheté 30€ le vendredi, revendu 20 le mercredi. 10€ pour 10h de jeu et quelques soirées.
    Je sais que le 3 à pas été bien accueilli a sa sortie mais pour l’avoir fait 2 ans après sa sortie, il est rentré direct dans mon top 5 one X et du coup l’attente était peut être trop forte pour celui ci.

Vos réactions

Mot de passe oublié

Xboxsquad

GRATUIT
VOIR